Les Canadiens craignent que le coût croissant des soins de santé ne soit pas
soutenable

Il faut innover pour assurer l'avenir du programme social le plus important du Canada

OTTAWA, le 8 mars /CNW Telbec/ - Un sondage effectué pour le compte de l'Association médicale canadienne (AMC) a révélé que la plupart des Canadiens croient que le coût croissant de la prestation de soins de santé universels menottera le gouvernement et nuira à sa capacité de fournir d'autres services tels que l'éducation, le transport et les pensions de retraite.

Dans le sondage, réalisé pour l'AMC par Ipsos Reid, on a demandé aux Canadiens s'ils croient que les soins de santé déplaceront les autres dépenses publiques prioritaires. Les répondants ont répondu par l'affirmative, dans une proportion de 59 %. Lorsqu'on leur a demandé comment on pourrait régler le problème de la viabilité des dépenses de santé, la plupart (91 %) ont affirmé que la meilleure façon d'endiguer la croissance des coûts consisterait à augmenter l'efficacité et l'efficience du système de santé. Les deux tiers (66 %) ont dit qu'un système de récompenses et punitions pourrait encourager l'adoption d'un mode de vie sain, ce qui pourrait contribuer à ralentir la croissance des dépenses de santé.

"Dans son discours du budget, la semaine dernière, le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a déclaré qu'une "situation exceptionnelle exige des mesures exceptionnelles"", a dit la Dre Anne Doig, présidente de l'Association médicale canadienne. "Les Canadiens considèrent que la montée inexorable des dépenses de santé est le premier problème à régler si nous voulons mettre de l'ordre dans nos finances avant que l'accord actuel sur la santé arrive à échéance en 2014."

Les Canadiens favoriseraient des mesures précises pour ralentir la croissance des dépenses de santé, mais ils demeurent sceptiques. Parmi les répondants, 35 % seulement sont certains ou très certains que les gouvernements et les administrateurs parviendront à rendre le système plus efficace. En outre, moins de la moitié (47 %) sont d'avis qu'un système de récompenses et de punitions pourrait contribuer à garder les gens en meilleure santé afin qu'ils aient moins besoin de faire appel au système de santé.

"Les Canadiens reconnaissent que l'efficacité, c'est important, mais ce n'est pas une panacée face au problème des coûts astronomiques des soins de santé", a ajouté la Dre Doig. "Notre système continue à fournir plus de soins et plus de services à un plus grand nombre de Canadiens dont les besoins de santé sont plus grands. Une plus grande efficacité n'a qu'une portée limitée face à la hausse de la demande."

Malgré la crainte d'une hausse insoutenable des dépenses de santé, la moitié des Canadiens (49 %) seraient prêts à payer 10 % de plus en impôts s'ils savaient que tout l'argent irait aux soins de santé. De plus près de la moitié (46 %) sont d'avis que "les patients devraient avoir à payer une portion du coût des soins de santé qu'ils reçoivent".

Le sondage a aussi demandé au Canadiens leur opinion au sujet d'autres idées pour financer les dépenses de santé :

    
    -  sept répondants sur dix (69 %) ont dit que ce serait "une bonne idée"
       de créer un Régime canadien de santé à base de contributions, qui
       servirait à mettre des ressources financières de côté pour les gens
       qui ont besoin de soins de santé, de la même façon que le Régime de
       retraite du Canada fonctionne pour les personnes qui veulent prendre
       leur retraite;
    -  deux sur trois (65 %) croient que ce serait "une bonne idée" de créer
       un Régime enregistré d'épargne santé, semblable au Régime enregistré
       d'épargne retraite, afin de permettre aux gens d'épargner de l'argent
       en franchise d'impôts afin de payer pour des services de santé ou des
       médicaments d'ordonnance qui ne sont pas couverts par le régime public
       d'assurance maladie;
    -  un sur trois seulement (35 %) pense que ce serait "une bonne idée" de
       hausser graduellement les impôts afin de répondre à la demande
       croissante de services de santé;
    -  un sur trois seulement (35 %) croit que ce serait "une bonne idée" de
       faire payer plus d'impôt aux gens qui utilisent le plus les soins de
       santé au cours d'une année, jusqu'à concurrence d'un montant maximum.
    

"Les Canadiens voient que les dépenses de santé ne sont pas viables et ils sont prêts à envisager toutes les solutions afin de protéger notre système universel de soins de santé, dit la Dre Doig. Afin d'appuyer cet effort, l'AMC a lancé un projet pluriannuel visant à formuler un plan pour bâtir un système de santé efficace, moderne et viable, axé sur l'amélioration de la qualité pour les patients."

Le sondage effectué en ligne a été administré à un échantillon national de Canadiens entre le 8 et le 15 février 2010. On estime que les résultats sont précis à +/-2,2 points de pourcentage. On peut consulter la version intégrale du rapport de sondage ici : http://www.cma.ca/index.cfm/ci_id/8698/la_id/1.htm

SOURCE Association médicale canadienne

Renseignements : Renseignements: Lucie Boileau, gestionnaire, Relations avec les médias, Tél.: (613) 731-8610, poste1266, Cell.: (613) 447-0866, lucie.boileau@cma.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.