Les Canadiens préfèrent les REER et les CELI plutôt qu'une hausse des cotisations au RPC/RRQ - Nouveau sondage FCEI

MONTRÉAL, le 13 juill. 2015 /CNW/ - À l'approche de la rencontre des premiers ministres du pays à St. John's ce mercredi, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) présente de nouvelles données qui indiquent que la plupart des Canadiens n'ont pas les moyens d'épargner davantage pour la retraite. En outre, s'ils pouvaient le faire, ce n'est pas dans le RPC ou le RRQ qu'ils investiraient leur argent. Ces données et constats ont d'ailleurs été communiqués dans une lettre envoyée par la FCEI aux premiers ministres de toutes les provinces canadiennes.

« Les discussions autour de l'épargne-retraite refont parfois surface lors des rencontres du Conseil de la fédération. L'augmentation des cotisations au RPC/RRQ est perçue par certains comme étant la  solution en la matière. Toutefois, tant du point de vue des travailleurs que de celui des chefs de PME, les données que nous avons recueillies démontrent clairement que cette option n'est certainement pas la voie à privilégier pour encourager l'épargne en vue de la retraite », affirme Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.

Oui aux CELI et REER, non au RPC/RRQ!
D'après le nouveau sondage d'opinion réalisé récemment par Ipsos-Reid pour le compte de la FCEI, près de 60 % des travailleurs du pays affirment ne pas être en mesure de cotiser plus pour leur retraite. Lorsqu'on leur demande quel est le meilleur moyen dont dispose le gouvernement pour les aider à épargner, seulement 18 % des répondants citent une hausse obligatoire du RPC/RRQ. Par ailleurs, s'ils avaient plus d'argent à consacrer à l'épargne en vue de leur retraite, seuls 19 % des travailleurs souhaiteraient faire des cotisations supplémentaires volontaires au RPC/RRQ.

« Peu importe la façon dont on pose la question, moins de 20 % des Canadiens semblent d'accord avec l'idée de mettre plus de leur argent dans le RPC ou le RRQ, explique Mme Hébert. Il est important que les élus sachent que les travailleurs choisiraient de cotiser davantage à un REER, à un CELI ou à un autre instrument d'épargne-retraite privé, plutôt qu'obligatoirement au RPC ou au RRQ. »

L'épargne obligatoire comporterait des effets secondaires nuisibles pour l'économie et les travailleurs
Les travailleurs canadiens pensent que le meilleur moyen dont dispose le gouvernement pour les aider à épargner davantage en vue de leur retraite est de contrôler les dépenses publiques pour réduire les impôts (39 %) et de créer de nouveaux incitatifs pour encourager les gens à épargner (37 %). On a posé les mêmes questions aux propriétaires de PME qui ont indiqué que la hausse du RPC/RRQ est parmi les options qu'ils privilégient le moins (5 %) pour favoriser l'épargne-retraite. 

Aussi, environ un tiers des Canadiens estiment qu'une hausse obligatoire du RPC/RRQ réduirait leur capacité à payer des produits et des services essentiels (p. ex. nourriture ou loyer) et deux tiers des propriétaires de PME sont d'avis que cela les pousserait à geler ou à réduire les salaires de leurs employés.   

« Ces données montrent bien qu'une hausse obligatoire des taxes sur la masse salariale, comme le sont les cotisations au RPC/RRQ, ne servirait personne, car en plus d'être un frein à la croissance économique, elle limiterait la capacité des travailleurs à payer des produits et des services qui sont jugés essentiels », conclut Mme Hébert.

Enfin, notons que les données montrent que les membres de la FCEI seraient toutefois plutôt d'accord pour que l'on permette à ceux qui le désirent de cotiser davantage au RPC/RRQ sur une base volontaire.

Pour consulter tous les résultats et lire la lettre de la FCEI envoyée aux premiers ministres, visitez le www.fcei.ca.

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante

Bas de vignette : "Si vous aviez plus d'argent à consacrer à l'épargne en vue de votre retraite, à quelles options préféreriez-vous cotiser si vous aviez le choix? (% des réponses) (Groupe CNW/Fédération canadienne de l'entreprise indépendante)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150713_C7197_PHOTO_FR_442961.jpg

Renseignements : Amélie Desrosiers, conseillère, affaires publiques et relations médias, FCEI, Téléphone : 514 861-3234 poste 224, Cellulaire : 514 817-0228, amelie.desrosiers@fcei.ca

RELATED LINKS
http://www.cfib.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.