Les citoyens ont encore payé des frais inutiles - Les deux plaintes du maire Gingras rejetées en déontologie policière

L'ASSOMPTION, QC, le 31 mai 2016 /CNW Telbec/ - Les citoyens et citoyennes de la Ville de L'Assomption ont dû assumer les frais judiciaires du maire Jean-Claude Gingras pour ses deux plaintes contre la direction du Service de police même si elles étaient non fondées.

Les deux plaintes du maire Gingras ont été rejetées autant par le ministère de la Sécurité publique du Québec que par le Commissaire à la déontologie policière.

« Encore une fois, le maire Jean-Claude Gingras a fait payer aux citoyens et citoyennes des frais d'avocats pour une plainte qu'il a lui-même portée contre des policiers du Service de police de L'Assomption/Saint-Sulpice. Ces deux plaintes ont été jugées irrecevables, mais nous avons quand même dû en assumer les frais et les pertes de temps et d'énergie », a déclaré le maire suppléant et conseiller municipal Jean Raynault, au nom de ses collègues élus Claude Rivest, Nicole Martel, Maryse Turgeon, Michel Gagnon et Fernand Gendron.

La plainte du maire visait le directeur du Service ainsi que deux policiers. Le maire Gingras jugeait que des sanctions disciplinaires avaient été imposées à son insu et celle de l'ancien directeur général Jean Lacroix.

Autant au Ministère que pour le Commissaire, on précise que ces règles relèvent des pratiques internes du Service de police.

« Il est malheureux que le maire s'entête à multiplier ses batailles juridiques aux frais des contribuables et au détriment de la bonne gestion municipale. La facture publique que nous avons à assumer collectivement ne cesse de monter sans que les citoyens et citoyennes en reçoivent le moindre bénéfice », déplorent les six élus municipaux.

La Ville de L'Assomption a été placée sous tutelle il y a plus d'un an par le gouvernement du Québec en raison des gestes posés par le maire Gingras. Les six conseillers municipaux assument la gestion au quotidien de la Ville pendant que le maire Jean-Claude Gingras fait face, entre autres, à une procédure en inhabilité instituée par le Procureur général du Québec.

Le maire Jean-Claude Gingras est impliqué dans 29 causes devant différents tribunaux depuis son élection le 1er novembre 2013.

 

SOURCE Conseil municipal de la Ville de L'Assomption

Renseignements : Conseil municipal de la Ville de L'Assomption, 450 589-5671, poste 216

Profil de l'entreprise

Conseil municipal de la Ville de L'Assomption

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.