Les centres jeunesse du Québec réclament la protection de l'offre de service pour les jeunes en difficulté

MONTRÉAL, le 25 sept. 2014 /CNW Telbec/ - À la suite du dépôt du projet de loi n°10, Loi modifiant l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l'abolition des agences régionales, l'Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ) est très inquiète du sort qui sera réservé aux jeunes en difficulté et à leurs familles.

Ce matin, le ministre Gaétan Barrette mentionnait que ce projet de loi visait à « simplifier l'accès aux services pour la population, à contribuer à l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et à accroître l'efficience et l'efficacité de ce réseau ».

À cet effet, les centres jeunesse du Québec estiment, depuis plusieurs années, avoir largement contribué à l'amélioration de la qualité et de la performance des services, tant sur le plan clinique qu'administratif. Ils n'ont pas attendu la présente réforme pour placer le jeune et sa famille au centre de leurs priorités et de leurs actions.

Les centres jeunesse craignent que la mission spécifique qui leur est dévolue, par des mandats légaux, en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ) et de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA) soit noyée à travers les nombreux services de santé physique qui seront dispensés dans les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS). Ils ont d'ailleurs développé une expertise reconnue mondialement qui risque de se perdre. Les centres jeunesse insistent sur le maintien et le développement de cette expertise.

Il est impératif que les enfants continuent de figurer au sommet des priorités provinciales et de s'assurer que les budgets dédiés aux services aux jeunes et à leur famille soient préservés. Garantir une offre de service optimale aux jeunes en difficulté, c'est investir dans notre avenir collectif. En ce sens, l'ACJQ entend s'assurer que les intentions gouvernementales, telles que formulées par la ministre Lucie Charlebois, soient respectées.

En accord avec les objectifs du projet de loi, l'ACJQ compte mettre de l'avant des propositions afin de maintenir et bonifier l'offre de services aux jeunes et aux familles tout en contribuant de façon significative à l'effort budgétaire requis. D'ailleurs, l'ACJQ souhaite être entendue en commission parlementaire.

À propos de l'ACJQ

L'Association des centres jeunesse du Québec est le regroupement des 16 centres jeunesse, établissements spécialisés à vocation régionale, et des centres de santé du nord - service jeunesse. Les centres jeunesse sont responsables de l'application de la Loi sur la protection de la jeunesse, de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents et des dispositions législatives de l'adoption. Ils ont pour mission de fournir, partout sur le territoire du Québec, des services psychosociaux ou de réadaptation aux enfants et aux jeunes en difficulté et à leur famille.

 

SOURCE : Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ)

Renseignements : Marie-Hélène Juneau, 514 842-5181, poste 305 ou 438 887-2077

LIENS CONNEXES
http://www.acjq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.