Les divorcés d'âge mûr s'exposent à une retraite différente et plus tardive

Quatre-vingts pour cent doivent travailler plus longtemps que prévu

WINNIPEG, le 26 nov. 2013 /CNW/ - Une grande majorité (80 pour cent) des divorcés d'âge mûr (qui ont divorcé à 50 ans ou plus) disent qu'ils reporteront leur départ à la retraite parce qu'ils doivent travailler plus longtemps que prévu, et plus de la moitié (62 pour cent) considèrent que leur épargne et leurs placements d'après le divorce ne suffiront plus à financer leur retraite, selon un nouveau sondage du Groupe Investors.

« Un divorce est toujours difficile, peu importe l'âge, mais un divorce à un âge avancé peut remettre sérieusement en question la planification de la retraite, fait remarquer Normand Clermont, directeur régional du bureau de Boucherville du Groupe Investors. Étant donné leurs capacités de gain limitées et le peu de temps dont ils disposent pour se remettre sur pied financièrement, les divorcés d'âge mûr doivent revoir leurs plans financiers. »

Il est parfois difficile de prendre ses propres décisions financières

Cinquante-quatre pour cent des répondants qui ont divorcé à 50 ans ou plus trouvent qu'il a été difficile de prendre des décisions financières dans le contexte de leur divorce, et près du tiers (31 pour cent) trouvent que l'organisation des finances après un divorce ou une séparation est une tâche insurmontable.

Plus de la moitié (53 pour cent) disent qu'ils ont dû adapter leur plan de retraite et de ce nombre, 55 pour cent affirment que leurs plans ont changé du tout au tout. Près de la moitié (47 pour cent) disent qu'ils devront modérer leurs ambitions quant au style de vie souhaité à la retraite.

« Le divorce est un processus éprouvant qui peut vous empêcher de voir clair lorsque vient le temps de prendre des décisions déterminantes pour votre avenir », indique M. Clermont.

Un divorce en mauvais termes, c'est encore plus compliqué

Plus du tiers (35 pour cent) des répondants disent qu'ils ont divorcé en mauvais termes. De ce nombre, une nette majorité (80 pour cent) disent qu'ils ont eu de la difficulté à prendre des décisions financières relativement à leur divorce, comparativement à 54 pour cent de tous les divorcés d'âge mûr.

Difficulté financière Pourcentage de divorcés en
mauvais termes
Pourcentage de
tous les divorcés
âgés
Gérer les frais de subsistance après un divorce ou une séparation 57 % 47 %
Pression financière due au partage des biens 49 % 36 %
Coût de la procédure en divorce 54 % 33 %
Ne plus avoir assez d'épargne-retraite 32 % 26 %
Aucune difficulté financière 8 % 23 %


Un expert peut faciliter le processus

Près des trois quarts (74 pour cent) des répondants qui ont consulté un conseiller financier durant leur divorce conviennent qu'ils ont reçu de bons conseils financiers tout au long du processus, et 82 pour cent affirment que ces conseils leur ont été utiles après le divorce.

Les répondants qui faisaient affaire avec un conseiller financier avant leur divorce sont plus confiants par rapport à leur retraite; en effet, 39 pour cent sont d'avis qu'ils auront quand même assez d'économies et de placements pour se permettre le style de vie souhaité à la retraite. Parmi ceux qui ne faisaient pas affaire avec un conseiller financier, seulement 28 pour cent sont du même avis.

« Après n'importe quel changement dans votre vie, vous devez revoir votre plan financier pour l'adapter à votre nouvelle réalité, indique M. Clermont. Au fur et à mesure que vous approchez de la retraite, il est de plus en plus important d'avoirun plan financier qui vous aidera à avoir le style de vie envisagé, peu importe si vous vivez seul ou en couple. »

Méthodologie du sondage

Les données de ce sondage ont été recueillies en ligne du 15 au 29 octobre 2013 auprès de 1 000 répondants. Pour être retenus comme répondants, ceux-ci devaient avoir divorcé ou mis fin à une union de fait après leur 50e anniversaire.

Groupe Investors

Fondé en 1926, le Groupe Investors est un chef de file au Canada dans la prestation de solutions financières personnalisées par l'entremise d'un réseau d'environ 4 600 conseillers partout au pays. Outre sa famille exclusive de fonds communs de placement et d'autres instruments de placement, le Groupe Investors offre une gamme étendue de produits d'assurance, des valeurs mobilières, des prêts hypothécaires et d'autres services financiers. Le Groupe Investors fait partie du groupe d'entreprises de la Société financière IGM Inc. (TSX : IGM). La Société financière IGM est l'une des principales sociétés de services financiers au Canada et gérait un actif total d'environ 129 milliards de dollars au 31 octobre 2013.

 

SOURCE : Groupe Investors Inc.

Renseignements :

Alida Alepian
Capital-Image
514 739-1188, poste 239
aalepian@capital-image.com

Ron Arnst 
Groupe Investors 
204 956-3364 
ron.arnst@investorsgroup.com

Pour plus d'information de presse, veuillez consulter la section Dans les médias du site Web du Groupe Investors, suivez @GroupeInvestors sur Twitter ou allez sur notre page Facebook.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.