Les centres de tri réagissent favorablement à l'annonce sur la consigne

LACHUTE, QC, le 21 oct. 2016 /CNW Telbec/ - C'est mardi dernier que furent annoncées les premières ébauches du projet de réforme de la consigne au Québec. Après analyse, plusieurs éléments mentionnés s'avèrent favorables aux centres de tri. Tout d'abord, il n'est pas question ici de consigne sur les bouteilles de vin car le ministre a vu juste dans le dossier du verre ; le vrai problème survient au moment de recycler cette matière, soit après l'étape de la récupération. Ce problème est d'ailleurs bien connu des gens du milieu et plusieurs acteurs de la chaine de valeur y travaillent déjà afin de diversifier les solutions et de régler la situation. De plus, 94% des bouteilles de vin sont récupérées par la collecte sélective. Une performance remarquable des citoyens qui méritait d'être soulignée et surtout, maintenue.

La situation est toutefois inversée pour les bouteilles d'eau. Il n'y a pas de problème pour le recyclage du plastique. Les enjeux semblent être plutôt par rapport à la récupération hors foyer, d'où l'idée d'instaurer une consigne sur les contenants de moins de 900 ml. Les centres de tri perdront certes le tonnage associé à ces bouteilles, mais gagneront conséquemment celui des plus grands formats. Cela représente tout de même environ 6 000 tonnes de PET qui transiteront en moins par les centres de tri québécois. De prime abord, ce n'est pas une bonne nouvelle, mais l'impact demeurera somme toute minime.

Le défi concernera plutôt ces quelques 700 millions de contenants nouvellement consignés qui devront être comptés et traités. Et qui de mieux que les centres de tri pour le relever. À eux seuls, les signataires de ce communiqué représentent 56 % du traitement des matières recyclables au Québec et souhaitent collaborer au décompte de ces bouteilles. Ils pourraient également agir à titre de « centres de solution » pour les détaillants aux prises avec des surplus. Surtout que cette annonce concernant la modernisation de la consigne exigera des centres de tri de faire plus avec moins. Impossible de jouer dans les revenus de ceux traitant de plus faibles volumes sans les mettre en péril et risquer, à la même occasion, leur survie en région.

Les centres de tri tendent donc la main aux décideurs afin d'être impliqués dans la solution. Cette bonne nouvelle, qui entrainera une augmentation de la récupération des bouteilles de plastique, pourrait également être une belle opportunité pour le ministre de soutenir les centres de tri qui désirent s'améliorer et participer à une meilleure gestion des matières résiduelles au Québec. 

Tricentris, tri transformation sensibilisation
Société V.I.A. Inc.
RécupérAction Marronniers Inc.
Groupe Bouffard
Récupération Frontenac Inc.
Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie

 

SOURCE Tricentris

Renseignements : Frédéric Potvin, Directeur général, Tricentris, 450-562-4488, fpotvin@tricentris.com

LIENS CONNEXES
http://tricentris.com/

Profil de l'entreprise

Tricentris

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.