Les crédits d'impôt pour la rénovation domiciliaire suscitent une
augmentation des projets de rénovation au Canada, selon un sondage de RBC

    
    Les rénovateurs soucieux de leur budget préfèrent puiser dans leurs
    économies plutôt que recourir au crédit pour payer les travaux
    

TORONTO, le 21 oct. /CNW/ - Une majorité de Canadiens (63 %) ont l'intention de profiter du crédit d'impôt fédéral pour la rénovation domiciliaire cette année, et ce crédit a incité près de la moitié d'entre eux (47 %) à faire davantage de travaux que prévu initialement, révèle un nouveau sondage RBC.

Il ressort également du sondage, réalisé par Ipsos Reid, que plus des trois quarts des Canadiens qui feront des rénovations (76 %) paieront la plus grosse partie ou l'intégralité des travaux en puisant dans leurs économies, comparativement à 70 % en 2008, ce qui représente un changement dans la manière dont les Canadiens envisagent de financer les améliorations domiciliaires. Ils sont moins nombreux cette année qu'en 2008 (24 % contre 32 %) à projeter de financer leurs rénovations avec leur carte de crédit.

"L'état actuel de l'économie explique cette nouvelle réticence des Canadiens à s'endetter, a dit Marcia Moffat, chef, Financement sur valeur nette immobilière, RBC. Qu'ils planifient d'améliorer leur maison et de la vendre, ou de la rénover et d'y rester, la plupart profitent des crédits d'impôt et des autres incitatifs offerts. Ils ont aussi l'intention d'utiliser leurs liquidités ou des formes de crédit à taux plus faibles pour payer ces rénovations."

Le sondage sur la rénovation de RBC indique en outre que les propriétaires sont moins nombreux (66 %) qu'en 2008 (70 %) à avoir des projets de rénovation au cours des deux prochaines années, mais plus nombreux à avoir achevé des projets cette année afin de se prévaloir du crédit d'impôt. Si les intentions ont baissé, les gens qui prévoient rénover comptent y consacrer plus d'argent. En effet, le budget de rénovation moyen est passé de 8 834 $ en 2005 à 11 272 $ en 2009. Soixante-deux pour cent rénovent pour rendre leur maison plus agréable et 18 %, pour pouvoir la vendre plus facilement.

Un grand nombre de rénovateurs (35 %) ont l'intention de ne faire que des travaux de mise en valeur : travaux extérieurs (67 %), peinture et revêtements de sol (64 %), salles de bain (41 %) et cuisines (36 %).

À la question portant sur les pires problèmes liés à la rénovation, la plupart des répondants mentionnent le dépassement du budget (30 %) et près du tiers (32 %), la durée des travaux plus longue que prévu.

"Les rénovations sont souvent une source de frustration, et il est facile de dépasser les coûts en ajoutant des petits projets, si bien que le budget est vite défoncé et que les travaux s'éternisent, explique Mme Moffatt. La solution la plus sage est d'anticiper des imprévus et de s'y préparer en planifiant, en établissant un budget réaliste et en prévoyant des solutions de financement souples dès le début."

    
    Quelques statistiques sur les rénovations

    Projets selon la région                                Dépenses moyennes
    -----------------------                                -----------------

    Colombie-Britannique  - 65 %                                    10 129 $
    Alberta               - 64 %                                    12 374 $
    Sask./Man.            - 73 %                                    15 133 $
    Ontario               - 67 %                                    12 428 $
    Québec                - 65 %                                     7 734 $
    Atlantique            - 72 %                                    12 586 $

    Rénover, ou vendre et déménager ?
    ---------------------------------

    Région                Rénover                 Vendre
    ------                -------                 ------
    Colombie-Britannique    66 %                    25 %
    Alberta                 67 %                    27 %
    Sask./Man.              72 %                    22 %
    Ontario                 69 %                    25 %
    Québec                  78 %                    16 %
    Atlantique              78 %                    15 %
    

Ce sont là quelques-unes des conclusions de l'étude RBC menée par Ipsos Reid entre le 8 et le 16 septembre 2009. Le sondage en ligne était fondé sur un échantillon sélectionné au hasard de 3 120 Canadiens adultes, dont 2 050 ont l'intention d'entreprendre des travaux de rénovation au cours des deux prochaines années. Avec un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme précis à +/- 1,8 point de pourcentage près, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu'ils auraient été si toute la population adulte canadienne avait été consultée. La composition de l'échantillon reflète celle de la population canadienne réelle d'après les données de recensement.

Pour obtenir les résultats complets, consultez le site Web d'Ipsos Reid : www.ipsos.ca.

SOURCE RBC (French)

Renseignements : Renseignements: Contact médias: Raymond Chouinard, Relations avec les médias, (514) 874-6556


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.