Les Cris en appellent au gouvernement du Québec à aller de l'avant avec le projet d'une évaluation indépendante de l'industrie de l'uranium

NEMASKA, Eeyou Istchee, le 5 mars 2013 /CNW/ - Le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) en appelle aujourd'hui au gouvernement Marois à aller de l'avant avec son projet de réaliser une évaluation indépendante de l'industrie de l'uranium. Les résultats d'un sondage qui ont été dévoilés aujourd'hui par l'Initiative boréale canadienne (IBC) confirment qu'une vaste majorité de la population québécoise sont en accord avec le fait que le gouvernement devrait mettre sur pied une évaluation indépendante de l'industrie minière uranifère au Québec avant que quelque projet uranifère que ce soit ne soit autorisé.

« Le Grand Conseil des Cris a pressé le gouvernement dans le passé de réaliser une étude large, indépendante et rigoureuse des impacts environnementaux et sociaux de l'industrie minière uranifère au Québec, a rappelé le Grand Chef Matthew Coon Come. Les résultats de ce sondage confirment que cette approche bénéficie d'un appui écrasant de la part du public. »

La Nation Crie d'Eeyou Istchee a constamment affirmé son opposition aux mines d'uranium sous toutes ses formes sur le territoire Eeyou-Istchee-Baie-James. En août 2012, la Nation Crie a décrété un moratoire permanent sur tout exploration et exploitation de l'uranium et tout emplacement de déchets d'uranium sur le territoire d'Eeyou Istchee. Les Cris interviennent également dans les procédures juridiques entamées récemment contre Environnement Québec par Strateco Resources, la minière qui propose le projet d'exploration avancée du site Matoush, le projet de mine d'uranium proposé qui est le plus avancé au Québec.

Le sondage d'IBC a sondé l'opinion des Québécoises et des Québécois du Nord afin de savoir ce que Strateco devrait faire à partir de maintenant, à la lumière des décisions de la population crie et des gouvernements cris de s'opposer au projet du site Matoush. Trois répondants sur quatre (77%) ont affirmé que Strateco devrait respecter le point de vue des Cris, et ne pas aller de l'avant avec le projet du site Matoush. Parmi les répondants non-Cris, une forte majorité (63%) a répondu que Strateco devrait respecter le point de vue des Cris.

« L'importance de l'acceptabilité sociale de tout projet de développement sur Eeyou Istchee est une part essentielle de la relation de Nation à Nation entre les Cris et le Québec. Comme le démontre les résultats de ce sondage, le principe est également reconnu et appuyé par la population du territoire Eeyou Istchee-Baie-James, a fait remarquer le Grand Chef Coon Come. La Nation Crie est déterminée à travailler avec nos voisins afin de continuer de faire avancer les nombreuses occasions de développement durable, sur les plans environnemental et social, dans notre territoire. »

Deux sondages ont été réalisés en février pour le compte de IBC par la firme Léger Marketing, un qui comprenait des répondants de tout le Québec, et l'autre comprenant des répondants du Nord du Québec. Plus de détails sur ces sondages sont disponibles à www.borealcanada.ca.

SOURCE : The Grand Council of the Crees (Eeyou Istchee)

Renseignements :

Bill Namagoose, Directeur exécutif
Téléphone : (613) 761-1655
Cellulaire : (613) 725-7024

Tina Petawabano, Directrice des relations avec Québec
Téléphone : (418) 691-1111
Cellulaire : (418) 770-3132

Me Jessica Orkin, Conseillère juridique
Cellulaire : (514) 260-2622

Profil de l'entreprise

The Grand Council of the Crees (Eeyou Istchee)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.