Les conservateurs de Harper permettent le plus récent coup d'U.S. Steel au Canada

TORONTO, le 17 sept. 2014 /CNW/ - Le Syndicat des Métallos s'engage à défendre les intérêts de ses membres et des retraités touchés par la demande d'U.S. Steel Canada de bénéficier de la protection de la loi sur les faillites.

« Nous sommes extrêmement préoccupés par ces faits nouveaux et nous avons l'intention de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger nos retraités et nos membres », a déclaré Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos, après le dépôt de la demande aujourd'hui par U.S. Steel en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

« Encore une fois, U.S. Steel laisse tomber des milliers de familles et des collectivités entières. Ils devront traverser un long et complexe processus judiciaire », a affirmé M. Neumann. « Nous travaillerons avec d'autres parties intéressées pour obtenir ce qu'il y a de mieux pour nos membres et nos retraités. »

« Nous exigerons qu'U.S. Steel respecte ses obligations », a déclaré Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ontario.

« Nous sommes alarmés par le refus d'U.S. Steel et du gouvernement conservateur fédéral de divulguer les clauses de leur entente conclue en vertu de la Loi sur Investissement Canada, par laquelle le gouvernement a approuvé l'achat de Stelco par U.S. Steel », a ajouté M. Warren.

« Nous demandons encore la divulgation de ces clauses et de tous les autres documents concernant la situation financière d'U.S. Steel. Nous sommes très préoccupés par des enjeux comme l'apparente mauvaise gestion des obligations d'U.S. Steel en matière de pensions », a-t-il affirmé.

Depuis son arrivée au Canada, U.S. Steel a été à l'origine de conflits de travail sans précédent - trois lockouts en quatre ans - et a enfreint des engagements légaux en matière d'emploi, de production et d'investissement.

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper est responsable du préjudice qu'U.S. Steel continue d'infliger aux collectivités canadiennes, selon M. Neumann.

« Depuis plus de six ans, les conservateurs ont refusé de tenir U.S. Steel responsable de sa chaîne d'engagements rompus », a-t-il ajouté.

« Le gouvernement Harper a fait preuve d'une indifférence époustouflante envers les travailleurs, les retraités et les familles du Canada, qui en ont souffert et qui continueront d'en souffrir. »

Plutôt que de tenir U.S. Steel responsable de ses violations d'engagement en ce qui concerne les emplois et la production, les conservateurs ont cessé les procédures juridiques contre la société en 2011 et ont signé une entente à l'amiable secrète contenant de nouvelles promesses.

« Les conservateurs se sont vantés publiquement que leur deuxième entente secrète avec U.S. Steel a été encore meilleure pour les travailleurs et leurs familles. Ils ont avancé que cette nouvelle entente " encourageait l'investissement et l'emploi au Canada " », a dit M. Warren.

« En réalité, le gouvernement Harper a tacitement pardonné le comportement d'U.S. Steel et a abandonné des milliers de travailleurs et retraités canadiens qui doivent vivre avec les conséquences. »

SOURCE : Syndicat des Metallos

Renseignements :


Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos, 416-544-5951
Marty Warren, directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ontario, 416-243-8792
Ken Rosenberg, conseiller du Syndicat des Métallos, 416-646-4304, ken.rosenberg@paliareroland.com
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416-544-5966, 416-434-2221, bgallagher@usw.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.