Les employés municipaux gagnent plus que ceux du secteur privé en travaillant moins

MONTRÉAL, le 15 juin 2012 /CNW Telbec/ - Un récent sondage Forum Research nous apprenait que les Montréalais, qui terminent ces jours-ci de payer leurs 2,9 milliards de dollars de taxes municipales pour l'année, sont insatisfaits de leurs services municipaux. Pourtant, les employés municipaux bénéficient de conditions de travail généreuses, bien au-dessus de la moyenne. En effet, ceux-ci travaillent cinq semaines de moins et ont une rémunération globale supérieure de 11 000 $ à celle des employés des grandes entreprises privées, apprend-on dans une Note économique publiée aujourd'hui par l'Institut économique de Montréal (IEDM).

Les régimes de retraite du secteur public se distinguent aussi par leur générosité. Dans la vaste majorité des cas, les contributions aux régimes de retraite de la fonction publique sont payées à parts égales entre l'employeur et les employés. À Montréal, l'employeur assume en moyenne 70 % du coût et les employés municipaux, 30 %.

De plus, il est prévu dans les conventions collectives des employés municipaux montréalais que ceux-ci ne peuvent pas être mis à pied à la suite d'améliorations techniques ou technologiques ni de changement dans les procédés de travail. À cette sécurité d'emploi s'ajoute aussi un plancher de 3804 employés titulaires pour les cols bleus. Cette exigence contraint la Ville de Montréal à maintenir un certain nombre d'emplois en remplaçant des départs à la retraite par exemple. Pour Louis Fortin, conseiller en relations industrielles agréé et auteur de la Note économique, ces rigidités rendent certainement plus difficiles les gains d'efficacité.

« Les contribuables montréalais financent des salaires et des avantages sociaux exceptionnellement généreux qui sont hors de portée pour la majorité d'entre eux. Dans ce contexte, on peut se demander si la notion de ''services aux citoyens'' ne devrait pas également comporter un plus grand respect envers la capacité de payer des Montréalais », affirme M. Fortin.

La Note économique intitulée Les conditions de travail des employés municipaux montréalais et préparée par Louis Fortin, conseiller en relations industrielles agréé et chercheur associé à l'IEDM, peut être consultée sans frais au iedm.org.

L'Institut économique de Montréal est un organisme de recherche et d'éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif. Par ses études et ses conférences, l'IEDM alimente les débats sur les politiques publiques au Québec et au Canada en proposant des réformes créatrices de richesse et fondées sur des mécanismes de marché.

SOURCE INSTITUT ECONOMIQUE DE MONTREAL

Renseignements :

Demandes d'entrevues :
Ariane Gauthier, coordonnatrice des communications, Institut économique de Montréal
Tél. : 514 273-0969 p. 2231 / Cell. : 514 603-8746 / Courriel : agauthier@iedm.org

Profil de l'entreprise

INSTITUT ECONOMIQUE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.