Les criminels exploitent votre naïveté et votre manque de connaissances en informatique

Protégez-vous contre les escroqueries de services

ORILLIA, ON, le 28 mars 2017 /CNW/ - Selon les membres de la Direction de la lutte contre l'escroquerie de la Police provinciale de l'Ontario et le Centre antifraude du Canada, les escroqueries de services exploitent le manque de connaissances des victimes pour leur extorquer de l'argent et des renseignements personnels.

Habituellement, les escroqueries de services mettent en scène des individus qui utilisent un jargon à résonnance technologique et qui proposent des services de télécommunications, Internet, financiers, médicaux et énergétiques. Cette catégorie d'escroquerie peut également englober des offres de garantie prolongée, des offres d'assurance et la vente de type porte-à-porte.  

Selon les enquêteurs, deux scénarios reviennent plus souvent. Dans une version, un interlocuteur au téléphone prétend représenter une société informatique ou un fabricant de logiciels bien connu, comme Microsoft, et allègue que l'ordinateur de la victime transmet des virus, ou encore qu'il a été piraté et doit être nettoyé. Le fraudeur obtiendra un accès à distance à l'ordinateur et pourra exécuter certains programmes ou modifier certains paramètres. Il mentionnera ensuite que le service n'est pas gratuit et demandera un numéro de carte de crédit pour couvrir le paiement. Dans certains cas, le fraudeur effectuera un transfert à partir de l'ordinateur de la victime par l'intermédiaire d'une entreprise de transfert de fonds comme Western Union ou MoneyGram. Au bout du compte, la victime paye pour un service dont elle n'a jamais eu besoin, puisque l'ordinateur n'a jamais été infecté.

Dans un autre scénario fréquent, les fraudeurs appellent pour proposer de réduire les taux d'intérêt associés aux cartes de crédit ou à la marge de crédit de la victime. Ils demandent à obtenir des renseignements personnels, comme le numéro d'assurance sociale (NAS), le nom de jeune fille de la mère, la date de naissance, ainsi que les numéros et dates d'expiration des cartes de crédit.

CONSEILS

Si vous utilisiez votre ordinateur quand vous avez été victime d'escroquerie, il est possible qu'un virus ou qu'un logiciel malveillant ait été installé. Effectuez un contrôle général à l'aide d'un logiciel de sécurité fiable. Si aucun logiciel de sécurité - comme des analyseurs de virus et un coupe-feu - n'est installé sur votre ordinateur, un spécialiste en informatique peut vous aider à choisir celui qui vous convient. Les fraudeurs ont peut-être également réussi à accéder à vos mots de passe en ligne. Modifiez-les en vous servant d'un ordinateur sécurisé. Si vous avez effectué un paiement par carte de crédit ou transfert électronique de fonds (TEF), communiquez avec votre institution financière ou société émettrice de carte de crédit immédiatement. Elles seront peut-être en mesure de bloquer ou d'annuler l'opération.

Si vous-même ou l'une de vos connaissances pensez avoir été victime d'une fraude de services, communiquez avec votre service de police local. Vous pouvez aussi porter plainte par l'intermédiaire du site Web du Centre antifraude du Canada ou en composant le 1 888 495-8501. Par ailleurs, si vous détenez des informations concernant des opérations frauduleuses ou des escroqueries au Canada, vous êtes invités à communiquer avec Échec au crime au 1 800 222-8477, ou en ligne à l'adresse https://www.tipsubmit.com

« Détecter, contrer et signaler la fraude »

CITATIONS

« C'est préoccupant pour tout le monde de savoir que des criminels utilisent tous les moyens possibles pour extorquer de l'argent de personnes qui travaillent dur afin de nourrir leur style de vie criminel.  Soyez toujours sceptiques face à toute proposition d'accès à vos appareils numériques ou à toute demande de renseignements personnels. Faites également un suivi en signalant ces suspicions à la police et à votre institution financière. »

- Rick BARNUM, sous-commissaire, Enquêtes et crime organisé de la Police provinciale de l'Ontario

POUR EN SAVOIR PLUS

Vidéo (Bureau de la concurrence)- Service Scams

En mars, la Police provinciale et ses partenaires du Centre antifraude du Canada - la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Bureau de la concurrence du Canada - prêtent main-forte aux services de police de tout le pays pour protéger tous les Canadiens contre la fraude. La Police provinciale publie des conseils et des liens vers différents sites Internet pour aider la population à mieux déceler et déjouer les tentatives de fraude, et les dénoncer au moyen des médias sociaux en utilisant les mots-clics #FPM2017 #DontBeAVictim et #OPPtips.

REMARQUE AUX MÉDIAS : Le présent communiqué est le dernier d'une série de communiqués thématiques publiés par la Police provinciale sur diverses activités criminelles dans le cadre du Mois de la prévention de la fraude. Nous vous remercions de votre soutien.

SOURCE Police provinciale de l'Ontario

Renseignements : PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS : Ted SCHENDERA, sergent-détective, Direction de la lutte contre l'escroquerie, Police provinciale de l'Ontario, Téléphone : 705 329-6437

LIENS CONNEXES
http://www.opp.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.