Les droits imposés par les États-Unis sur les exportations de bois d'œuvre risquent de faire perdre au moins 25 000 emplois au Canada

TORONTO, le 25 avril 2017 /CNW/ - La réintroduction de droits sur les exportations canadiennes de bois d'œuvre met en péril jusqu'à 25 000 emplois de qualité dans pratiquement toutes les régions du pays, selon Unifor.

« Les travailleurs des deux côtés de la frontière seront les perdants de cette guerre commerciale, a affirmé Jerry Dias, président national d'Unifor. Les tarifs douaniers sur notre bois d'œuvre ont déjà été invalidés. Les Américains auraient dû apprendre leur leçon la première fois. »

La décision d'imposer des droits compensatoires de près de 20 p. cent sur le bois d'œuvre résineux du Canada, censés être annoncés aujourd'hui mais confirmés hier, suivie d'un deuxième cycle d'imposition de droits prévu en juin, aura des conséquences dévastatrices sur l'industrie forestière canadienne. Si la réintroduction des droits de douane reste en vigueur, Unifor estime que les exportations de bois d'œuvre vers les États-Unis vont chuter de moitié. Des estimés conservateurs laissent entendre que des droits combinés de 25 p. cent pourraient entraîner la perte de 25 000 emplois.

En 2002, le gouvernement américain avait imposé des droits semblables, mais les tribunaux internationaux du commerce avaient systématiquement invalidé les droits américains imposés sur le bois d'œuvre canadien. Bien qu'Unifor estime que les nouveaux droits imposés par les États-Unis sont illégaux, cela peut prendre des années avant de régler la question des appels.

Pour enrayer les dommages irréversibles à l'endroit de la troisième plus grande industrie d'exportations du Canada, Unifor affirme que le gouvernement fédéral doit maintenir agir rapidement pour mettre en œuvre des garanties de prêts aux scieries canadiennes et une aide fédérale pour les collectivités touchées.

« En ce moment, la priorité absolue est de protéger les emplois de qualité au Canada et d'amortir le choc pour nos collectivités », a déclaré Scott Doherty, adjoint exécutif au président national d'Unifor.

Les États-Unis ont aussi signalé que des droits antidumping pourraient être imposés sur le bois d'œuvre canadien en juin 2017 afin d'être ajoutés aux droits compensatoires annoncés aujourd'hui.

Unifor compte près de 24 000 membres dans le secteur de la foresterie, qui travaillent pour 134 employeurs dans toutes les régions du Canada. Représentant plus de 310 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Il a été formé pendant la fête de semaine de la fête du Travail en 2013 lorsque les Travailleurs canadiens de l'automobile et le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier ont fusionné.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Ian Boyko, représentant aux communications d'Unifor, au numéro 778‑903‑6549 (tél. cell.) ou à l'adresse Ian.Boyko@Unifor.org.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.