Les employeurs canadiens pourraient en faire davantage pour aider les personnes atteintes de sclérose en plaques

OTTAWA, le 24 mai 2016 /CNW/ - Le Canada a le plus haut taux de sclérose en plaques (SP) au monde, mais les Canadiens n'en font sans doute pas assez pour fournir à cette population et leurs aidants des accommodements adéquats en milieu de travail et leur apporter des mesures de soutien du revenu, selon un nouveau rapport de l'Alliance canadienne pour des soins de santé durables (ACSSD) du Conference Board du Canada.

« Lorsque les personnes atteintes de sclérose en plaques et leurs aidants sont en chômage ou victimes du sous-emploi, cela nuit souvent à leur santé et à leur situation financière. Les répercussions économiques globales sont également plus grandes en raison des pertes de productivité que cela sous-entend », souligne Thy Dinh, directrice, Économie de la santé, au Conference Board du Canada. « Le fait d'accroître la participation au marché du travail des personnes atteintes de SP et de leurs aidants naturels contribuerait non seulement au mieux-être de ces personnes, mais procurerait aussi d'importantes retombées pour les employeurs, le gouvernement et la société dans son ensemble. »

Faits saillants

  • Le Canada connaît la plus forte prévalence de SP au monde. En plus d'être un important problème de santé, la SP génère des coûts économiques importants pour les particuliers et l'économie en général, qui atteignent jusqu'à 2,8 G$ par année.
  • On estime que les pertes de productivité chez les personnes vivant avec la SP représentent environ le tiers du fardeau économique total de la SP.
  • Des mesures de soutien adéquates pourraient permettre une participation efficace des personnes atteintes de SP au marché du travail, tout en générant des retombées économiques pour les employeurs et les gouvernements.

Le fait d'être sans emploi accroît la vulnérabilité des personnes atteintes de SP et de leurs aidants naturels face aux difficultés économiques, à l'exclusion sociale, tout en réduisant leur confiance en eux. Les personnes atteintes de SP qui souhaitent travailler et sont capables de le faire peuvent poursuivre leur travail tant que des mesures de soutien adéquates sont mises en place. Aider les employés atteints de SP à s'exprimer au sujet de leur désir de rester en poste s'avère également avantageux pour les employeurs, car cela augmente le maintien en emploi d'employés qualifiés, tout en améliorant la productivité.

L'impact économique de la SP représente jusqu'à 2,8 G$ par année, selon les estimations. Cela comprend les coûts des soins de santé et les pertes de productivité. Environ un tiers du fardeau économique total de la SP est attribuable aux pertes de productivité des personnes atteintes de SP et de leurs aidants, dues au chômage et à la réduction de leur participation au marché du travail.

Publié la veille de la Journée mondiale de la SP, le rapport, intitulé La sclérose en plaques en milieu de travail : favoriser les expériences de travail fructueuses, cerne les approches que les individus, les employeurs et les gouvernements peuvent mettre en œuvre afin d'améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de SP et soutenir les expériences de travail fructueuses à cet égard. Pour traiter de façon adéquate la problématique de la SP en milieu de travail, l'étude recommande :

Aux personnes atteintes de SP et leurs aidants

  • Envisager de communiquer rapidement le diagnostic aux employeurs;
  • Demander d'avoir accès aux services et aux ressources disponibles.

Aux employeurs

  • Établir une culture de confiance et d'ouverture, permettant aux employés de se sentir à l'aise de parler de leurs symptômes aux premiers stades de la maladie. Comprendre les capacités et les besoins des personnes atteintes de SP;
  • Offrir des accommodements importants en milieu de travail, des régimes d'assurance et des avantages sociaux (assurance-médicaments, physiothérapie et ergothérapie, par exemple).

Aux gouvernements

  • Améliorer les prestations d'assurance-emploi pour pallier les incapacités de travail intermittentes;
  • Améliorer l'accès aux services sociaux;
  • Mettre en place un meilleur système de soutien pour les aidants naturels; et
  • Financer de nouvelles recherches, recueillir plus de données et les évaluer.

Environ 68 000 femmes et 25 000 hommes sont atteints de SP au Canada, ce qui représente environ 300 cas par 100 000 personnes. Ce taux est presque deux fois supérieur à celui des États-Unis, pays ayant le deuxième plus grand nombre de cas, soit 135 cas de SP par 100 000 habitants.

Les conclusions de ce rapport seront présentées lors d'un webinaire portant sur La sclérose en plaques en milieu de travail : favoriser les expériences de travail fructueuses, qui aura lieu le 30 mai 2016.

Le rapport La sclérose en plaques en milieu de travail : favoriser les expériences de travail fructueuses a été parrainé par Roche Canada et l'Alliance canadienne pour des soins de santé durables (ACSSD) du Conference Board du Canada. Il présente les points de vue du Comité directeur sur la sclérose en plaques en milieu de travail, qui comprend la Société canadienne de la sclérose en plaques, le Conseil canadien de la réadaptation et du travail et Roche Canada.

Établie en 2011, l'ACSSD est un programme de recherche et de dialogue qui étudie sous divers angles les défis du Canada en matière de soins de santé, notamment les dimensions financières, professionnelles et institutionnelles de la santé, afin de développer une analyse prospective et des solutions qualitatives et quantitatives visant à assurer la pérennité du système.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Juline Ranger, directrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; ou Yvonne Squires, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées. Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

RELATED LINKS
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.