Les dangers de ne pas vérifier votre écran solaire cet été

OTTAWA, le 11 mai /CNW Telbec/ - Selon l'Environmental Working Group (EWG), organisme sans but lucratif de Washington D.C., deux marques d'écrans solaires sur cinq n'offrent pas de protection suffisante contre le soleil ou contiennent des produits chimiques dangereux. Les consommateurs ne peuvent pas simplement se fier à l'expression "protection à large spectre" qui figure sur les écrans solaires et autres produits de soin solaire : ils doivent lire les étiquettes et devenir des consommateurs avisés quant à l'utilisation de ces ingrédients.

La crise des écrans solaires est survenue l'an dernier par l'entremise d'organismes de défense des droits des consommateurs, comme l'EWG, qui ont critiqué sévèrement la FDA, Santé Canada et les fabricants d'écrans solaires. Le principal argument des critiques s'appuie sur le fait que 84 % des rayons ultraviolets auxquels nous sommes exposés sont des rayons UVA ayant une longueur d'onde longue, qui causent le photovieillissement. Les rayons UVA causent également certains types de cancers de la peau dont le nombre a augmenté de 50 % en Amérique du Nord au cours des 20 dernières années. Ce qui suscite la controverse, c'est que le taux d'utilisation des écrans solaires a aussi graduellement augmenté. Ainsi, il semble que la plupart des écrans solaires ne procurent pas une protection adéquate contre le soleil.

En Amérique du Nord, deux "écoles" de pensée quant à la composition des écrans solaires se sont constituées, ayant des conceptions très différentes de ces produits. Les écrans solaires traditionnels contenant de l'avobenzone (Parsol 1789) peuvent avoir un facteur de protection solaire (FPS) aussi élevé que 100. Quant à la deuxième école de pensée, originaire de l'Australie, elle produit des écrans solaires contenant un taux élevé d'oxyde de zinc, pouvant atteindre 25 %.

Selon la Dre Sharyn Laughlin, dermatologue d'Ottawa et consultante pour CyberDERM Laboratories, fabricant de produits solaires, "Les écrans solaires à FPS élevé peuvent être très trompeurs. Même s'ils peuvent offrir une protection de 1 % à 2 % plus élevée contre les rayons UVB qu'un FPS 30, la plupart d'entre eux ne protègent pas des rayons UVA ayant les plus longues longueurs d'onde. En fait, ces écrans solaires, en vous permettant de rester au soleil plus longtemps, ont un effet plus dommageable sur votre peau."

Par contre, les écrans solaires contenant de l'oxyde de zinc sont les seuls à pouvoir offrir une protection soutenue sans qu'il soit nécessaire d'ajouter d'autres ingrédients actifs. Les consommateurs doivent rechercher des écrans solaires contenant au moins 15 % ou plus d'oxyde de zinc. De nouvelles préparations d'écrans solaires contiennent des nanoparticules de zinc qui évitent désormais de laisser un film blanc ou crayeux sur la peau, contrairement aux anciennes.

Parmi les 1 765 écrans solaires testés par l'EWG, les 10 s'étant le mieux classés contiennent tous de l'oxyde de zinc. Quant à l'innocuité des micro ou des nanoparticules d'oxyde de zinc de ces écrans solaires, l'EWG affiche cet énoncé sur son site Internet : "En fin de compte, les chercheurs de l'EWG ont constaté que les écrans solaires à base de zinc et de titane sont parmi les écrans solaires les plus sûrs et les plus efficaces sur le marché, affirmation qui se fonde sur des preuves existantes. Un moyen facile de clore le débat sur les nanoparticules serait de ne pas proposer aux consommateurs les écrans solaires contenant de l'oxyde de zinc et du titane en demandant à ce qu'on obtienne davantage de données. Toutefois, une telle position recommanderait implicitement l'utilisation d'écrans solaires aux ingrédients inefficaces, qui se dégradent après leur application, qui offrent seulement une faible protection contre les rayons UVA ou qui sont absorbés par l'organisme."

CyberDERM Laboratories est un fabricant à petite échelle et un détaillant de produits cosméceutiques anti-âge sophistiqués, comprenant un produit de soins solaire à base d'oxyde de zinc.

SOURCE LABORATOIRES CYBERDERM INC.

Renseignements : Renseignements: Sara Dudley, directrice administrative, CyberDERM Laboratories, Tél.: (613) 798-4437, Courriel: sara.dudley@cyberderm.ca, www.cyberderm.ca

Profil de l'entreprise

LABORATOIRES CYBERDERM INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.