Les Canadiens et Canadiennes ont besoin d’un meilleur accès aux services psychologiques

OTTAWA, le 6 févr. 2012 /CNW/ - Aujourd'hui, pour souligner le Mois de la psychologie, l'Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), la Société pour les troubles de l'humeur du Canada (STHC) et la Société canadienne de psychologie (SCP) ont uni leurs efforts pour mettre en évidence la nécessité d'améliorer l'accès aux services de santé mental au pays.

Les troubles mentaux sont une des premières causes d'invalidité au Canada et constituent un lourd fardeau pour l'économie. On estime que les troubles mentaux coûtent 51 milliards de dollars par année à l'économie canadienne. Les psychologues sont le plus grand groupe de fournisseurs de soins de santé mentale réglementés et spécialisés au pays. Et pourtant, les Canadiens, en particulier ceux ayant un niveau de revenu faible et moyen, font face à des obstacles importants, notamment en raison des coûts, lorsqu'ils veulent accéder à des services de psychologie.

« Les services des psychologues ne sont pas financés par les régimes d'assurance-santé provinciaux ce qui les rend inaccessibles aux Canadiens à revenus modestes ou qui n'ont pas d'assurance » indique Peter Coleridge, directeur général national de l'ACSM. Et ce, même si certains traitements psychologiques, comme la thérapie cognitivo-comportementale, sont les traitements les plus efficaces pour soigner les troubles mentaux les plus courants, soit la dépression et l'anxiété ».

Le Royaume-Uni a investi 400 millions de livres sur quatre ans pour rendre les thérapies psychologiques plus accessibles, et l'Australie a aussi amélioré l'accès aux psychologues par le biais de ses régimes d'assurance-santé financés par les deniers publics » ajoute Coleridge. « Le Canada doit emboîter le pas. »

« Il est d'importance vitale que nous examinions les besoins de la collectivité quand il est question de troubles mentaux et de promotion de la santé et que nous répondions à ces besoins de manière efficace » a déclaré Dave Gallson, directeur exécutif national associé de la STHC. « Notre recherche révèle que le manque de services assurés empêche une majorité de personnes souffrant de maladie mentale d'obtenir le soutien dont elles ont besoin. »

La semaine prochaine le gouvernement du Manitoba sera l'hôte d'un sommet en santé mentale axé sur les enfants et les jeunes. Soixante-dix pour cent des adultes atteints de troubles mentaux font face aux causes ou au déclenchement de leurs troubles avant l'âge de 18 ans. Une intervention hâtive peut faire une différence énorme dans l'évolution d'un trouble et, ultimement, dans la vie d'une personne.

« Les services de psychologie ont aidé efficacement les Canadiens à gérer et à surmonter les problèmes et les troubles psychologiques », ajoute Dre Karen Cohen, chef de la direction de la Société canadienne de psychologie. « Les régimes d'assurance de soins de santé privés et les régimes financés par les deniers publics n'en font pas suffisamment pour assurer que les Canadiens ont un accès égal et adéquat aux services de psychologie nécessaires. Les gouvernements et les employeurs canadiens doivent en faire davantage pour assurer que tous les Canadiens - peu importe leur revenu - puissent accéder aux soins psychologiques dont ils ont besoin. »

SOURCE SOCIETE CANADIENNE DE PSYCHOLOGIE

Renseignements :

Tyler Stacey-Holmes
Société canadienne de psychologie
Téléphone : 613-237-2144, poste 325 | publicrelations@cpa.ca

Profil de l'entreprise

SOCIETE CANADIENNE DE PSYCHOLOGIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.