Les Compagnies Loblaw limitée présente une augmentation de 14,9 % du montant ajusté du bénéfice par action(2) et de 139,8 % du bénéfice par action pour le deuxième trimestre de 2015

BRAMPTON, ON, le 23 juill. 2015 /CNW/ - Les Compagnies Loblaw limitée (TSX : L) (« Loblaw » ou la « société ») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers non audités pour le deuxième trimestre clos le 20 juin 2015. Le rapport du deuxième trimestre de la société sera disponible sous l'onglet Centre des investisseurs du site Web de la société à l'adresse loblaw.ca et sera déposé auprès de SEDAR et disponible à l'adresse sedar.com.

« Je suis très satisfait de notre performance globale au deuxième trimestre, alors que nous avons poursuivi la mise en œuvre de notre cadre stratégique, a déclaré Galen G. Weston, président et président du Conseil de Les Compagnies Loblaw limitée. En ce qui concerne l'avenir, la concurrence dans le secteur de l'alimentation demeure vive et la réforme des soins de santé continue à peser sur notre secteur des pharmacies. Nous sommes bien positionnés pour afficher une croissance du bénéfice grâce à des affaires stables, à de nouvelles efficiences, aux synergies et à un bilan plus solide. »

FAITS SAILLANTS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 20151)

  • Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 2,2 % comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 10 535 millions de dollars.
  • Le chiffre d'affaires du secteur Vente au détail a augmenté de 2,2 % comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 10 318 millions de dollars.
    • Le chiffre d'affaires des magasins comparables du secteur de l'alimentation au détail (Loblaw) a augmenté de 4,2 % au deuxième trimestre si l'on ne tient pas compte des postes d'essence (1,2 %) et de l'incidence défavorable d'un changement apporté au modèle de distribution d'un fournisseur de produits du tabac (0,9 %). Si l'on tient compte de ces éléments, le chiffre d'affaires des magasins comparables du secteur de l'alimentation au détail a augmenté de 2,1 % (1,8 % en 2014).
    • Le chiffre d'affaires des magasins comparables du secteur des pharmacies au détail (Shoppers Drug Mart/Pharmaprix) a augmenté de 3,8 % (2,5 % en 2014) comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014, à savoir 3,9 % (2,5 % en 2014) pour le chiffre d'affaires tiré des médicaments sur ordonnance et 3,7 % (2,4 % en 2014) pour le chiffre d'affaires tiré des produits de l'avant du magasin.
  • La marge brute du secteur Vente au détail s'est établie à 2 711 millions de dollars et le montant ajusté de la marge brute2), à 2 719 millions de dollars. Le montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage2) s'est établi à 26,4 % comparativement à 26,3 % au deuxième trimestre de 2014.
  • La société a engagé des charges de restructuration et autres charges de 45 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 dans le cadre d'un plan de restructuration qui prévoit notamment la fermeture d'environ 52 magasins de détail non rentables au cours des 12 prochains mois. La société s'attend à comptabiliser environ 70 millions de dollars au troisième trimestre de 2015. Sur une base annualisée, les fermetures entraîneront une diminution d'environ 300 millions de dollars du chiffre d'affaires, mais se traduiront par une incidence favorable de l'ordre de 35 millions de dollars à 40 millions de dollars sur le résultat d'exploitation.
  • Au deuxième trimestre de 2015, la société a réalisé des synergies nettes d'environ 53 millions de dollars.
  • Au deuxième trimestre de 2015, le secteur de l'alimentation au détail de la société a continué de réaliser des efficiences.
  • Au deuxième trimestre de 2015, le montant ajusté de la dette2) a diminué de 323 millions de dollars et de 1 345 millions de dollars au total depuis la clôture de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix, de sorte que la société n'est plus qu'à 355 millions de dollars de sa cible de réduction de la dette. Le ratio du montant ajusté de la dette2) sur le montant ajusté du BAIIA sur une base annuelle2) de la société s'établissait à 2,7x au 20 juin 2015 comparativement à 4,5x au 14 juin 2014.

Voir les notes de fin de document à la fin du présent communiqué de presse.

RÉSULTATS D'EXPLOITATION CONSOLIDÉS

                                                           
Pour les périodes closes le 20 juin 2015 et le 14 juin 2014   2015     20143)           2015     20143)        
(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)   (12 semaines)     (12 semaines)     Variation
(en $)
    Variation
(en %)
    (24 semaines)     (24 semaines)   Variation
(en $)
  Variation
(en %)
Produits   10 535 $     10 307 $   228 $   2,2 %     20 583 $     17 599 $   2 984 $ 17,0 %
BAIIA2)   782 $     (72) $   854 $   1 186,1 %     1 566 $     399 $   1 167 $ 292,5 %
Montant ajusté du BAIIA2)   857       794     63     7,9 %     1 646       1 276     370   29,0 %
Montant ajusté de la marge du BAIIA2)   8,1 %       7,7 %               8,0 %       7,3 %        
Bénéfice (perte) d'exploitation   413 $     (456) $   869 $   190,6 %     827 $     (180) $   1 007 $ 559,4 %
Montant ajusté du résultat d'exploitation2)   612       535     77     14,4 %     1 155       822     333   40,5 %
Montant ajusté de la marge d'exploitation2)   5,8 %       5,2 %                 5,6 %       4,7 %        
Bénéfice net (perte nette) attribuable aux actionnaires
de la société
  185 $     (456) $   641 $   140,6 %     331  $     (336) $   667 $ 198,5 %
Montant ajusté du bénéfice net attribuable aux actionnaires
de la société2)
  350       297     53     17,8 %     651       450     201   44,7 %
Bénéfice net (perte nette) de base par action ordinaire (en dollars)   0,45 $     (1,13) $   1,58 $   139,8 %     0,80 $     (0,98) $   1,78 $ 181,6 %
Montant ajusté du bénéfice net de base par action ordinaire2)
(en dollars)
  0,85 $     0,74 $   0,11 $   14,9 %     1,58 $     1,32 $   0,26 $ 19,7 %
                                           

Le montant ajusté du bénéfice net de base par action ordinaire2) s'est établi à 0,85 $ au deuxième trimestre de 2015 comparativement à  0,74 $ au deuxième trimestre de 2014. Cette augmentation de 0,11 $ s'explique principalement par une amélioration de la performance sur le plan de l'exploitation du secteur Vente au détail.

Le bénéfice net de base par action ordinaire s'est établi à 0,45 $ au deuxième trimestre de 2015 comparativement à une perte nette de base par action ordinaire de 1,13 $ inscrite au deuxième trimestre de 2014 et sous l'effet des principaux éléments suivants :

  • l'incidence favorable, d'un exercice à l'autre, d'une charge de 622 millions de dollars (1,14 $ par action ordinaire) engagée au deuxième trimestre de 2014 et découlant de l'écart d'évaluation des stocks de Corporation Shoppers Drug Mart (« Shoppers Drug Mart/Pharmaprix ») qui ont été acquis et vendus;
  • l'incidence favorable, d'un exercice à l'autre, d'une charge de 190 millions de dollars (0,35 $ par action ordinaire) liée à l'évaluation des stocks et à d'autres écarts de transition découlant de la mise en œuvre d'un système de gestion de l'inventaire permanent au deuxième trimestre de 2014.

Pour obtenir une liste exhaustive des éléments ayant eu une incidence sur le bénéfice net de base par action ordinaire, mais qui sont exclus du montant ajusté du bénéfice net de base par action ordinaire2), voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

SECTEURS D'EXPLOITATION À PRÉSENTER

Secteur Vente au détail

                                                           
Pour les périodes closes le 20 juin 2015 et le 14 juin 2014   2015     20143)           2015     20143)          
(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)   (12 semaines)     (12 semaines)   Variation
(en $)
  Variation
(en %)
    (24 semaines)     (24 semaines)   Variation
(en $)
    Variation
(en %)
Chiffre d'affaires   10 318 $     10 097 $   221 $ 2,2 %     20 148 $     17 192 $   2 956 $   17,2 %
Marge brute   2 711       1 840     871   47,3 %     5 335       3 443     1 892     55,0 %
Montant ajusté de la marge brute2)   2 719       2 652     67   2,5 %     5 343       4 255     1 088     25,6 %
BAIIA2)   739       (117)     856   731,6 %     1 473       313     1 160     370,6 %
Montant ajusté du BAIIA2)   814       749     65   8,7 %     1 553       1 189     364     30,6 %
Bénéfice (perte) d'exploitation   375       (496)     871   175,6 %     745       (256)     1 001     391,0 %
Montant ajusté du résultat d'exploitation2)   574       495     79   16,0 %     1 073       745     328     44,0 %
                                                     

                       
    2015     20143)     2015     20143)
Pour les périodes closes le 20 juin 2015 et le 14 juin 2014
  (12 semaines)     (12 semaines)     (24 semaines)     (24 semaines)
Augmentation totale du chiffre d'affaires des magasins
  comparables du secteur Vente au détail
  2,5 %     1,8 %     2,4 %       s.o.
Augmentation du chiffre d'affaires des magasins
  comparables du secteur de l'alimentation au détail
  2,1 %     1,8 %     2,0 %       1,3 %
Augmentation du chiffre d'affaires des magasins
  comparables du secteur des pharmacies au détail
  3,8 %     2,5 %     3,4 %       1,9 %
Montant ajusté de la marge brute exprimé
  en pourcentage2)
  26,4 %     26,3 %     26,5 %       24,7 %
Montant ajusté de la marge du BAIIA2)   7,9 %     7,4 %     7,7 %       6,9 %
Montant ajusté de la marge d'exploitation2)   5,6 %     4,9 %     5,3 %       4,3 %
                           

Chiffre d'affaires Au deuxième trimestre de 2015, le chiffre d'affaires du secteur Vente au détail a augmenté de 221 millions de dollars comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 10 318 millions de dollars. Le chiffre d'affaires du secteur de l'alimentation au détail a augmenté de 141 millions de dollars, ou 1,9 %, comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 7 629 millions de dollars. Le chiffre d'affaires du secteur des pharmacies au détail a augmenté de 80 millions de dollars, ou 3,1 %, pour s'établir à 2 689 millions de dollars. L'augmentation du chiffre d'affaires du secteur Vente au détail découle essentiellement des facteurs suivants :

  • Le chiffre d'affaires des magasins comparables du secteur de l'alimentation au détail (Loblaw) a augmenté de 4,2 % au deuxième trimestre si l'on ne tient pas compte des postes d'essence (1,2 %) et de l'incidence défavorable d'un changement apporté au modèle de distribution d'un fournisseur de produits du tabac (0,9 %). Si l'on tient compte de ces éléments, le chiffre d'affaires des magasins comparables du secteur de l'alimentation au détail a augmenté de 2,1 % (1,8 % en 2014).
    • L'inflation interne moyenne trimestrielle du prix des aliments du secteur de l'alimentation au détail de la société a été supérieure (semblable en  2014) à l'inflation nationale moyenne trimestrielle du prix des aliments de 3,9 % (2,5 % en 2014), calculée selon l'indice des prix à la consommation des aliments achetés au magasin (l'« IPC »). L'IPC ne traduit pas nécessairement l'incidence de l'inflation sur la composition spécifique de l'offre de produits vendus dans les magasins de la société;
    • Le chiffre d'affaires tiré des produits alimentaires a affiché une solide croissance;
    • Le chiffre d'affaires tiré des médicaments sur ordonnance et des produits de soins de santé et de beauté a affiché une croissance modérée;
    • Le chiffre d'affaires tiré des postes d'essence a sensiblement diminué, en raison essentiellement de la diminution des prix de l'essence;
    • Le chiffre d'affaires tiré des articles de marchandise générale, à l'exclusion des vêtements, est demeuré inchangé;
    • Le chiffre d'affaires tiré de la vente au détail de vêtements a affiché une croissance modérée, tandis que le chiffre d'affaires tiré de la vente en gros de vêtements aux États-Unis a diminué.
  • Le chiffre d'affaires du secteur des pharmacies au détail (Shoppers Drug Mart/Pharmaprix) au deuxième trimestre tient compte du chiffre d'affaires tiré des médicaments sur ordonnance de 1 274 millions de dollars (1 238 millions de dollars en 2014) et du chiffre d'affaires tiré des produits de l'avant du magasin de 1 415 millions de dollars (1 371 millions de dollars en 2014).
    • Le chiffre d'affaires des magasins comparables du secteur des pharmacies au détail a augmenté de 3,8 % au deuxième trimestre de 2015 (2,5 % en 2014);
    • Le chiffre d'affaires des magasins comparables tiré des médicaments sur ordonnance a augmenté de 3,9 % (2,5 % en 2014) :
      • le nombre d'ordonnances exécutées a augmenté de 4,3 % (4,1 % en 2014) et de 5,0 % (3,8 % en 2014) si l'on tient compte seulement des magasins comparables et, d'un exercice à l'autre, la valeur moyenne des ordonnances a diminué de 0,5 % (1,7 % en 2014);
      • au deuxième trimestre de 2015, les médicaments génériques ont représenté 62,8 % des ordonnances exécutées, comparativement à 62,8 % des ordonnances exécutées au deuxième trimestre de 2014;
    • Le chiffre d'affaires tiré des produits de l'avant du magasin a augmenté de 3,7 % (2,4 % en 2014).
  • Au cours de la période de 12 mois close le 20 juin 2015, 48 magasins du secteur de l'alimentation et du secteur des pharmacies ont ouvert leurs portes et 29 les ont fermées et la société s'est dessaisie de deux magasins franchisés du secteur de l'alimentation au détail et de 16 magasins du secteur des pharmacies conformément à une entente de consentement conclue avec le Bureau de la concurrence dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix, ce qui n'a donné lieu à aucune variation de la superficie en pieds carrés. Si l'on ne tient pas compte des dessaisissements, la superficie nette en pieds carrés a augmenté de 0,3 million de pieds carrés, ou 0,4 %.
  • En 2014, la société a restructuré les ententes de redevances conclues avec les franchisés de certaines bannières, ce qui devrait entraîner une diminution annuelle du chiffre d'affaires et de la marge brute du secteur de l'alimentation au détail d'environ 150 millions de dollars et une diminution correspondante des frais de vente et charges générales et administratives. Au deuxième trimestre de 2015, cette restructuration a eu une incidence défavorable de 33 millions de dollars sur le chiffre d'affaires et la marge brute du secteur de l'alimentation au détail, laquelle a toutefois été compensée par une incidence favorable de 33 millions de dollars sur les frais de vente et charges générales et administratives.

Marge brute Au deuxième trimestre de 2015, la marge brute a augmenté de 871 millions de dollars comparativement à celle inscrite au deuxième trimestre de 2014, pour s'établir à 2 711 millions de dollars. Cette augmentation découle de l'augmentation du chiffre d'affaires, dont il est question ci-dessus, d'une augmentation du montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage2) et de l'incidence favorable, d'un exercice á l'autre, d'une charge de 622 millions de dollars liée à la comptabilisation de l'écart d'évaluation des stocks acquis dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix qui ont été vendus et d'une charge de 190 millions de dollars liée à l'évaluation des stocks et à d'autres écarts de transition découlant de la mise en œuvre d'un système de gestion de l'inventaire permanent, comptabilisées au deuxième trimestre de 2014, éléments en partie contrebalancés par la comptabilisation d'une charge de 8 millions de dollars liée aux stocks de vêtements au deuxième trimestre de 2015.

Le montant ajusté de la marge brute2) a augmenté de 67 millions de dollars comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 2 719 millions de dollars en raison de l'augmentation du chiffre d'affaires et d'une augmentation de 10 points de base du montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage2), qui s'est établi à 26,4 %. L'augmentation du montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage2) tient compte d'une incidence défavorable de 30 points de base attribuable à la restructuration de certaines redevances de franchisage. Si l'on ne tient pas compte de cette incidence défavorable, le montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage2) s'est établi à 26,7 % comparativement à 26,3 % au deuxième trimestre de 2014, augmentation essentiellement attribuable à la réalisation de synergies opérationnelles.

Le montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage2) du secteur de l'alimentation au détail a diminué de 30 points de base au deuxième trimestre de 2015 comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014. Si l'on ne tient pas compte de l'incidence défavorable de la restructuration de certaines redevances de franchisage, le montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage2) du secteur de l'alimentation au détail a augmenté de 20 points de base, l'augmentation des marges réalisées sur les ventes au détail, la diminution des frais de transport et les synergies opérationnelles ayant été en partie contrebalancées par l'augmentation des pertes liées aux stocks. Le montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage2) du secteur des pharmacies au détail a augmenté de 90 points de base au deuxième trimestre de 2015 comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014, augmentation essentiellement attribuable à la réalisation de synergies opérationnelles.

BAIIA2) Au deuxième trimestre de 2015, le BAIIA2) a augmenté de 856 millions de dollars comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 739 millions de dollars. Cette augmentation rend compte de l'incidence favorable, d'un exercice à l'autre, des éléments dont il est question ci-dessus dans les paragraphes portant sur la marge brute. Les autres ajustements importants apportés au deuxième trimestre de 2015 comprennent les charges de restructuration et autres charges connexes, l'incidence défavorable de l'ajustement de la juste valeur sur les contrats liés au carburant et les contrats de change et une charge liée aux stocks de vêtements.

Si l'on ne tient pas compte de ces ajustements, le montant ajusté du BAIIA2) a augmenté de 65 millions de dollars comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 814 millions de dollars, en raison de l'augmentation du montant ajusté de la marge brute2) dont il est question ci-dessus et d'une augmentation de 2 millions de dollars des frais de vente et charges générales et administratives. L'augmentation des frais de vente et charges générales et administratives reflète l'incidence favorable de la restructuration de certaines redevances de franchisage. Si l'on ne tient pas compte de cette incidence favorable, les frais de vente et charges générales et administratives ont augmenté de 35 millions de dollars d'un exercice à l'autre et, exprimés en pourcentage, ils sont demeurés inchangés, à 18,8 %. L'augmentation des frais de vente et charges générales et administratives est attribuable à l'augmentation des coûts liés aux magasins et aux services aux magasins découlant essentiellement de l'augmentation du volume des ventes et de l'incidence de la consolidation des franchises et a été en partie contrebalancée par la diminution des charges découlant de la conversion de certains magasins d'alimentation au détail en un modèle d'exploitation moins coûteux et plus efficace conformément aux modalités des conventions collectives, les efficiences enregistrées au chapitre de la chaîne d'approvisionnement, de l'administration et des technologies de l'information (les « TI ») et les variations favorables de la valeur des investissements de la société dans ses magasins franchisés.

Le montant ajusté de la marge du BAIIA2) s'est établi à 7,9 %, comparativement à 7,4 % au deuxième trimestre de 2014.

Résultat d'exploitation Le résultat d'exploitation a augmenté de 871 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 375 millions de dollars. Cette augmentation reflète l'incidence favorable, d'un exercice à l'autre, des éléments dont il est question ci-dessus dans les paragraphes portant sur la marge brute et de la diminution de 1 million de dollars de l'amortissement des immobilisations incorporelles acquises dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix.

Si l'on ne tient pas compte de ces ajustements, le montant ajusté du résultat d'exploitation2) a augmenté de 79 millions de dollars comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 574 millions de dollars en raison de l'augmentation de 65 millions de dollars du montant ajusté du BAIIA2) et d'une diminution de 14 millions de dollars des amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles2) du secteur Vente au détail. Cette diminution des amortissements du secteur Vente au détail est attribuable à une prolongation de la durée d'utilité estimée de certains systèmes de TI ainsi qu'à la diminution de l'amortissement des TI et de la chaîne d'approvisionnement. L'augmentation du montant ajusté du résultat d'exploitation2) tient compte d'une augmentation du résultat d'exploitation du secteur de l'alimentation au détail, en partie contrebalancée par une diminution de celui du secteur des pharmacies au détail, à l'exclusion des synergies dans les deux cas.

Le montant ajusté de la marge d'exploitation2) s'est établi à 5,6 % comparativement à 4,9 % au deuxième trimestre de 2014.

Secteur Services financiers4)

                                                       
Pour les périodes closes le 20 juin 2015 et le
  14 juin 2014
  2015     2014           2015     2014        
(en millions de dollars canadiens, sauf
  indication contraire)
  (12 semaines)     (12 semaines)   Variation
(en $)
    Variation
(en %)
    (24 semaines)     (24 semaines)   Variation
(en $)
    Variation
(en %)
Produits   199 $     192 $ 7 $   3,6 %     398 $     372 $ 26 $   7,0 %
Bénéfice d'exploitation   36       38   (2)     (5,3) %     78       74   4     5,4 %
Bénéfice avant impôt sur le résultat   22       26   (4)     (15,4) %     50       49   1     2,0 %
                                               

                         
    Au     Au        
(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)   20 juin 2015     14 juin 2014   Variation (en $)   Variation (en %)  
Montant net moyen des créances sur cartes de crédit pour le trimestre   2 585 $     2 499 $   86 $ 3,4 %
Créances sur cartes de crédit   2 647       2 561     86   3,4 %
Compte de correction de valeur des créances sur cartes de crédit   48       48       %
Rendement annualisé sur le montant brut moyen des créances sur
  cartes de crédit pour le trimestre
  13,7%       13,8%            
Taux annualisé de pertes sur créances sur le montant brut moyen
  des créances sur cartes de crédit pour le trimestre
  4,7%       4,7%            
                         

Les résultats du secteur Services financiers sont présentés pour les périodes closes les 30 juin 2015 et 2014, conformément à l'exercice du secteur. Pour obtenir les résultats du secteur Services financiers au 20 juin 2015 et au 14 juin 2014, la société doit procéder à des ajustements qui sont présentés sous l'en-tête Consolidation et éliminations. Voir les rubriques « Mesures financières non conformes aux PCGR » et « Informations sectorielles » du présent communiqué de presse.

Produits Les produits inscrits au deuxième trimestre de 2015 ont augmenté de 7 millions de dollars, ou 3,6 %, comparativement à ceux inscrits au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 199 millions de dollars. Cette augmentation s'explique en partie par l'augmentation des commissions d'interchange découlant de l'augmentation des échanges de points du programme de fidélisation et des volumes d'opérations sur cartes de crédit, et a été en partie contrebalancée par une diminution des taux d'interchange par MasterCardMD International Incorporated au deuxième trimestre de 2015. Cette augmentation est aussi attribuable à l'augmentation des produits d'intérêts qui a découlé de l'augmentation des soldes de créances sur cartes de crédit et d'une augmentation des produits de PC Télécom découlant de l'augmentation du chiffre d'affaires des kiosques La Boutique Mobile.

Résultat d'exploitation et bénéfice avant impôt sur le résultat Le résultat d'exploitation et le bénéfice avant impôt ont diminué de 2 millions de dollars et de 4 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre de 2015 comparativement à ceux inscrits au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 36 millions de dollars et à 22 millions de dollars, respectivement. La diminution du résultat d'exploitation découle essentiellement de l'augmentation des coûts liés au programme de fidélisation du secteur Services financiers, des charges liées à l'acquisition de clients, en partie contrebalancée par les commissions d'interchange dont il est question ci-dessus et une diminution du compte de correction de valeur des créances sur cartes de crédit qui est exigé. La diminution du bénéfice avant impôt découle essentiellement de la diminution du résultat d'exploitation et de l'augmentation des charges d'intérêts découlant de l'accroissement du portefeuille de créances sur cartes de crédit.

Créances sur cartes de crédit Au 20 juin 2015, les créances sur cartes de crédit s'établissaient à 2 647 millions de dollars, en hausse de 86 millions de dollars comparativement à celles inscrites au 14 juin 2014, en raison essentiellement de la croissance de la clientèle active qui a découlé des investissements soutenus au chapitre de l'acquisition de clients et des initiatives en matière de commercialisation, en partie contrebalancée par l'augmentation du taux de remboursement par les clients. Au 20 juin 2015, le compte de correction de valeur des créances sur cartes de crédit s'établissait à 48 millions de dollars, étant demeuré inchangé comparativement au 14 juin 2014.

Secteur Propriétés de Choix4)

                                                       
Pour les périodes closes le 20 juin 2015
  et le 14 juin 2014
  2015     2014   Variation
(en $)
  Variation
(en %)
    2015     2014   Variation
(en $)
  Variation
(en %)
(en millions de dollars canadiens, sauf
  indication contraire)
  (12 semaines)     (12 semaines)       (24 semaines)     (24 semaines)  
Produits   183 $     170 $   13 $ 7,6 %     365 $     337 $   28 $ 8,3 %
Bénéfice d'exploitation   115       122     (7)   (5,7) %     242       240     2   0,8 %
Charges d'intérêts nettes et autres
  charges financières
  (75)       124     (199)   (160,5) %     264       250     14   5,6 %
Montant ajusté des fonds provenant
  des activités d'exploitation2)
  77       69     8   11,6 %     152       138     14   10,1 %
                                                 

Les résultats du secteur Fiducie de placement immobilier Propriétés de Choix (« Propriétés de Choix ») sont présentés pour les périodes closes les 30 juin 2015 et 2014, conformément à l'exercice du secteur. Pour obtenir les résultats du secteur Propriétés de Choix au 20 juin 2015 et au 14 juin 2014, la société doit procéder à des ajustements qui sont présentés sous l'en-tête Consolidation et éliminations. Voir les rubriques « Mesures financières non conformes aux PCGR » et « Informations sectorielles » du présent communiqué de presse.

Produits Les produits ont augmenté de 13 millions de dollars, ou 7,6 %, au deuxième trimestre de 2015 comparativement à ceux inscrits au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 183 millions de dollars, et ils tiennent compte d'une tranche de 165 millions de dollars (152 millions de dollars en 2014) se rapportant aux locataires du secteur Vente au détail. Cette augmentation est principalement attribuable aux produits tirés des immeubles acquis après le deuxième trimestre de 2014 et à l'augmentation des loyers de base des immeubles existants.

Résultat d'exploitation Le résultat d'exploitation a diminué de 7 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 115 millions de dollars. Cette diminution découle essentiellement de l'incidence défavorable d'un ajustement de la juste valeur des immeubles de placement et de l'augmentation des impôts fonciers à recouvrer et des coûts d'exploitation, en partie contrebalancés par l'augmentation des produits dont il est question ci-dessus.

Charges d'intérêts nettes et autres charges financières Les charges d'intérêts nettes et autres charges financières se sont établies à 75 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 comparativement à 124 millions de dollars au deuxième trimestre de 2014. La diminution de 199 millions de dollars d'un exercice à l'autre est principalement attribuable à l'incidence défavorable d'un ajustement de la juste valeur des parts de catégorie B de société en commandite et à une charge financière hors trésorerie engagée en 2014 relativement au remboursement anticipé des billets du cédant, en partie contrebalancée par la hausse des charges d'intérêts par suite de l'émission de débentures de premier rang non garanties de 250 millions de dollars au premier trimestre de 2015.

Montant ajusté des fonds provenant des activités d'exploitation2) Le montant ajusté des fonds provenant des activités d'exploitation2) a augmenté de 8 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 77 millions de dollars, en raison essentiellement de l'augmentation du bénéfice net tiré des immeubles.

Au deuxième trimestre de 2015, Propriétés de Choix a acquis 38 immeubles de placement de la société pour un prix d'achat d'environ 203 millions de dollars, à l'exclusion des coûts liés à l'acquisition, qui a été réglé au moyen de l'émission de 9 237 166 parts de catégorie B de société en commandite et de 102 millions de dollars en trésorerie.

Au 20 juin 2015, la société détenait une participation véritable de 83,1 % dans Propriétés de Choix.

CHARGES DE RESTRUCTURATION ET AUTRES CHARGES CONNEXES
Après la clôture du deuxième trimestre de 2015, la société a mis la dernière main à un plan de restructuration qui entraînera la fermeture d'environ 52 magasins de détail non rentables à l'échelle des bannières et des formats. La société prévoit que les fermetures auront lieu au cours des 12 prochains mois. Sur une base annualisée, les fermetures entraîneront une diminution d'environ 300 millions de dollars du chiffre d'affaires, mais se traduiront par une incidence favorable de l'ordre de 35 millions de dollars à 40 millions de dollars sur le résultat d'exploitation.

Les charges de restructuration et autres charges connexes engagées dans le cadre du plan de restructuration devraient s'établir à environ 120 millions de dollars au total. De cette somme, une charge de 45 millions de dollars a été comptabilisée au deuxième trimestre de 2015, dont une tranche de 30 millions de dollars liée aux coûts de séparation et de résiliation de baux et une autre de 15 millions de dollars liée aux pertes de valeur d'actifs découlant de ces magasins de détail. La société s'attend à comptabiliser environ 70 millions de dollars au troisième trimestre de 2015, les charges restantes devant être engagées à mesure que les magasins seront fermés.

CHARGES D'INTÉRÊTS NETTES ET AUTRES CHARGES FINANCIÈRES
Les charges d'intérêts nettes et autres charges financières ont diminué de 44 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 comparativement à celles inscrites au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 106 millions de dollars. Cette diminution tient compte de l'incidence favorable, d'un exercice à l'autre, d'un ajustement de la juste valeur du passif lié aux parts de fiducie, et a été en partie contrebalancée par la diminution de l'amortissement accéléré des coûts de financement différés au cours de la même période, comme il est décrit à la rubrique « Mesures financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

Si l'on ne tient pas compte de l'incidence de ces éléments, le montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres charges financières2) a augmenté de 3 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 comparativement à celui inscrit au deuxième trimestre de 2014 pour s'établir à 131 millions de dollars, en raison essentiellement de l'augmentation de la dette de Propriétés de Choix et des charges d'intérêts découlant de la croissance du portefeuille de créances sur cartes de crédit, en partie contrebalancée par une diminution des charges d'intérêts attribuable au remboursement d'une tranche de la facilité de crédit à terme non garantie de la société et à l'arrivée à échéance d'un billet à moyen terme au deuxième trimestre de 2014.

IMPÔT SUR LE RÉSULTAT
Au deuxième trimestre de 2015, le gouvernement de l'Alberta a annoncé une augmentation du taux provincial d'impôt des sociétés, qui passe de 10 % à 12 %. Promulguée le 19 juin 2015, la hausse entrera en vigueur le 1er juillet 2015. En conséquence, la société a comptabilisé une charge de 38 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 et pour l'exercice à ce jour liée à la réévaluation de ses passifs d'impôt différé.

La charge d'impôt sur le résultat s'est établie à 121 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 et le taux d'impôt effectif, à 39,4 %. Au deuxième trimestre de 2014, l'impôt sur le résultat recouvré s'établissait à 150 millions de dollars et le taux d'impôt effectif, à 24,8 %. L'augmentation du taux d'impôt effectif est principalement attribuable à l'augmentation de la charge d'impôt différé qui a découlé de la hausse du taux d'impôt des sociétés prévu par la loi en Alberta promulguée au deuxième trimestre de 2015.

Le montant ajusté de la charge d'impôt sur le résultat2) s'est établi à 130 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 et le montant ajusté du taux d'impôt2), à 27,0 %. Au deuxième trimestre de 2014, le montant ajusté de la charge d'impôt sur le résultat2) s'était établi à 110 millions de dollars et le montant ajusté du taux d'impôt2), à 27,0 %. L'incidence de la hausse du taux d'impôt des sociétés prévu par la loi en Alberta sur le montant ajusté de la charge d'impôt2) exigible a été contrebalancée par la diminution de certains éléments non déductibles.

DÉPENSES D'INVESTISSEMENT
Au deuxième trimestre de 2015, la société a affecté 221 millions de dollars à l'acquisition d'immobilisations corporelles et à l'entrée d'immobilisations incorporelles, comparativement à 239 millions de dollars au deuxième trimestre de 2014.

MONTANT AJUSTÉ DE LA DETTE2)
Au deuxième trimestre de 2015, le montant ajusté de la dette2) a diminué de 323 millions de dollars, en raison essentiellement de remboursements nets effectués sur les facilités de crédit à terme non garanties en partie contrebalancés par les prélèvements sur la facilité de crédit engagée non garantie de Propriétés de Choix. Depuis la clôture de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix, le montant ajusté de la dette2) a diminué de 1 345 millions de dollars, de sorte que la société n'est plus qu'à 355 millions de dollars de sa cible de réduction de la dette. La diminution du montant ajusté de la dette2) depuis la clôture de l'acquisition rend compte des remboursements nets effectués sur les facilités de crédit à terme non garanties de la société et du remboursement d'un billet à moyen terme de 350 millions de dollars, contrebalancés en partie par l'augmentation d'autres emprunts. Le ratio du montant ajusté de la dette2) sur le montant ajusté du BAIIA sur une base annuelle2) de la société s'établissait à 2,7x au 20 juin 2015 comparativement à 4,5x inscrit au 14 juin 2014.

SYNERGIES
Les synergies nettes réalisées au deuxième trimestre se sont établies à 53 millions de dollars au total (8 millions de dollars en 2014) et ont découlé essentiellement de la diminution du coût des marchandises vendues et des améliorations au chapitre de l'achat de produits non destinés à la revente. Pour la période allant de la clôture de l'acquisition à la fin du deuxième trimestre de 2015, les synergies nettes réalisées s'établissent à 198 millions de dollars au total. La société prévoit réaliser, au cours de la troisième année suivant la clôture de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix, des synergies annualisées de 300 millions de dollars (déduction faite des coûts connexes).

ÉMISSION D'ACTIONS PRIVILÉGIÉES DE DEUXIÈME RANG, SÉRIE B
Au deuxième trimestre de 2015, la société a émis 9,0 millions d'actions privilégiées de deuxième rang, série B, sans droit de vote, à 5,30 %, d'une valeur nominale de 225 millions de dollars, pour un produit net d'environ 221 millions de dollars; ces actions confèrent à leur porteur le droit à un dividende annuel privilégié cumulatif fixe en trésorerie de 1,325 $ par action. La société a l'intention de racheter, le 31 juillet 2015, 225 millions de dollars de ses titres de participation, somme qui correspond à la totalité des actions privilégiées de deuxième rang, série A, en circulation. Ce rachat sera financé principalement par le produit de l'émission des actions privilégiées de deuxième rang, série B.

CONSOLIDATION DES FRANCHISES
En 2015, la société a conclu un nouveau contrat de franchise (le « contrat de franchise ») visant ses magasins franchisés d'alimentation au détail. Toutes les nouvelles franchises seront régies par le contrat de franchise. Les franchises existantes passeront au contrat de franchise à l'expiration des contrats actuellement en vigueur. La société a déterminé qu'en raison des modalités du contrat de franchise, elle devrait consolider les franchises conformément aux dispositions de la Norme internationale d'information financière (l'« IFRS ») 10, États financiers consolidés. Au 20 juin 2015, 16 franchises avaient été consolidées. La consolidation des franchises n'a eu d'incidence importante ni sur le résultat d'exploitation, ni sur le bénéfice net de la sociétè qui sont inscrits dans ses états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités.

PERSPECTIVES1)
Le cadre stratégique de Loblaw vise à lui permettre d'avoir la meilleure offre dans les domaines des produits d'alimentation, de santé et de beauté, à assurer l'excellence au chapitre de l'exploitation et à générer de la croissance. Ce cadre stratégique repose sur une stratégie financière axée sur le maintien d'affaires stables. Cette stratégie vise un chiffre d'affaires positif des magasins comparables et une marge brute stable, la génération d'efficiences, la réalisation de synergies découlant de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix par la société et la réduction de la dette inscrite au bilan. Conformément aux perspectives qu'elle avait énoncées précédemment et par comparaison pour un exercice entier avec les résultats financiers de Loblaw et de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix pour 2014, la société prévoit ce qui suit pour 2015 :

  • Le maintien d'un chiffre d'affaires positif des magasins comparables et d'une marge brute stable (à l'exclusion des synergies) pour son secteur Vente au détail;
  • La réalisation de synergies nettes d'un peu plus de 200 millions de dollars découlant de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix;
  • La réalisation continue d'efficiences nettes à l'échelle du secteur de l'alimentation au détail au moyen de réductions au chapitre de la chaîne d'approvisionnement, du soutien administratif et des TI et la poursuite simultanée de ses investissements dans les domaines clés, comme le commerce électronique;
  • L'augmentation du montant ajusté de son résultat d'exploitation2) tiré du secteur de l'alimentation au détail, à l'exclusion des synergies, et la diminution du montant ajusté du résultat d'exploitation2) dégagé par le secteur des pharmacies au détail, à l'exclusion des synergies, en raison de ses investissements dans des projets clés et d'autres facteurs;
  • L'augmentation du montant ajusté du bénéfice net consolidé disponible aux porteurs d'actions ordinaires2) (y compris les synergies) comparativement à 2014, laquelle sera toutefois moins importante que celle enregistrée pour la première moitié de l'exercice 2015;
  • L'affectation d'environ 1 200 millions de dollars au titre des dépenses d'investissement;
  • L'atteinte de sa cible de réduction de la dette en 2015.

Les prévisions de la société pour 2015 comprennent également ce qui suit :

  • Une concurrence toujours vive, mais relativement stable, en raison de la modération de la croissance, dans l'ensemble du secteur, de la superficie de vente allouée aux assortiments de produits que l'on trouve habituellement dans les supermarchés;
  • Le maintien des pressions sur son secteur des pharmacies au détail en raison de l'incidence continue de la réforme du réseau de la santé.

DÉCLARATION DE DIVIDENDES
Le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,250 $ par action ordinaire à payer le 1er octobre 2015 aux actionnaires inscrits le 15 septembre 2015 et un dividende de 0,41 $ par action privilégiée de deuxième rang, série B, à payer le 30 septembre 2015 aux actionnaires inscrits le 15 septembre 2015. Aucun dividende n'a été déclaré sur les actions privilégiées de deuxième rang, série A.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Le présent communiqué de presse de la société renferme des énoncés prospectifs portant sur les objectifs, les plans, les buts, les aspirations, les stratégies, la situation financière, les résultats d'exploitation, les flux de trésorerie, la performance, les perspectives et les occasions d'affaires de la société, ainsi que sur les questions d'ordre juridique et réglementaire qui la concernent. Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué de presse renferment plus particulièrement, mais sans s'y limiter, des énoncés concernant les résultats attendus ainsi que les événements et les plans futurs, les synergies et les autres avantages liés à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix, la situation de trésorerie future et les cibles de réduction de la dette, les dépenses d'investissement prévues et l'état et l'incidence du déploiement des systèmes de TI. Ces énoncés prospectifs particuliers figurent tout au long du présent communiqué de presse, y compris, mais sans s'y limiter, à la rubrique « Perspectives ». Les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement à l'emploi de mots ou d'expressions comme « s'attendre à », « anticiper », « croire », « pouvoir », « entrevoir », « estimer », « objectif », « avoir l'intention de », « prévoir », « chercher à », « faire », « devoir » et autres mots ou expressions semblables, conjugués au présent, au conditionnel ou au futur, lorsqu'ils se rapportent à la société et à sa direction.

Les énoncés prospectifs reflètent les estimations, opinions et hypothèses actuelles de la société, lesquelles se fondent sur la perception qu'a la direction des tendances historiques, de la situation actuelle et des événements futurs prévus, ainsi que sur d'autres facteurs qui, de l'avis de la direction, sont appropriés dans les circonstances. Les attentes de la société quant à sa performance sur le plan de l'exploitation et à sa performance financière pour 2015 s'appuient sur certaines hypothèses, notamment en ce qui a trait aux économies de coûts prévues et à l'efficience sur le plan de l'exploitation, ainsi qu'à la croissance continue associée aux initiatives en cours. Les estimations, opinions et hypothèses de la société sont, de par leur nature, assujetties à des incertitudes et à des éventualités importantes d'ordre commercial, économique, concurrentiel ou autre en ce qui a trait aux événements futurs et sont donc susceptibles d'être révisées. La société ne peut garantir que ces estimations, opinions et hypothèses se révéleront exactes.

Bon nombre de risques et incertitudes pourraient faire en sorte que les résultats réels de la société diffèrent sensiblement de ceux qui sont exprimés explicitement ou implicitement ou de ceux qui sont prévus dans les énoncés prospectifs, notamment ceux qui sont décrits à la rubrique 15, « Risques d'entreprise et gestion des risques », du rapport de gestion inclus dans le Rapport annuel 2014 — Revue financière (le « Rapport annuel 2014 ») et dans la notice annuelle de la société (pour l'exercice clos le 3 janvier 2015). Ces risques et incertitudes comprennent les suivants :

  • l'incapacité de réaliser les avantages stratégiques prévus ou les synergies sur le plan de l'exploitation, de la concurrence et des coûts attendus de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix;
  • l'incapacité de réduire la dette découlant de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix de manière à ramener les ratios d'endettement à un niveau cadrant avec des notes de premier ordre;
  • l'incapacité de tirer parti des investissements dans les systèmes de TI de la société, y compris le déploiement de ses systèmes de TI, ou l'obtention de résultats imprévus associés à la mise en œuvre de ces initiatives;
  • l'incapacité d'obtenir les résultats attendus, y compris la croissance des produits et les économies de coûts ou l'efficience sur le plan de l'exploitation prévues devant résulter des initiatives importantes de la société, notamment celles liées à la restructuration;
  • l'incapacité de l'infrastructure de TI de la société à soutenir les besoins de celle-ci;
  • la révision par la société de son estimation du coût des stocks en raison de la mise à niveau de son système de TI;
  • les changements apportés à la réglementation concernant le prix des médicaments génériques sur ordonnance, la réduction des remboursements accordés en vertu des régimes d'assurance-médicaments publics et l'élimination ou la diminution des indemnités professionnelles pharmaceutiques versées par les fabricants de médicaments;
  • l'incapacité d'obtenir les résultats souhaités au cours des négociations collectives, y compris les modalités des futures conventions collectives, ce qui pourrait entraîner des arrêts de travail;
  • une intensification de la concurrence exercée par les concurrents actuels ou les nouveaux venus sur le marché;
  • l'évolution de la conjoncture économique, notamment des taux d'inflation ou de déflation, ainsi que les variations des taux d'intérêt, des cours de change et des cours des dérivés et des marchandises;
  • les changements dans les passifs d'impôt de la société, notamment en ce qui a trait à l'impôt sur le résultat, à l'impôt sur le capital, aux taxes à la consommation, à l'impôt foncier et aux autres impôts et taxes, ainsi que dans les passifs liés à la réglementation, y compris les changements découlant des modifications des lois fiscales, des règlements sur les impôts ou des cotisations futures;
  • le risque que l'issue de tout litige, recours collectif ou procédure engagée par les autorités de réglementation d'importance contre la société ne lui soit pas favorable;
  • l'incapacité de la société à gérer les stocks de manière à réduire au minimum l'incidence des problèmes liés aux stocks désuets ou excédentaires et à contrôler les pertes;
  • le risque que la société subisse une perte financière si ses contreparties ne s'acquittaient pas de leurs obligations prévues aux termes des contrats conclus avec celle-ci;
  • l'incapacité de la société à recouvrer ses créances sur cartes de crédit et à les financer.

Cette liste des facteurs qui pourraient toucher les énoncés prospectifs de la société n'est pas exhaustive. D'autres risques et incertitudes que la société ignore actuellement ou qu'elle juge actuellement sans importance pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements réels diffèrent sensiblement de ceux qui sont précisés dans les énoncés prospectifs. Ces autres risques et incertitudes sont présentés dans les documents que la société dépose, à l'occasion, auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, y compris, mais sans s'y limiter, à la rubrique « Risques » de la notice annuelle de la société (pour l'exercice clos le 3 janvier 2015). Les lecteurs sont donc invités à ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui traduisent les attentes de la société uniquement à la date du présent communiqué de presse. Sauf dans la mesure où la loi l'exige, la société ne s'engage pas à mettre à jour ou à réviser les présents énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR
La société utilise les mesures financières non conformes aux PCGR suivantes : le montant ajusté de la marge brute du secteur Vente au détail, le montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage du secteur Vente au détail, le BAIIA, le montant ajusté du BAIIA, le montant ajusté de la marge du BAIIA, le montant ajusté du résultat d'exploitation, le montant ajusté de la marge d'exploitation, le montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres charges financières, le montant ajusté de l'impôt sur le résultat, le montant ajusté du taux d'impôt, le montant ajusté du bénéfice net, le montant ajusté du bénéfice net de base par action ordinaire et le montant ajusté de la dette ainsi que, dans le cas de Propriétés de Choix, le montant ajusté des fonds provenant des activités d'exploitation. Elle estime que ces mesures financières non conformes aux PCGR fournissent de l'information utile à la direction et aux investisseurs pour évaluer sa performance financière et sa situation financière, pour les raisons indiquées ci-après.

La direction a recours à ces mesures et à d'autres mesures financières non conformes aux PCGR afin d'exclure, lors de son analyse de la performance sous-jacente consolidée et sectorielle de la société sur le plan de l'exploitation, l'incidence de certaines charges et de certains produits qui doivent être comptabilisés en vertu des PCGR. La direction exclut ces éléments parce qu'ils ne sont pas nécessairement représentatifs de la performance sous-jacente de la société sur le plan de l'exploitation et qu'ils rendent difficiles les comparaisons de la performance financière sous-jacente d'une période à l'autre. La société peut exclure d'autres éléments, à l'occasion, si elle juge qu'il en résultera une analyse plus efficace de la performance sous-jacente sur le plan de l'exploitation. L'exclusion de certains éléments ne signifie pas que ces éléments ne sont pas récurrents.

Comme ces mesures n'ont pas de sens normalisé en vertu des PCGR, elles ne sauraient se comparer à des mesures portant le même nom présentées par d'autres sociétés ouvertes ni se substituer à d'autres mesures financières établies selon les PCGR.

Montant ajusté de la marge brute du secteur Vente au détail et montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage du secteur Vente au détail Le montant ajusté de la marge brute exprimé en pourcentage du secteur Vente au détail représente le montant ajusté de la marge brute du secteur Vente au détail, divisé par le chiffre d'affaires du secteur Vente au détail. La société considère le montant ajusté de la marge brute du secteur Vente au détail comme une mesure utile l'aidant à évaluer la performance sous-jacente sur le plan de l'exploitation du secteur Vente au détail et à prendre des décisions à l'égard de ses activités courantes.

                                 
    2015     2014     2015     2014  
(en millions de dollars canadiens)   (12 semaines)     (12 semaines)     (24 semaines)     (24 semaines)  
Marge brute du secteur Vente au détail   2 711 $       1 840 $     5 335 $     3 443 $
Ajouter l'incidence des éléments suivants :                        
  Charge liée aux stocks de vêtements   8               8        
  Comptabilisation de l'écart d'évaluation des
 stocks vendus
         
622
            622  
  Charge liée à l'évaluation des stocks et à d'autres
 écarts de transition
         

190
            190  
Montant ajusté de la marge brute du secteur
  Vente au détail
  2 719 $       2 652 $     5 343 $     4 255 $
                               

Charge liée aux stocks de vêtements Au deuxième trimestre de 2015, la société a conclu une entente visant la liquidation, aux États-Unis, de certains stocks de vêtements plus anciens provenant d'établissements au Canada et a comptabilisé à cet égard une charge de 8 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 et pour l'exercice à ce jour (néant en 2014).

Comptabilisation de l'écart d'évaluation des stocks vendus Dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix au deuxième trimestre de 2014, les actifs acquis et les passifs repris ont été comptabilisés à leur juste valeur dans les bilans consolidés résumés de la société, ce qui a donné lieu à un ajustement de la juste valeur des stocks de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix à la date de l'acquisition correspondant à l'écart entre le coût des stocks et leur juste valeur. Cet écart a été comptabilisé dans le coût des marchandises vendues à mesure que les stocks ont été vendus, ce qui a eu une incidence défavorable sur la marge brute. Au deuxième trimestre de 2014 et pour les deux premiers trimestres de 2014, un écart de 622 millions de dollars avait été comptabilisé dans la marge brute et le résultat d'exploitation.

Charge liée à l'évaluation des stocks et à d'autres écarts de transition des magasins d'alimentation détenus par la société À la clôture de l'exercice 2014, la société avait mené à bien la transition de la quasi-totalité des magasins d'alimentation qu'elle détient et des centres de distribution connexes aux nouveaux systèmes de TI. La mise en œuvre d'un système de gestion de l'inventaire permanent, conjuguée à la facilité d'accès à l'information sur le coût de revient intégré que procurent les nouveaux systèmes de TI, a permis à la société d'estimer le coût des stocks à l'aide d'un coût moyen généré par un système plus précis. Au deuxième trimestre de 2014 et pour les deux premiers trimestres de 2014, une diminution de 190 millions de dollars de la valeur des stocks a été comptabilisée dans la marge brute et le résultat d'exploitation. La société a amorcé en 2015 la transition du reste de ses magasins d'alimentation, ce qui pourrait entraîner une incidence additionnelle. En 2015, aucun coût supplémentaire n'a été comptabilisé à ce titre dans la marge brute et le résultat d'exploitation.

BAIIA, montant ajusté du BAIIA, montant ajusté de la marge du BAIIA, montant ajusté du résultat d'exploitation et montant ajusté de la marge d'exploitation Les tableaux qui suivent présentent le rapprochement du bénéfice (de la perte) avant impôt sur le résultat, charges d'intérêts nettes et autres charges financières et amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles (le « BAIIA »), du montant ajusté du BAIIA et du montant ajusté du résultat d'exploitation avec le bénéfice (la perte) d'exploitation, lequel fait l'objet d'un rapprochement avec le bénéfice net établi conformément aux PCGR et présenté dans les états consolidés résumés des résultats pour les périodes closes le 20 juin 2015 et le 14 juin 2014. La société considère le montant ajusté du BAIIA comme une mesure utile l'aidant à évaluer sa performance sous-jacente sur le plan de l'exploitation et à prendre des décisions à l'égard de ses activités courantes et de sa capacité à générer des flux de trésorerie pour financer ses besoins de trésorerie, notamment son programme de dépenses d'investissement. La société est également d'avis que le montant ajusté du résultat d'exploitation est utile pour l'évaluation de sa performance sous-jacente sur le plan de l'exploitation et pour l'aider à prendre des décisions à l'égard de ses activités courantes.

Le montant ajusté de la marge du BAIIA représente le montant ajusté du BAIIA, divisé par les produits. Le montant ajusté de la marge d'exploitation représente le montant ajusté du résultat d'exploitation, divisé par les produits.

                                                 
            2015
(12 semaines)
       
 
  20143)
(12 semaines)
(en millions de dollars canadiens)
  Vente
au
détail
  Services
financiers
  Propriétés
de Choix4)
  Consolidation
et
éliminations
  Chiffres
consolidés
    Vente
au détail
  Services
financiers
  Propriétés
de Choix4)
  Consolidation
et
éliminations
  Chiffres
consolidés
 
Bénéfice net (perte nette) attribuable
  aux actionnaires de la société
          185 $             (456) $
Ajouter (déduire) l'incidence des éléments suivants :                          
  Participations ne donnant pas le contrôle           1                
  Charges d'intérêts nettes et autres charges
  financières
          106               150  
  Impôt sur le résultat           121               (150)  
Bénéfice (perte) d'exploitation   375 $ 36 $ 115 $ (113) $ 413 $     (496) $ 38 $ 122 $ (120) $ (456) $
Amortissements des immobilisations corporelles
  et incorporelles
  364   2     3   369       379   2     3   384  
BAIIA   739 $ 38 $ 115 $ (110) $ 782 $     (117) $ 40 $ 122 $ (117) $ (72) $
                           
Bénéfice (perte) d'exploitation   375 $ 36 $ 115 $ (113) $ 413 $     (496) $ 38 $ 122 $ (120) $ (456) $
Ajouter (déduire) l'incidence des éléments suivants :                          
  Amortissement des immobilisations incorporelles
  acquises dans le cadre de l'acquisition de
  Shoppers Drug Mart/Pharmaprix
  124         124       125         125  
  Charges de restructuration et autres charges connexes   54         54                
  Ajustement de la juste valeur des contrats liés au
  carburant et des contrats de change
  9         9                
  Charge liée aux stocks de vêtements   8         8                
  Perte de valeur nette des immobilisations corporelles
et autres pertes de valeur connexes
  4         4              —    2  
  Comptabilisation de l'écart d'évaluation des stocks
  vendus
                622         622  
  Charge liée à l'évaluation des stocks et à d'autres
écarts de transition
                190         190  
  Coûts liés à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix
  et perte sur les opérations de dessaisissement
                52         52  
Montant ajusté du résultat d'exploitation   574 $ 36 $ 115 $ (113) $ 612 $     495 $ 38 $ 122 $ (120) $ 535 $
Amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles   364   2     3   369       379   2     3   384  
Moins : amortissement des immobilisations incorporelles
  acquises dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug
  Mart/Pharmaprix
  (124)         (124)       (125)         (125)  
Montant ajusté du BAIIA   814 $ 38 $ 115 $ (110) $ 857 $     749 $ 40 $ 122 $ (117) $ 794 $
                           

                                               
            2015
(24 semaines)
            20143)
(24 semaines)
 
(en millions de dollars canadiens)
  Vente
au
détail
  Services
financiers
  Propriétés
de Choix4)
  Consolidation
et
éliminations
  Chiffres
consolidés
      Vente au
détail
  Services
financiers
  Propriétés
de Choix4)
  Consolidation
et éliminations
  Chiffres
consolidés
 
Bénéfice net (perte nette) attribuable aux
 actionnaires de la société
          331 $             (336) $
Ajouter (déduire) l'incidence des éléments
 suivants :
                         
  Participations ne donnant pas le contrôle           1                
  Charges d'intérêts nettes et autres
charges financières
          298               265  
  Impôt sur le résultat           197               (109)  
Bénéfice (perte) d'exploitation   745 $ 78 $ 242 $ (238) $ 827 $     (256) $ 74 $ 240 $ (238) $ (180) $
Amortissements des immobilisations
 corporelles et incorporelles
  728   5     6   739       569   4     6   579  
BAIIA   1 473 $ 83 $ 242 $ (232) $ 1 566 $     313 $ 78 $ 240 $ (232) $ 399 $
                           
Bénéfice (perte) d'exploitation   745 $ 78 $ 242 $ (238) $ 827 $     (256) $ 74 $ 240 $ (238) $ (180) $
Ajouter (déduire) l'incidence des éléments
 suivants :
                         
  Amortissement des immobilisations incorporelles
 acquises dans le cadre de l'acquisition de
 Shoppers Drug Mart/Pharmaprix
  248         248       125         125  
  Charges de restructuration et autres charges connexes   66         66                
  Charge liée aux stocks de  vêtements   8         8                
  Perte de valeur nette des immobilisations corporelles
 et autres pertes de valeur connexes
  7         7       4     1     5  
  Ajustement de la juste valeur des contrats liés au
 carburant et des contrats de change
  (3)         (3)                
  Coûts liés à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix
 et perte sur les opérations de dessaisissement
  2         2       60         60  
  Comptabilisation de l'écart d'évaluation des stocks vendus                 622         622  
  Charge liée à l'évaluation des stocks et à d'autres
 écarts de transition
                190         190  
Montant ajusté du résultat d'exploitation   1 073 $ 78 $ 242 $ (238) $ 1 155 $     745 $ 74 $ 241 $ (238) $ 822 $
Amortissements des immobilisations corporelles
  et incorporelles
  728   5     6   739       569   4     6   579  
Moins : amortissement des immobilisations incorporelles
  acquises dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug
  Mart/Pharmaprix
  (248)         (248)       (125)         (125)  
Montant ajusté du BAIIA   1 553 $ 83 $ 242 $ (232) $ 1 646 $     1 189 $ 78 $ 241 $ (232) $ 1 276 $
                           

Amortissement des immobilisations incorporelles acquises dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix L'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix au deuxième trimestre de 2014 comprenait des immobilisations incorporelles à durée d'utilité définie d'environ 6 050 millions de dollars, qui sont amorties sur leur durée d'utilité estimée. Au deuxième trimestre de 2015 et pour l'exercice à ce jour, un amortissement de 124 millions de dollars (125 millions de dollars en 2014) et de 248 millions de dollars (125 millions de dollars en 2014), respectivement, a été comptabilisé dans le résultat d'exploitation. L'amortissement annuel lié aux immobilisations incorporelles acquises s'établira à environ 550 millions de dollars pour les neuf prochains exercices et diminuera par la suite.

Charges de restructuration et autres charges connexes Au deuxième trimestre de 2015, la société a comptabilisé des charges de restructuration et autres charges connexes de 54 millions de dollars (néant en 2014). De cette somme, une charge de 45 millions de dollars a été engagée dans le cadre d'un plan de restructuration qui prévoit la fermeture de 52 magasins de détail non rentables à l'échelle de plusieurs bannières et formats, dont une tranche de 30 millions de dollars liée aux coûts de séparation et de résiliation de baux et une autre de 15 millions de dollars liée aux pertes de valeur d'actifs découlant de ces magasins de détail. Le solde de 9 millions de dollars se rapporte aux activités de restructuration des services aux magasins. La charge de 66 millions de dollars comptabilisée pour l'exercice à ce jour (néant en 2014) était notamment liée à des activités de restructuration des services aux magasins des secteurs d'activité Joe Fresh et Shoppers Home Health Care menées à bien au premier trimestre de 2015.

Perte de valeur nette des immobilisations corporelles et autres pertes de valeur connexes Chaque date de clôture, la société évalue s'il y a ou non dépréciation et, au besoin, inscrit des pertes de valeur ou des reprises de pertes de valeur comptabilisées précédemment au titre de la valeur comptable de ses immobilisations corporelles, de ses immeubles de placement et de ses immobilisations incorporelles. La société a comptabilisé une perte de valeur de 4 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 (2 millions de dollars en 2014) et de 7 millions de dollars pour l'exercice à ce jour (5 millions de dollars en 2014) liée à la perte de valeur des immobilisations corporelles et à d'autres pertes de valeur connexes.

Ajustement de la juste valeur des contrats liés au carburant et des contrats de change La société est exposée aux fluctuations des prix des marchandises et au cours de change du dollar américain. Conformément à sa politique de gestion du risque marchandises, la société a recours à des contrats à terme normalisés et à des contrats à terme de gré à gré négociés en Bourse pour atténuer la volatilité des prix du carburant et du cours de change du dollar américain. Ces instruments dérivés ne sont pas acquis à des fins de transaction ou de spéculation. Conformément aux méthodes comptables que la société utilise à l'égard de ses instruments dérivés, la variation de la juste valeur de ces instruments, qui comprend les profits et les pertes réalisés et latents, est comptabilisée dans le résultat d'exploitation. Au deuxième trimestre de 2015 et pour l'exercice à ce jour, la société a comptabilisé une perte nette de 9 millions de dollars (néant en 2014) et un profit net de 3 millions de dollars (néant en 2014), respectivement, au titre de l'ajustement de la juste valeur des contrats liés au carburant et des contrats de change. La comptabilisation de ces dérivés sur marchandises et de ces dérivés de change a une incidence sur les résultats présentés par la société; cependant, leur effet économique permet de réduire considérablement les risques connexes découlant des fluctuations des prix des marchandises et du cours de change et des engagements liés au dollar américain.

Coûts liés à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix et perte sur les opérations de dessaisissement Au premier trimestre de 2015, la société a conclu toutes les opérations de dessaisissement exigées par le Bureau de la concurrence, ce qui a donné lieu à une perte sur les opérations de dessaisissement de 2 millions de dollars. Aucune autre perte sur les opérations de dessaisissement n'a été comptabilisée au deuxième trimestre de 2015 (aucune en 2014). En lien avec l'accord visant l'acquisition de toutes les actions ordinaires en circulation de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix, la société a engagé des coûts liés à l'acquisition de 52 millions de dollars au deuxième trimestre de 2014 et de 60 millions de dollars pour les deux premiers trimestres de 2014.

Montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres charges financières Le tableau qui suit présente le rapprochement du montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres charges financières et des charges d'intérêts nettes et autres changes financières qui est présenté dans les états consolidés résumés des résultats pour les périodes closes le 20 juin 2015 et le 14 juin 2014. La société considère le montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres charges financières comme une mesure utile pour l'évaluation de sa performance financière sous-jacente et pour la prise de décisions concernant ses activités de nature financière.

                                 
    2015       2014       2015       2014  
(en millions de dollars canadiens)   (12 semaines)       (12 semaines)       (24 semaines)       (24 semaines)  
Charges d'intérêts nettes et autres charges financières   106 $     150 $     298 $     265 $
Ajouter (déduire) l'incidence des éléments suivants :                      
  Ajustement de la juste valeur du passif lié aux parts
 de fiducie
  33       (8)       (25)       (20)  
  Amortissement accéléré des coûts de financement différés   (8)       (14)       (11)       (14)  
  Coûts liés à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix
 et perte sur les opérations de dessaisissement
                    (15)  
Montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres
 charges financières
  131 $     128 $     262 $     216 $
                       

Ajustement de la juste valeur du passif lié aux parts de fiducie La société est exposée aux fluctuations du cours de marché en raison des parts qui sont détenues par d'autres porteurs de parts que la société. Ces parts sont présentées à titre de passif dans les bilans consolidés de la société, puisqu'elles sont rachetables contre trésorerie au gré des porteurs, sous réserve de certaines restrictions. Ce passif est comptabilisé à la juste valeur chaque date de présentation de l'information financière selon le cours de marché des parts à la clôture de chaque période. La société a comptabilisé un profit de 33 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 (une perte de 8 millions de dollars en 2014) et une perte de 25 millions de dollars pour l'exercice à ce jour (20 millions de dollars en 2014) au titre de l'ajustement de la juste valeur du passif lié aux parts de fiducie.

Amortissement accéléré des coûts de financement différés Au deuxième trimestre de 2015 et pour l'exercice à ce jour, la société a comptabilisé une charge de 8 millions de dollars (14 millions de dollars en 2014) et de 11 millions de dollars (14 millions de dollars en 2014), respectivement, liée à l'amortissement accéléré des coûts de financement différés par suite du remboursement d'une tranche de 662 millions de dollars au deuxième trimestre de 2015 (1 600 millions de dollars en 2014) et d'une tranche de 869 millions de dollars pour l'exercice à ce jour (1 600 millions de dollars en 2014) effectué sur la facilité de crédit à terme non garantie de la société.

Coûts liés à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix et perte sur les opérations de dessaisissement En plus des coûts liés à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix et de la perte sur les opérations de dessaisissement comptabilisés dans le résultat d'exploitation dont il est question ci-dessus, des charges d'intérêts nettes additionnelles de 15 millions de dollars ont été engagées au premier trimestre de 2014 relativement au financement lié à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix. Depuis la date de l'acquisition, ces coûts ne sont plus exclus du montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres charges financières, car ils font désormais partie des activités courantes.

Montant ajusté de l'impôt sur le résultat et montant ajusté du taux d'impôt La société considère le montant ajusté de l'impôt sur le résultat comme une mesure utile pour l'évaluation de sa performance sous-jacente sur le plan de l'exploitation et pour la prise de décisions concernant ses activités courantes.

                               
    2015       2014       2015       2014  
(en millions de dollars canadiens)   (12 semaines)       (12 semaines)       (24 semaines)       (24 semaines)  
Montant ajusté du résultat d'exploitationi)   612 $     535 $     1 155 $     822 $
Montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres
 charges financièresi)
  131       128       262       216  
Montant ajusté du bénéfice avant impôt   481 $     407 $     893 $     606 $
Impôt sur le résultat   121 $     (150) $     197 $     (109) $
Ajouter (déduire) l'incidence des éléments suivants :                      
  Incidence fiscale des éléments inclus dans le montant
 ajusté du bénéfice avant impôtii)
  47       260       82       265  
  Modification du taux provincial d'impôt des sociétés
 prévu par la loi
  (38)             (38)        
Montant ajusté de l'impôt sur le résultat   130 $     110 $     241 $     156 $
Taux d'impôt effectif   39,4 %     24,8 %     37,2 %     24,5 %
Montant ajusté du taux d'impôt   27,0 %     27,0 %     27,0 %     25,7 %
                       

i)  Voir le rapprochement du montant ajusté du résultat d'exploitation et du montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres
charges financières présenté ci-dessus.
ii)  Voir le tableau portant sur le BAIIA, le montant ajusté du BAIIA et le montant ajusté du résultat d'exploitation, ainsi que le tableau
présentant le montant ajusté des charges d'intérêts nettes et autres charges financières ci-dessus pour obtenir une liste
exhaustive des éléments inclus dans le montant ajusté du bénéfice avant impôt.

Le montant ajusté du taux d'impôt représente le montant ajusté de l'impôt sur le résultat, divisé par la somme du montant ajusté du résultat d'exploitation diminué des charges d'intérêts nettes et autres charges financières.

Modification du taux provincial d'impôt des sociétés prévu par la loi Au deuxième trimestre de 2015, le gouvernement de l'Alberta a annoncé une augmentation du taux provincial d'impôt des sociétés, qui passe de 10 % à 12 %. Promulguée le 19 juin 2015, la hausse entrera en vigueur le 1er juillet 2015. En conséquence, la société a comptabilisé une charge de 38 millions de dollars liée à la réévaluation de ses passifs d'impôt différé.

Montant ajusté du bénéfice net et montant ajusté du bénéfice net de base par action ordinaire La société considère le montant ajusté du bénéfice net et le montant ajusté du bénéfice net de base par action ordinaire comme des mesures utiles pour l'évaluation de sa performance sous-jacente sur le plan de l'exploitation et pour la prise de décisions concernant ses activités courantes.

Le tableau qui suit présente un rapprochement du montant ajusté du bénéfice net et du montant ajusté du bénéfice net de base par action ordinaire avec le bénéfice net et le bénéfice net de base par action ordinaire établis conformément aux PCGR pour les périodes closes le 20 juin 2015 et le 14 juin 2014.

                                               
    2015     2014     2015     2014  
    (12 semaines)     (12 semaines)     (24 semaines)     (24 semaines)  
(en millions de dollars canadiens/en dollars
 canadiens)
  Bénéfice
net
disponible
aux
porteurs
d'actions
ordinaires
de la
société
  Bénéfice
net de
base
par
action
ordinaire
      Bénéfice
net
(perte
nette)
disponible
aux
porteurs
d'actions
ordinaires
de
la société
  Bénéfice
net
(perte
nette)
de base
par
action
ordinaire
      Bénéfice
net
disponible
aux
porteurs
d'actions
ordinaires
de la
société
  Bénéfice
net de
base
par
action
ordinaire
      Bénéfice
net
(perte
nette)
disponible
aux
porteurs
d'actions
ordinaires
de la
société
  Bénéfice
net
(perte
nette)
de base
par
action
ordinaire
 
    185 $ 0,45 $     (456) $ (1,13) $     331 $ 0,80 $     (336) $ (0,98) $
Ajouter (déduire) l'incidence des
 éléments suivants :
                             
  Amortissement des immobilisations incorporelles
 acquises dans le cadre de l'acquisition de Shoppers
 Drug Mart/Pharmaprix
  91   0,23       92   0,23       182   0,45       92   0,27  
  Charges de restructuration et autres charges connexes   47    0,11          —       56   0,14      
 

   —  
  Modification du taux provincial d'impôt des sociétés
 prévu par la loi
  38   0,09               38   0,09          
  Ajustement de la juste valeur du passif lié aux
 parts de fiduciei)
  (33)   (0,08)       8   0,02       25   0,06       20   0,06  
  Amortissement accéléré des coûts de financement
 différés
  6   0,01       10   0,02       8   0,02       10   0,03  
  Charge liée aux stocks de vêtements   6   0,01               6   0,01          
  Perte de valeur nette des immobilisations corporelles et autres pertes de valeur connexes    3    0,01        2    —        5    0,01        4   0,01  
  Ajustement de la juste valeur des contrats liés au
 carburant et des contrats de change
  7   0,02               (2)            
  Coûts liés à l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix
 et perte sur les opérations de dessaisissement
          45   0,11       2         64   0,19  
  Comptabilisation de l'écart d'évaluation des stocks
 vendus
          457   1,14               457   1,33  
  Charge liée à l'évaluation des stocks et à d'autres
 écarts de transition
          139   0,35               139   0,41  
Montant ajusté   350 $ 0,85 $     297 $ 0,74 $     651 $ 1,58 $     450 $ 1,32 $
                               

i)  Les profits ou les pertes au titre de l'ajustement de la juste valeur du passif lié aux parts de fiducie ne sont pas assujettis à l'impôt.

Montant ajusté de la dette Le tableau qui suit présente un rapprochement entre le montant ajusté de la dette utilisé pour calculer le ratio du montant ajusté de la dette sur le montant ajusté du BAIIA sur une base annuelle et les mesures conformes aux PCGR présentées pour les périodes indiquées. La société estime que le montant ajusté de la dette est une mesure pertinente pour évaluer le niveau d'endettement. La société présente également dans le tableau qui suit le montant ajusté de la dette au 28 mars 2014, soit la date d'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix, montant qui sert de référence pour les cibles de réduction de la dette de la société.

                         
    Au     Au   Au   Au
(en millions de dollars canadiens)   20 juin 2015     14 juin 2014   3 janvier 2015   28 mars 2014
Dette bancaire   275 $     335 $   162 $   295 $
Dette à court terme   505       605     605     605  
Tranche à moins d'un an de la dette à long terme   1 009       74     420     902  
Dette à long terme   10 053       11 797     11 042     11 262  
Passif lié aux parts de fiducie   756       715     722     703  
Titres de participation   225       224     225     224  
Certains autres passifs   28       34     28     39  
Total de la dette   12 851 $     13 784 $   13 204 $   14 030 $
Moins :                  
  Fiducies de titrisation indépendantes   1 255 $     1 355 $   1 355 $   1 355 $
  Fiducies de financement indépendantes   504       476     498     469  
  Passif lié aux parts de fiducie   756       715     722     703  
  Certificats de placement garanti   621       528     634     443  
Montant ajusté de la dette   9 715 $     10 710 $   9 995 $   11 060 $
                   

Le ratio du montant ajusté de la dette sur le montant ajusté du BAIIA sur une base annuelle s'entend du montant ajusté de la dette, divisé par le montant ajusté du BAIIA cumulé des quatre derniers trimestres.

Montant ajusté des fonds provenant des activités d'exploitation de Propriétés de Choix4) Le tableau qui suit présente un rapprochement entre le montant ajusté des fonds provenant des activités d'exploitation de Propriétés de Choix et les mesures conformes aux PCGR présentées pour les périodes closes le 20 juin 2015 et le 14 juin 2014. La société est d'avis que le montant ajusté des fonds provenant des activités d'exploitation est une mesure utile pour l'évaluation de la performance économique et de la capacité de Propriétés de Choix à verser des distributions.

                                     
      2015       2014       2015       2014  
(en millions de dollars canadiens)   (12 semaines)       (12 semaines)       (24 semaines)       (24 semaines)  
Bénéfice net (perte nette)   189 $     (2) $       (22) $       (10) $
  Ajustement de la juste valeur des parts de catégorie B
 de société en commandite
  (160)       (11)       94       37  
  Ajustement de la juste valeur des immeubles
 de placement
  16             17        
  Distributions sur les parts de catégorie B de société
 en commandite
  50       47       100       93  
  Amortissement des allocations pour
 améliorations locatives
                    1  
  Charges internes au titre de la location   1             1        
Fonds provenant des activités d'exploitation   96 $     34 $       190 $       121 $
  Produits locatifs comptabilisés sur une base linéaire   (9) $     (8) $     (18) $     (17) $
  Amortissement des charges financières   (1)       52       (1)       51  
  Charge de rémunération fondée sur des parts   1       1       1       1  
  Dépenses d'investissement de maintien liées aux
 immeubles et à la location, montant normaliséi)
  (10)       (10)       (20)       (18)  
Montant ajusté des fonds provenant des
 activités d'exploitation
  77 $     69 $     152 $     138 $
                         

i)  Le caractère saisonnier a une incidence sur le calendrier des dépenses d'investissement. Le montant ajusté des fonds provenant
des activités d'exploitation a été ajusté pour tenir compte de ce facteur afin de faciliter la comparaison entre les trimestres.

PRINCIPALES INFORMATIONS FINANCIÈRES
Les tableaux qui suivent présentent les principales informations financières trimestrielles non auditées, qui ont été préparées par la direction conformément aux IFRS et qui s'appuient sur le rapport du deuxième trimestre de 2015 aux actionnaires de la société. Ces informations financières ne contiennent pas toutes les informations des périodes intermédiaires à fournir aux termes des IFRS; par conséquent, elles doivent être lues en parallèle avec le Rapport annuel 2014 et le rapport du deuxième trimestre de 2015 aux actionnaires de la société, qui sont disponibles sous l'onglet Centre des investisseurs du site Web de la société, à l'adresse loblaw.ca, et à l'adresse sedar.com.

ÉTATS CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DES RÉSULTATS

                               
(en millions de dollars canadiens, sauf indication
 contraire)
  20 juin 2015       14 juin 20143)     20 juin 2015       14 juin 20143)  
  (12 semaines)       (12 semaines)     (24 semaines)       (24 semaines)  
Produits   10 535 $     10 307 $     20 583 $     17 599 $
Coût des marchandises vendues   7 620       8 271       14 841       13 776  
Frais de vente et charges générales
 et administratives
  2 502       2 492       4 915       4 003  
Bénéfice (perte) d'exploitation   413 $     (456) $     827 $     (180) $
Charges d'intérêts nettes et autres charges
 financières
  106       150       298       265  
Bénéfice (perte) avant impôt sur le résultat   307 $     (606) $     529 $     (445) $
Impôt sur le résultat   121       (150)       197       (109)  
Bénéfice net (perte nette)   186 $     (456) $     332 $     (336) $
Attribuable aux :                      
  Actionnaires de la société   185 $     (456) $     331 $     (336) $
  Participations ne donnant pas le contrôle   1             1        
Bénéfice net (perte nette)   186 $     (456) $     332 $     (336) $
Bénéfice net (perte nette) par action
 ordinaire (en dollars)
                     
  De base   0,45 $     (1,13) $     0,80 $     (0,98) $
  Dilué(e)   0,44 $     (1,13) $     0,79 $     (0,98) $
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires
 en circulation (en millions)
                     
  De base   412,0       403,0       412,0       342,2  
  Dilué   416,7       403,0       416,7       342,2  
                       

BILANS CONSOLIDÉS RÉSUMÉS

                       
    Au       Au     Au  
(en millions de dollars canadiens)   20 juin 2015       14 juin 20143)     3 janvier 20153)  
Actifs                
Actifs courants                
  Trésorerie et équivalents de trésorerie     1 285 $     1 179 $   999 $
  Placements à court terme     52       47     21  
  Créances     1 191       1 021     1 209  
  Créances sur cartes de crédit     2 647       2 561     2 630  
  Stocks     4 349       4 297     4 309  
  Impôt sur le résultat à recouvrer     31       24      
  Charges payées d'avance et autres actifs     245       226     214  
  Actifs détenus en vue de la vente     24       44     23  
Total des actifs courants     9 824 $     9 399 $   9 405 $
Immobilisations corporelles     10 275       10 257     10 296  
Immeubles de placement     177       148     185  
Immobilisations incorporelles     9 403       9 953     9 675  
Goodwill     3 327       3 310     3 318  
Actifs d'impôt différé     150       298     193  
Dépôts de garantie     7       97     7  
Créances liées aux prêts consentis à des franchisés     384       380     399  
Autres actifs     317       249     281  
Total des actifs     33 864 $     34 091 $   33 759 $
Passifs                
Passifs courants                
  Dette bancaire     275 $     335 $   162 $
  Fournisseurs et autres passifs     4 924       4 678     4 774  
  Provisions     72       55     84  
  Impôt sur le résultat à payer               34  
  Dette à court terme     505       605     605  
  Tranche à moins d'un an de la dette à long terme     1 009       74     420  
  Participation des franchisés     184       170     193  
  Titres de participation     225           225  
Total des passifs courants     7 194 $     5 917 $   6 497 $
Provisions     85       65     76  
Dette à long terme     10 053       11 797     11 042  
Passif lié aux parts de fiducie     756       715     722  
Passifs d'impôt différé     1 863       2 007     1 853  
Titres de participation           224      
Autres passifs     810       763     782  
Total des passifs     20 761 $     21 488 $   20 972 $
Capitaux propres                
Capital social privilégié     221 $     $   $
Capital social ordinaire     7 866       7 816     7 857  
Résultats non distribués     4 881       4 694     4 810  
Surplus d'apport     114       92     104  
Cumul des autres éléments du résultat global     12       1     8  
Total des capitaux propres attribuables aux
 actionnaires de la société
    13 094 $     12 603 $   12 779 $
Participations ne donnant pas le contrôle     9           8  
Total des capitaux propres     13 103 $     12 603 $   12 787 $
Total des passifs et des capitaux propres     33 864 $     34 091 $   33 759 $
                 

TABLEAUX CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE

                                 
    20 juin 2015       14 juin 20143)     20 juin 2015       14 juin 20143)  
(en millions de dollars canadiens)   (12 semaines)       (12 semaines)     (24 semaines)       (24 semaines)  
Activités d'exploitation                        
  Bénéfice net (perte nette)     186 $     (456) $     332 $     (336) $
  Impôt sur le résultat     121       (150)       197       (109)  
  Charges d'intérêts nettes et autres charges financières     106       150       298       265  
  Amortissements des immobilisations corporelles et
 incorporelles
    369       384       739       579  
  Impôt sur le résultat payé     (71)       (88)       (206)       (169)  
  Intérêts perçus     1       13       3       21  
  Variation des créances sur cartes de crédit     (169)       (162)       (17)       (23)  
  Variation des éléments hors trésorerie du fonds de
 roulement
    321       395       19       (196)  
  Perte de valeur nette des immobilisations corporelles
 et autres pertes de valeur connexes
    20       2       23       5  
  (Profit) perte sur la sortie d'actifs     (1)       4       (2)       4  
  Comptabilisation de l'écart d'évaluation des stocks
 vendus
          622             622  
  Charge liée à l'évaluation des stocks et à d'autres
 écarts de transition
          190             190  
  Autres     47       55       61       60  
Entrées nettes liées aux activités d'exploitation     930 $     959 $     1 447 $     913 $
Activités d'investissement                        
  Acquisitions d'immobilisations corporelles     (178) $     (201) $     (382) $     (305) $
  Entrées d'immobilisations incorporelles     (43)       (38)       (70)       (51)  
  Acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix,
 déduction faite de la trésorerie acquise
          (6 619)             (6 619)  
  Variation des placements à court terme     (8)       (8)       (31)       243  
  Produit sur la sortie d'actifs     15       2       26       12  
  Variation des placements dans des franchises et
 autres créances
    (22)       (19)       (9)       (13)  
  Variation des dépôts de garantie     (1)       1 600             1 604  
  Participation dans une coentreprise     (1)             (2)        
  Autres     (3)       (3)       (44)       (3)  
Sorties nettes liées aux activités d'investissement     (241) $     (5 286) $     (512) $     (5 132) $
Activités de financement                        
  Variation de la dette bancaire     (24) $     40 $     113 $     40 $
  Variation de la participation des franchisés     (3)       (4)       (9)       (4)  
  Variation de la dette à court terme                 (100)        
  Dette à long terme                        
    Émise     259       5 165       514       5 634  
    Remboursée     (612)       (2 474)       (968)       (2 600)  
  Coûts de financement par emprunt différés           (29)             (29)  
  Intérêts payés     (120)       (98)       (262)       (217)  
  Dividendes versés     (101)       (125)       (101)       (193)  
  Capital social ordinaire                        
    Émis     14       554       28       564  
    Racheté et détenu en fiducie     (11)             (35)        
    Racheté et annulé     (38)       (59)       (55)       (59)  
  Capital social privilégié                        
    Émis     221             221        
(Sorties) entrées nettes liées aux activités
 de financement
    (415) $     2 970 $     (654) $     3 136 $
Incidence de la variation des cours de change sur la trésorerie
 et les équivalents de trésorerie
    (2) $     (1) $     5 $     2 $
Variation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie     272 $     (1 358) $     286 $     (1 081) $
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de
 la période
    1 013       2 537       999       2 260  
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de
 la période
    1 285 $     1 179 $     1 285 $     1 179 $
                         

INFORMATIONS SECTORIELLES

La société compte trois secteurs d'exploitation à présenter, dont toutes les principales activités sont exercées au Canada :

  • Le secteur Vente au détail comprend principalement les magasins d'alimentation au détail et les pharmacies des franchisés-propriétaires, mais comprend également les pharmacies situées en magasin et les produits de soins de santé et de beauté, les postes d'essence, ainsi que les vêtements et autres articles de marchandise générale. Ce secteur se compose de plusieurs secteurs d'exploitation qui ont été regroupés principalement en raison de la nature similaire des produits et services qu'ils offrent dans les activités de vente au détail et à la clientèle;
  • Le secteur Services financiers englobe les services de cartes de crédit, les programmes de fidélisation, les services de courtage d'assurance, les services bancaires aux particuliers offerts par l'intermédiaire d'une grande banque à charte canadienne, les services de dépôt ainsi que les services de télécommunications;
  • Le secteur Propriétés de Choix détient et loue des immeubles commerciaux à revenus. L'information relative au secteur Propriétés de Choix qui est présentée ci-dessous reflète les méthodes comptables de Propriétés de Choix, qui peuvent différer de celles de la société consolidée. Les différences de méthodes sont éliminées sous l'en-tête Consolidation et éliminations.

Le principal décideur en matière d'exploitation de la société évalue les résultats sectoriels en se fondant sur le montant ajusté du BAIIA2) et le montant ajusté du résultat d'exploitation2) tels qu'ils sont présentés périodiquement à la direction interne.

L'information portant sur chaque secteur d'exploitation à présenter est incluse ci-dessous :

                                               
    20 juin 2015     14 juin 20143)  
    (12 semaines)     (12 semaines)  
    Vente au
détail
  Services
financiers4)
  Propriétés
de Choix4)
  Consolidation
et
éliminationsi)
  Total       Vente au
détail
  Services
financiers4)
  Propriétés
de Choix4)
 Consolidation
et
éliminationsi)
  Total
 (en millions de dollars canadiens)    
Produitsii)   10 318 $ 199 $ 183 $ (165) $ 10 535 $     10 097 $ 192 $ 170 $ (152) $ 10 307 $
BAIIAiii)   739 $ 38 $ 115 $ (110) $ 782 $     (117) $ 40 $ 122 $ (117) $ (72) $
Éléments d'ajustementiii)   75         75       866         866  
Montant ajusté du BAIIAiii)   814 $ 38 $ 115 $ (110) $ 857 $     749 $ 40 $ 122 $ (117) $ 794 $
Amortissements des immobilisations
 corporelles et incorporellesiv)
  240   2     3   245       254   2     3   259  
Montant ajusté du résultat
 d'exploitationiii)
  574 $ 36 $ 115 $ (113) $ 612 $     495 $ 38 $ 122 $ (120) $ 535 $
Charges d'intérêts nettes et
 autres charges financières
  91 $ 14 $ (75) $ 76 $ 106 $     97 $ 12 $ 124 $ (83) $ 150 $
                           

i)  Sous l'en-tête Consolidation et éliminations :

●  Le poste Produits comprend l'élimination de produits locatifs de 124 millions de dollars (117 millions de dollars en 2014) et d'un recouvrement de coûts de 41 millions de dollars (35 millions de dollars en 2014) comptabilisés par le secteur Propriétés de Choix et dégagés par le secteur Vente au détail.
  Le résultat d'exploitation comprend l'incidence de l'élimination de produits locatifs de 124 millions de dollars (117 millions de dollars en 2014) dont il est question ci-dessus, l'élimination d'une perte de 16 millions de dollars (néant en 2014) comptabilisée par Propriétés de Choix et liée aux ajustements de la juste valeur des immeubles de placement, classés par la société comme immobilisations corporelles ou immeubles de placement et évalués au coût, la comptabilisation d'une charge d'amortissement de 3 millions de dollars (3 millions de dollars en 2014) liée à certains immeubles de placement comptabilisés par Propriétés de Choix et évalués à la juste valeur et l'élimination de charges intragroupe de 2 millions de dollars (néant en 2014).
  Le poste Charges d'intérêts nettes et autres charges financières comprend l'élimination de 62 millions de dollars (105 millions de dollars en 2014) au titre de charges d'intérêts incluses dans Propriétés de Choix qui ont trait à sa dette envers la société et un profit de 160 millions de dollars lié à la juste valeur (11 millions de dollars en 2014) comptabilisé par Propriétés de Choix à l'égard des parts de catégorie B de société en commandite détenues par la société. Le poste Charges d'intérêts nettes et autres charges financières comprend également des distributions de 11 millions de dollars (11 millions de dollars en 2014) sur les parts détenues par d'autres porteurs de parts que la société, qui excluent les distributions versées à la société, un profit lié à la juste valeur de 33 millions de dollars (perte de 8 millions de dollars en 2014) sur le passif lié aux parts de fiducie de la société et, en 2014, l'élimination de 8 millions de dollars au titre de charges d'intérêts engagées par Propriétés de Choix jusqu'au 30 juin 2014.

ii)


iii) 
Les produits tirés du secteur Services financiers comprennent des produits d'intérêts de 89 millions de dollars (86 millions de dollars en 2014).

Certains éléments sont exclus du résultat d'exploitation et du BAIIA2) afin de déterminer le montant ajusté du résultat d'exploitation2) et le montant ajusté du BAIIA2), respectivement. La direction utilise le montant ajusté du résultat d'exploitation2) et le montant ajusté du BAIIA2) à l'interne pour analyser la performance sous-jacente du secteur.
iv)  Aux fins du calcul du montant ajusté du BAIIA2), les amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles ne tiennent pas compte d'une charge d'amortissement de 124 millions de dollars (125 millions de dollars en 2014) des immobilisations incorporelles acquises dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix.


                                               
    20 juin 2015     14 juin 20143)
    (24 semaines)     (24 semaines)
    Vente au
détail
Services
financiers4)
Propriétés de
Choix4)
Consolidation
et
éliminationsi)
Total     Vente au
détail
Services
financiers4)
Propriétés de
Choix4)
Consolidation et
éliminationsi)
Total
 (en millions de dollars canadiens)  
Produitsii)   20 148 $ 398 $ 365 $ (328) $ 20 583 $     17 192 $ 372 $ 337 $ (302) $ 17 599 $
BAIIAiii)   1 473 $ 83 $ 242 $ (232) $ 1 566 $     313 $ 78 $ 240 $ (232) $ 399 $
Éléments d'ajustementiii)   80         80       876     1     877  
Montant ajusté du BAIIAiii)   1 553 $ 83 $ 242 $ (232) $ 1 646 $     1 189 78 241 (232) 1 276
Amortissements des immobilisations
  corporelles et incorporellesiv)
  480   5     6   491       444   4     6   454  
Montant ajusté du résultat
  d'exploitationiii)
  1 073 $ 78 $ 242 $ (238) $ 1 155 $     745 $ 74 $ 241 $ (238) $ 822 $
Charges d'intérêts nettes et autres
  charges financières
  177 $ 28 $ 264 $ (171) $ 298 $     167 $ 25 $ 250 $ (177) $ 265 $
                           

i)  Sous l'en-tête Consolidation et éliminations :
   ●  Le poste Produits comprend l'élimination de produits locatifs de 247 millions de dollars (232 millions de dollars en 2014) et d'un recouvrement de coûts de 81 millions de dollars (70 millions de dollars en 2014) comptabilisés par le secteur Propriétés de Choix et dégagés par le secteur Vente au détail.
   ●  Le résultat d'exploitation comprend l'incidence de l'élimination de produits locatifs de 247 millions de dollars (232 millions de dollars en 2014) dont il est question ci-dessus, l'élimination d'une perte de 17 millions de dollars (néant en 2014) comptabilisée par Propriétés de Choix et liée aux ajustements de la juste valeur des immeubles de placement, classés par la société comme immobilisations corporelles ou immeubles de placement et évalués au coût, la comptabilisation d'une charge d'amortissement de 6 millions de dollars (6 millions de dollars en 2014) liée à certains immeubles de placement comptabilisés par Propriétés de Choix et évalués à la juste valeur et l'élimination de charges intragroupe de 2 millions de dollars (néant en 2014).
   ●  Le poste Charges d'intérêts nettes et autres charges financières comprend l'élimination de 124 millions de dollars (174 millions de dollars en 2014) au titre de charges d'intérêts incluses dans Propriétés de Choix qui ont trait à sa dette envers la société et une perte de 94 millions de dollars liée à la juste valeur (37 millions de dollars en 2014) comptabilisée par Propriétés de Choix à l'égard des parts de catégorie B de société en commandite détenues par la société. Le poste Charges d'intérêts nettes et autres charges financières comprend également des distributions de 22 millions de dollars (22 millions de dollars en 2014) sur les parts détenues par d'autres porteurs de parts que la société, qui excluent les distributions versées à la société, une perte de 25 millions de dollars liée à la juste valeur (20 millions de dollars en 2014) sur le passif lié aux parts de fiducie de la société et, en 2014, l'élimination de 8 millions de dollars au titre de charges d'intérêts engagées par Propriétés de Choix jusqu'au 30 juin 2014.
ii)  Les produits tirés du secteur Services financiers comprennent des produits d'intérêts de 181 millions de dollars (175 millions de dollars en 2014).
iii)  Certains éléments sont exclus du résultat d'exploitation et du BAIIA2) afin de déterminer le montant ajusté du résultat d'exploitation2) et le montant ajusté du BAIIA2), respectivement. La direction utilise le montant ajusté du résultat d'exploitation2) et le montant ajusté du BAIIA2) à l'interne pour analyser la performance sous-jacente du secteur.
iv)  Aux fins du calcul du montant ajusté du BAIIA2), les amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles ne tiennent pas compte d'une charge d'amortissement de 248 millions de dollars (125 millions de dollars en 2014) des immobilisations incorporelles acquises dans le cadre de l'acquisition de Shoppers Drug Mart/Pharmaprix.

PROFIL DE LA SOCIÉTÉ

Rapport annuel 2014 et rapport du deuxième trimestre de 2015 aux actionnaires de la société

Le Rapport annuel 2014 et le rapport du deuxième trimestre de 2015 aux actionnaires de la société sont disponibles sous l'onglet Centre des investisseurs du site Web de la société à l'adresse loblaw.ca et à l'adresse sedar.com.

Des informations financières supplémentaires ont été transmises par voie électronique à divers organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada par l'intermédiaire du Système électronique de données, d'analyse et de recherche (« SEDAR ») et du Bureau du surintendant des institutions financières (le « BSIF »), organisme de réglementation principal de la Banque le Choix du Président, filiale de la société. La société procède à un appel à l'intention des analystes peu de temps après la publication de ses rapports trimestriels. Ces appels sont archivés sous l'onglet Centre des investisseurs sur le site Web de la société à l'adresse loblaw.ca.

Téléconférence et webémission

Les Compagnies Loblaw limitée tiendra une téléconférence et une webémission le 23 juillet 2015, à 11 h (HE).

Pour accéder à la téléconférence, prière de composer le 416-260-0113. La rediffusion sera disponible deux heures après la téléconférence au 647-436-0148, code d'accès 2383515. Pour accéder à la webémission, veuillez visiter le site Web de la société, à l'adresse loblaw.ca, consulter l'onglet Centre des investisseurs, puis cliquer sur la webémission. Préinscription possible.

De plus amples renseignements sur la téléconférence et la webémission se trouvent sur le site Web de Les Compagnies Loblaw limitée à l'adresse loblaw.ca.

   
Notes de fin de document du communiqué de presse
   
1) Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs. Voir la rubrique « Énoncés prospectifs » du présent communiqué de presse pour une analyse des principaux facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des prévisions et des projections formulées dans les présentes et pour connaître les principaux facteurs et hypothèses pris en compte lors de l'établissement de ces énoncés. Le présent communiqué de presse doit être lu en parallèle avec les documents que Les Compagnies Loblaw limitée dépose, à l'occasion, auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières et qui peuvent être consultés à l'adresse sedar.com ou à l'adresse loblaw.ca
2) Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.
3) Certains chiffres de 2014 ont été retraités afin de les rendre conformes à la présentation adoptée pour l'exercice considéré. Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse, la note 2, « Principales méthodes comptables », et la note 4, « Acquisition de Corporation Shoppers Drug Mart », du rapport du deuxième trimestre de 2015 aux actionnaires de la société.
4) Les résultats des secteurs Services financiers et Propriétés de Choix sont présentés pour les périodes closes les 30 juin 2015 et 2014, conformément à l'exercice des secteurs. Pour obtenir les résultats des secteurs Services financiers et Propriétés de Choix au 20 juin 2015 et au 14 juin 2014, la société doit procéder à des ajustements qui sont présentés sous l'en-tête Consolidation et éliminations. Voir les rubriques « Mesures financières non conformes aux PCGR » et « Informations sectorielles » du présent communiqué de presse.
   

 

SOURCE Les Compagnies Loblaw Limitée

Renseignements :

Relations avec les investisseurs
 
Personne-ressource pour les investisseurs 
Sophia Bisoukis 
Relations avec les investisseurs 
905-861-2436 
investor@loblaw.ca

Personne-ressource pour les médias
Kevin Groh
Vice-président, Affaires corporatives et communications
905-861-2437
pr@loblaw.ca

Profil de l'entreprise

Les Compagnies Loblaw Limitée

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.