Les compressions du gouvernement fédéral ont entraîné la perte de plus de 60 000 emplois selon une étude

OTTAWA, le 23 janv. 2012 /CNW/ - Les compressions au niveau fédéral annoncées dans les budgets de 2010 et 2011 ont eu comme conséquence des pertes de plus de 60 000 emplois selon une étude publiée aujourd'hui par le Centre canadien des politiques alternatives (CCPA).  Toutes compressions additionnelles dans le prochain budget entraîneront des pertes d'emplois supplémentaires.

L'étude effectuée par l'économiste principal Monsieur David Macdonald a donné lieu à trois scénarios possibles pour examiner l'impact des deux prochaines vagues de compressions et il prétend qu'entre 60 100 et 68 300 emplois seront perdus à travers le Canada.  La Région de la capitale nationale pourra perdre jusqu'à 22 000 emplois alors que dans la région du Canada atlantique, la perte d'emplois pourra être de 5 400; ce qui aura un impact significatif sur le taux de chômage dans ces régions.

Selon Monsieur Macdonald, «peu importe la nature des compressions, la perte d'emplois sera importante et elle sera encore plus significative si la concentration est au niveau de la fonction publique fédérale». Par contre «si les compressions sont dispersées, cela signifie que le gouvernement renvoie la balle aux organismes sans but lucratif, aux sociétés d'État et les entreprises du secteur privé qui font des affaires avec le gouvernement».

L'étude identifie des secteurs clés qui subissent déjà des compressions des vagues précédentes et les prochaines seront du pareil au même les programmes de logement sur les réserves, formation et soins de santé de base pour les peuples autochtones, appuie pour les familles à faible revenu, les personnes du troisième âge et les chômeurs, programmes environnementaux, inspecteurs en milieu de travail et en innocuité des aliments; et la réputation du Canada sur la scène internationale.

Certains secteurs n'ont pas été touchés par les compressions précédentes.  La GRC et le personnel militaire ne verront vraisemblablement pas de compressions supplémentaires. L'organisme de sécurité nationale qui comprend les Services correctionnels, le SCRS, la sécurité frontalière et la sécurité publique ne subiront for probablement aucune compression tout comme dans le passé.

L'étude soulève des préoccupations importantes sur le refus du gouvernement de divulguer la nature des compressions et son manque de transparence sur ce qui sera touché et pourquoi.  Sans  information de la part du gouvernement sur la nature et les endroits qui subiront des compressions, il est impossible pour les Canadiennes et les Canadiens de savoir si ces compressions sont appropriées.

Selon Monsieur Macdonald, «cela demeure une question ouverte à savoir si les canadiens avaient le choix, réduiraient-ils les soins de santé aux peuples autochtones, logement, inspecteurs en sécurité gouvernementaux afin de payer davantage pour des prisons et de la sécurité aux frontières ».

L'épée de Damoclès: Comment les compressions au gouvernement fédéral réduiront les services et feront augmenter le taux de chômage est disponible sur le site web du CCPA à : http://www.policyalternatives.ca

SOURCE Canadian Centre for Policy Alternatives

Renseignements :

Kerri-Anne Finn, agente principale des communications du CCPA, au (613) 563-1341 poste 306

Profil de l'entreprise

Canadian Centre for Policy Alternatives

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.