Les doyens s'inquiètent des propos du gouvernement concernant la juge en chef

MONTRÉAL, le 7 mai 2014 /CNW Telbec/ - Le Conseil des doyens et des doyennes des facultés de droit du Canada exprime la plus vive inquiétude devant les propos récents du Premier ministre Stephen Harper et du ministre de la Justice Peter MacKay, qui suggèrent que la Juge en chef Beverley McLachlin s'est comportée de manière inappropriée dans le cadre de la nomination du juge Marc Nadon à la Cour suprême du Canada.  Les faits qui ont été établis depuis confirment au contraire que la Juge en chef a agi dans cette affaire de manière responsable et conforme à la dignité de sa charge. 

Il existe peu d'enjeux sur lesquels l'ensemble de la communauté juridique puisse s'entendre de manière spontanée.  La condamnation unanime des affirmations du gouvernement concernant le comportement de la Juge en chef McLachlin reflète notre sentiment que ces propos malheureux et sans précédent portent atteinte à l'une des institutions les plus fondamentales de l'ordre constitutionnel canadien.  Nous pressons le Premier ministre et le ministre de la Justice de retirer sans délai et sans équivoque toute affirmation qui remette en question l'intégrité de la Juge en Chef et l'indépendance de la Cour suprême du Canada.

SOURCE : Université McGill

Renseignements : Daniel Jutras, doyen de la Faculté de droit, Université McGill; président du Conseil des doyens et doyennes des facultés de droit du Canada, Daniel.jutras@mcgill.ca, (514) 398-6604


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.