Les Canadiens qui écoutent la radio ou regardent la télévision peuvent dorénavant recevoir des messages d'alerte d'urgence

OTTAWA-GATINEAU, le 31 mars 2015 /CNW/ - À partir d'aujourd'hui, la grande majorité des Canadiens pourra recevoir des messages d'alerte par l'entremise des services de radio et ou de télévision. Ces alertes visent des situations où la vie et la propriété pourraient être menacées. La plus grande partie de l'industrie de la radiodiffusion a déjà mis en place le système national d'alerte au public rendant ainsi la vie des Canadiens plus sécuritaire.

Les messages d'alerte d'urgence sont émis par les responsables de la gestion des urgences, tels que les commissaires aux incendies, les policiers et les responsables de la santé publique. Notamment, des alertes pourraient être émises afin d'avertir les Canadiens des alertes Amber, des tornades, des incendies de forêt, des inondations, de la contamination de l'eau et des catastrophes industrielles.

Les entreprises de distribution par câble et par satellite, les stations de radio, les stations de télévision en direct et les services de vidéo sur demande sont tenus de commencer à transmettre des messages d'urgence. Les radiodiffuseurs de campus universitaires, communautaires et autochtones ont jusqu'au 31 mars 2016 pour se conformer à cette nouvelle exigence.

Cependant, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) est inquiet et déçu que certaines entreprises de distribution de télévision ne soient pas prêtes. Les entreprises Bell, Bell Aliant, MTS, Shaw et Sogetel ont avisé le CRTC qu'elles ne sont pas capables de relayer les messages d'urgence à certains de leurs abonnés et ont demandé une extension allant jusqu'à un an. L'industrie privée de la radiodiffusion a eu plus que suffisamment de temps pour se préparer. Le CRTC l'a encouragé à participer au système national d'alertes au public dès sa mise en place en 2010. En août 2014, le CRTC a exigé que les radiodiffuseurs et les entreprises de distribution de télévision commencent à relayer les messages d'alerte d'urgence aux Canadiens d'ici le 31 mars 2015.

Afin que le système national d'alerte au public soit un moyen efficace de protéger la vie et la sécurité des Canadiens, la pleine participation de l'industrie de la radiodiffusion est nécessaire. Le CRTC a accordé avec réticence un délai maximal de six mois, après quoi, les cinq entreprises seront tenues de participer au système national d'alertes au public.  Le CRTC exige également que Bell, Bell Aliant, MTS, Shaw et Sogetel fassent parvenir un avis à leurs abonnés afin de les informer de ce retard et lui soumettent de fréquents rapports de progression relativement à leur conformité. 

Les faits en bref

  • À partir du 31 mars 2015, la grande majorité des Canadiens recevra des messages d'alerte en cas d'urgence par l'entremise des services de radio et de télévision.
  • Des alertes pourraient être émises afin d'avertir les Canadiens des alertes Amber, des tornades, des incendies de forêt, des inondations, de la contamination de l'eau et des catastrophes industrielles.
  • Les entreprises de distribution par câble et par satellite, les stations de radio, les stations de télévision en direct et les services de vidéo sur demande sont tenus de commencer à transmettre des messages d'urgence.
  • Les entreprises Bell, Bell Aliant, MTS, Shaw et Sogetel ne sont pas prêtes à relayer les messages d'urgence à tous leurs abonnés et ont demandé une extension au CRTC allant jusqu'à un an.
  • Le CRTC a accordé avec réticence un délai maximal de six mois à ces compagnies et exige qu'elles fassent parvenir un avis à leurs abonnés afin de les informer de ce retard et lui soumettent de fréquents rapports de progression relativement à leur conformité. 
  • Les Canadiens qui seront touchés par ce retard peuvent tout de même être informés des messages d'alerte d'urgence grâce à leurs services de radio. Ils peuvent également décider de changer de fournisseurs.

Citation

«Nous travaillons depuis 2010 à améliorer la sécurité des Canadiens. Grâce au travail acharné de plusieurs dans l'industrie de la radiodiffusion, la majorité de ceux et celles qui regardent la télévision ou qui écoutent la radio pourra être avisée de périls imminents.

Nous ne cacherons pas cependant que nous sommes déçus que certaines entreprises de distribution de télévision ne soient pas prêtes malgré le délai plus que suffisant accordé par le CRTC. Nous allons les surveiller de près afin de nous assurer qu'elles sont en conformité dans les plus brefs délais. Pour le CRTC il est primordial que toutes les mesures soient prises afin de protéger la vie des Canadiens.

Les clients de ces entreprises voudront peut-être les contacter afin de demander d'avoir accès aux messages d'urgence. Selon la réponse obtenue, ils voudront peut-être considérer changer de fournisseur afin de s'assurer de recevoir les messages d'urgence lorsqu'ils regardent la télévision. Nous rappelons aux Canadiens qu'ils ne sont plus obligés de donner un avis de 30 jours pour changer de fournisseur.»

Jean-Pierre Blais, président du CRTC et premier dirigeant

Liens connexes

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-118

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-119

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-120

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-121

Décision de radiodiffusion CRTC 2015-122

Politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2014-444

Comment le CRTC aide à protéger la population canadienne

Avis de consultation de radiodiffusion CRTC 2014-85

Communiqué : Le CRTC rend sa première décision à la suite de Parlons Télé

 

 

Suivez-nous sur Twitter : @crtcfra

Suivez-nous sur Facebook : www.facebook.com/crtcfra

 

Ces documents sont disponibles sur demande en média substitut.

SOURCE Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes

Renseignements : Relations médiatiques : Téléphone : 819-997-9403, télécopieur : 819-997-4245; Renseignements généraux : Téléphone : 819-997-0313, ATME : 819-994-0423, télécopieur : 819-994-0218, No sans frais : 1-877-249-CRTC (2782), ATME - No sans frais 1-877-909-CRTC (2782), Poser une question ou formuler une plainte

LIENS CONNEXES
http://www.crtc.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.