Les entrepreneurs IC/I votent à plus de 80 % en faveur d'un mandat de
lock-out

ANJOU, QC, le 31 mai /CNW Telbec/ - Le comité de négociation de l'Association de la construction du Québec (ACQ) s'est vu accorder un mandat de lock-out par les entrepreneurs des secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I). Dans des proportions de plus de 80 %, ceux-ci se sont prononcés en faveur d'un tel moyen qui pourra être utilisé en temps opportun.

"Nous avions besoin d'obtenir ce mandat de nos entrepreneurs afin de pouvoir réagir rapidement s'il devait se produire un ralentissement de travail ou si des moyens de pression nuisaient à la production sur les chantiers", a déclaré Lyne Marcoux, négociatrice en chef de l'ACQ. Mentionnons que du côté syndical, le vote pour un mandat de grève a déjà été accordé aux représentants.

La tournée d'information

Du 10 au 27 mai, le comité de négociation de l'ACQ a rencontré les entrepreneurs des secteurs IC/I lors d'une tournée d'information à Rimouski, à Gatineau, à Saguenay (arrondissement de Jonquière), à Sherbrooke, à Québec, à Trois-Rivières et à Montréal. "Seuls les employeurs habilités à voter ont pu exercer leur droit de vote. Ceux-ci devaient avoir déclaré au moins une heure de travail dans les deux secteurs concernés durant la période de référence, soit du 1er février 2009 au 31 janvier 2010", de préciser Mme Marcoux. Soulignons qu'il s'agit des heures déclarées à la Commission de la construction du Québec.

Un rappel des faits

Le 29 avril dernier, l'ACQ a déposé une offre globale aux salariés du secteur institutionnel-commercial, mais n'a pu le faire pour ceux du secteur industriel, considérant qu'il restait trop de points à régler à la table de négociation. À partir du 8 mars, un médiateur nommé par le ministre du Travail a assisté aux rencontres entre le comité de négociation de l'ACQ et les représentants de l'Alliance syndicale. La médiation prendra fin le mercredi 2 juin, ce qui signifie que le droit de grève ou de lock-out pourra s'exercer légalement vers le 22 juin. Depuis qu'elle agit à titre d'agent négociateur des secteurs IC/I, l'ACQ a réussi à signer dix conventions collectives. Cette sixième ronde de négociation se déroule dans des conditions plus difficiles que les précédentes en raison des enjeux majeurs que représente notamment l'élimination des clauses improductives dans le secteur industriel.

À propos de l'ACQ

À travers ses différents mandats de promotion et de défense des intérêts des entrepreneurs en construction, l'ACQ représente quelque 15 000 entreprises, qui emploient plus de 100 000 travailleurs. Ses membres, œuvrant principalement dans les secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I), comptent plus de 55 % des 137 millions d'heures travaillées prévues dans l'industrie en 2010. Selon la Loi R-20, l'ACQ est l'agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs IC/I. Elle est également présente dans le secteur résidentiel par l'entremise de ses plans de garantie Qualité Habitation et Qualité Rénovation. Pour en savoir plus sur l'ACQ : www.acq.org

SOURCE Association de la construction du Québec

Renseignements : Renseignements: Gisèle Bélanger, responsable des communications, Direction des communications et affaires publiques, (514) 354-0609, poste 262, belangerg@prov.acq.org; Source: Association de la construction du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.