Les Canadiens considèrent une propriété récréative pour le style de vie,
malgré les taxes et les règles de prêt hypothécaire plus strictes

Le sondage d'opinion national révèle que les appartements en copropriété constituent un type de résidence secondaire de plus en plus populaire

TORONTO, le 31 mai /CNW/ - Près de la moitié des Canadiens qui songent à acheter une propriété récréative le feront dans le but d'améliorer leur mode de vie, malgré les préoccupations liées à l'augmentation des taxes, à la hausse des taux d'intérêt et aux nouvelles règles exigeant une mise de fonds plus élevée pour l'achat d'une résidence secondaire. C'est ce que révèle un sondage sur l'attitude des Canadiens envers l'acquisition d'une propriété récréative, qui a été mené à l'échelle nationale par Angus Reid et commandé par les Services immobiliers Royal LePage.

Lorsqu'on a demandé aux acheteurs la raison pour laquelle ils prévoient acheter une propriété récréative, le mode de vie était la raison la plus souvent avancée, soit par 47 pour cent des répondants. Seulement un acheteur sur quatre affirme que les nouvelles règles de la Société canadienne d'hypothèques et de logement réduisent son désir ou sa capacité d'acquérir une propriété de loisir. En vertu des changements, les Canadiens devront verser une mise de fonds correspondant à au moins 20 pour cent du prix d'achat de toute propriété résidentielle ou récréative qui ne constitue pas une résidence principale.

Cela dit, les Canadiens sont davantage préoccupés par l'effet de l'augmentation des taxes sur leur capacité à acheter une propriété de villégiature, 49 pour cent d'entre eux se disant inquiets des nouvelles règles relatives aux taxes, par exemple à la TVH sur les nouvelles constructions, tandis que 46 pour cent des répondants ont exprimé des inquiétudes quant à la hausse des taxes foncières. À peine un peu plus du quart des répondants (26 pour cent) désirent acheter une propriété récréative avant que les taux d'intérêt commencent à grimper, alors que 10 pour cent d'entre eux ont affirmé qu'une hausse des taux les empêcherait d'acheter.

"De façon générale, les Canadiens éprouvent de la confiance à l'égard des propriétés récréatives, car elles améliorent selon eux leur qualité de vie," indique Phil Soper, président et chef de la direction des Services immobiliers Royal LePage. "Les résultats du sondage montrent que le resserrement des conditions de prêt pour les résidences secondaires, combiné à l'augmentation des taxes et à la hausse prévue des taux d'intérêt, pourra exercer un effet modérateur sur le marché des propriétés de loisir. Toutefois, les propriétés secondaires demeurent très prisées, et les Canadiens sont prêts à faire des investissements considérables afin de pouvoir profiter de leurs moments de loisir."

Quarante-trois pour cent des répondants ont indiqué qu'ils feraient l'acquisition d'une propriété de villégiature parce qu'il s'agit d'un bon investissement - cette proportion se situait à 64 pour cent lors d'une étude comparable de Royal LePage effectuée en 2009. "Aujourd'hui, moins de gens sont prêts à acheter une propriété récréative dans le but d'investir à long terme ce qui est directement attribuable à l'augmentation continue des prix d'achat. Les braves Canadiens chercheurs d'aubaines qui ont acheté un chalet pendant les mois de récession de 2008-2009 ont vu leurs investissements accroître en valeur cette année," affirme Soper.

Un tiers des participants au sondage de 2010 ont affirmé qu'ils n'auront pas à faire de changement financier ou de mode de vie pour pouvoir se permettre une propriété récréative, tandis que 25 pour cent des répondants (jusqu'à 13 pour cent en 2009) ont dit prévoir louer leur propriété récréative une partie de l'année. Seulement 15 pour cent prévoient acheter une propriété de villégiature avec des amis ou des membres de la famille.

L'étude a été commandée dans le cadre de la préparation du Rapport sur les propriétés récréatives 2010 de Royal LePage, analyse de marché annuelle portant sur les prix des propriétés récréatives, les tendances et les activités de loisir dans des marchés de villégiature sélectionnés à l'échelle du pays.

Le tableau ci-dessous affiche les prix moyens pour les chalets riverains standard et à accès terrestre à travers la Canada. Les propriétés récréatives situées en Colombie-Britannique, Ontario et Nouveau-Brunswick de 95 mètres carrés, trois chambres à coucher, et sur terrain de 30 mètres linéaires se vendent à plus de 1 million de dollars. Cependant, le Nouveau-Brunswick offre aussi les prix les plus abordables avec un prix moyen de 65 000 $.

    
    -------------------------------------------------------------------------
             Résumé des prix des propriétés récréatives en 2010
                         Prix moyens par province(xx)
    -------------------------------------------------------------------------
              Chalets riverains standard et à accès terrestre -
           95 mètres carrés, trois chambres à coucher, terrain de
                             30 mètres linéaires
    -------------------------------------------------------------------------
    PROVINCE                                            PRIX MOYENS EN 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Île-du-Prince-Édouard                              180 000 $ - 200 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Nouvelle-Écosse                                            190 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Terre-Neuve                                                110 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Nouveau-Brunswick                                  65 000 $ - 1 000 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Québec                                             326 000 $ - 650 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Ontario                                           140 000 $ - 1 050 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Manitoba                                           189 000 $ - 360 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Saskatchewan                                       245 600 $ - 600 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Alberta                                            300 000 $ - 555 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Colombie-Britannique                              345 000 $ - 1 500 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    MOYENNE NATIONALE                                  65 000 $ - 1 500 000 $
    -------------------------------------------------------------------------
    

D'après le sondage national, les habitations riveraines demeurent les propriétés de loisir les plus convoitées par les acheteurs potentiels, 34 pour cent d'entre eux déclarant le "chalet au bord d'un lac" leur tout premier choix, ce qui représente un net recul puisque cette proportion se situait à 68 pour cent en 2009. Quant aux appartements en copropriété, ils constituent le type de propriété préféré de 24 pour cent des acheteurs; cette proportion ne se situait qu'à six pour en 2009.

"Encore une fois, le mode de vie semble être le facteur qui dicte les tendances en ce qui concerne les propriétés récréatives. Ainsi, de plus en plus d'acheteurs nous disent préférer le mode de propriété relativement sans souci que représente l'appartement en copropriété, où ils peuvent passer leurs vacances à relaxer au bord de l'eau au lieu de couper la mauvaise herbe", explique M. Soper.

Pour près de la moitié des participants au sondage, acheter cette année une propriété récréative n'aura aucune incidence, ou alors une incidence minime, sur leur capacité à passer des vacances ailleurs. Quarante-quatre pour cent des répondants affirment qu'acquérir une propriété de loisir ne fera aucune différence dans leurs plans pour les vacances, tandis que 31 pour cent des répondants indiquent qu'ils auront plus tendance à prendre leurs vacances ailleurs s'ils possèdent une propriété récréative. "Cela peut indiquer que les acheteurs prévoient utiliser des revenus de location tirés de leur propriété de villégiature pour financer des voyages à l'étranger, ou encore refléter la popularité croissante des échanges internationaux de domiciles", de dire M. Soper.

Dans le cadre du sondage, les acheteurs ont dévoilé les caractéristiques d'une propriété récréative qui revêtent pour eux le plus d'importance. Cinquante-cinq pour cent ont mentionné le terrain riverain ou l'accès à une plage, tandis que 46 pour cent ont répondu l'utilisation à l'année; enfin, 43 pour cent ont affirmé que leur propriété de villégiature devait se trouver dans un endroit calme.

    
    -------------------------------------------------------------------------
             Tendances régionales - Types de propriété préférés
    -------------------------------------------------------------------------
    Q. : Si vous achetiez une propriété récréative, quel genre d'habitation
         seriez-vous le plus susceptible d'acheter?
    -------------------------------------------------------------------------
                                 Au pays  C.-B.  AB  MB/SK   ON    QC   ATL.
    -------------------------------------------------------------------------
    Chalet au bord d'un lac         34 %  25 %  14 %  18 %  45 %  39 %  48 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Appartement en copropriété dans
     un centre de villégiature      24 %  27 %  29 %  24 %  24 %  16 %   8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Propriété dans les bois          5 %   4 %   6 %   3 %   5 %   8 %   6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Multipropriété                  10 %  11 %  14 %  15 %   9 %   4 %   8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Maison mobile/
     véhicule récréatif             13 %  15 %  18 %  26 %   8 %  15 %  21 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Ferme                            1 %   0 %   1 %   2 %   0 %   1 %   0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Terrain vacant                   2 %   2 %   4 %   3 %   2 %   2 %   4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Copropriété                      3 %   3 %   5 %   0 %   2 %   5 %   2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Chalet au bas des pentes de ski  3 %   7 %   0 %   2 %   1 %   4 %   0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Autre                            5 %   7 %  10 %   8 %   3 %   5 %   2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    

Canada atlantique

Plus que dans toutes les autres régions du pays, les résidants du Canada atlantique préfèrent les chalets (56 pour cent comparativement à la moyenne nationale de 34 pour cent) et sont aussi plus enclins à rechercher des chalets au bord du lac (48 pour cent comparativement à la moyenne nationale de 34 %).

Pour 63 pour cent des acheteurs potentiels de la région, la paix et la tranquillité représentent les caractéristiques les plus recherchées, pourcentage le plus élevé parmi les Canadiens et supérieur de 20 pour cent à la moyenne nationale et à égalité avec la proximité de l'eau ou l'accès à la plage (63 pour cent) et l'utilisation quatre-saisons (29 pour cent).

Québec

Parmi les acheteurs potentiels du Québec, 45 pour cent ont affirmé qu'ils n'auraient pas à faire un choix financier ou de mode de vie afin de se payer une propriété récréative, pourcentage le plus élevé de toutes les régions et supérieur de 12 pour cent à la moyenne nationale.

Chez les acheteurs québécois, les caractéristiques les plus importantes comprennent la proximité de l'eau ou l'accès à la plage (60 pour cent), suivies de près par la paix et la tranquillité (59 pour cent), l'utilisation quatre-saisons (43 pour cent) et la proximité des équipements locaux (30 pour cent)

Les résidents du Québec, à l'instar des seuls résidants du Canada atlantique, ne croient pas que la possibilité d'une hausse des taux d'intérêt affectera leur désir d'acheter une propriété récréative (69 pour cent).

Ontario

Les trois caractéristiques les plus recherchées par les acheteurs potentiels ontariens sont la proximité de l'eau ou l'accès à la plage (61 pour cent), l'utilisation quatre-saisons (47 pour cent) et la paix et la tranquillité (40 pour cent).

Dans la même proportion que les résidents de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, les acheteurs potentiels Ontariens envisagent d'acquérir une propriété récréative pour améliorer leur mode de vie (49 %) plus que pour toute autre raison.

Chez les acheteurs potentiels de l'Ontario, 62 pour cent pourraient être préoccupés par des ponctions fiscales, comme la TVH, comparativement à 53 pour cent des acheteurs potentiels en Colombie-Britannique, ou la TVH est aussi en vigueur.

Suivant les résidants du Canada atlantique, les Ontariens seraient intéressés à acheter un chalet en bord de lac dans une proportion de 45 pour cent, proportion plus élevée que la moyenne nationale, qui est de 34 %, et beaucoup plus élevée qu'en Alberta, ou seuls 14 pour cent des acheteurs potentiels rechercheraient une propriété en bord de lac.

Les Prairies

Les maisons mobiles sont plus populaires dans les Prairies que dans toute autre région du pays (26 pour cent), ce qui excède grandement la moyenne nationale. En effet, seuls 13 pour cent des Canadiens indiquent qu'ils achèteraient probablement une maison mobile ou un véhicule récréatif.

Pour les acheteurs potentiels des Prairies, les trois caractéristiques les plus recherchées sont la proximité des équipements locaux (48 pour cent), suivie de près par l'utilisation quatre-saisons (47 pour cent) et la proximité de l'eau ou l'accès à la plage (41 pour cent). La paix et la tranquillité, ainsi que les services publics, sont aussi des caractéristiques importantes pour les acheteurs de la région, dans une proportion de 39 pour cent et de 35 pour cent respectivement.

Alberta

Au cours des 24 prochains mois, les acheteurs potentiels en Alberta envisagent l'achat d'une copropriété à titre de propriété récréative plus que dans toutes les autres régions (29 pour cent).

Plus que dans toutes les autres régions, l'investissement à long terme potentiel serait la principale raison qui pousserait les Albertains à acheter une propriété récréative (49 pour cent), la moyenne nationale se situant à 43 pour cent. Chose intéressante, les Albertains sont tout aussi portés à acheter pour des raisons de mode de vie (49 pour cent).

Les trois caractéristiques les plus recherchées sont l'utilisation quatre-saisons (51 pour cent), la proximité des équipements locaux (48 pour cent), et la proximité de l'eau ou l'accès à la plage (42 pour cent), suivies de près par la paix et la tranquillité (41 pour cent).

Colombie-Britannique

Les trois caractéristiques les plus recherchées par les acheteurs potentiels en Colombie-Britannique sont la proximité de l'eau ou l'accès à la plage (53 pour cent), l'utilisation quatre-saisons (44 pour cent) et, ex æquo en troisième place, la paix et la tranquillité ainsi que la proximité des équipements locaux (40 pour cent).

Fait peu étonnant, 12 pour cent des acheteurs de cette province ont indiqué que le respect de l'environnement représente une des caractéristiques les plus importantes d'une propriété récréative, pourcentage le plus élevé au pays, où la moyenne ne s'élève qu'à 9 pour cent.

Pour 49 pour cent des acheteurs potentiels en Colombie-Britannique, l'achat d'une propriété récréative est une question de mode de vie, alors que 44 pour cent d'entre eux voient une telle propriété comme un bon investissement. L'achat pour une question de mode de vie atteint, à l'échelle nationale, une moyenne de 47 pour cent alors que 43 pour cent de l'ensemble des acheteurs potentiels au pays voient la propriété comme un bon investissement.

Méthodologie

Entre le 20 et le 26 mai 2010, Opinion publique Angus Reid a effectué un sondage en ligne auprès de 1003 adultes canadiens choisis au hasard et qui envisagent d'acheter une propriété récréative au cours des 24 prochains mois. La marge d'erreur, qui mesure la variabilité d'échantillonnage, se situe à +/- 3,1 pour cent. Les résultats ont fait l'objet d'une évaluation statistique afin d'assurer que les facteurs scolarité, âge, sexe et région étaient représentatifs de l'ensemble de la population canadienne actuelle selon les plus récentes données de recensement.

    
    *   Chalet ou propriété récréative standard - trois chambres à coucher,
          95 mètres carrés et terrain de 30 mètres linéaires.
    (xx)  Royal LePage. Les moyennes sont basées sur l'analyse de marchés de
          propriétés récréatives sélectionnés dans chaque province.
    (xxx) Les services publics comprennent l'électricité ainsi que les
          systèmes d'égouts et d'aqueduc.
    

À propos de Royal LePage

Royal LePage est le premier fournisseur au Canada de services de franchise aux maisons de courtage immobilier résidentiel, grâce à son réseau de près de 14 000 agents répartis dans plus de 600 bureaux au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance. La Fondation Un toit pour tous est vouée exclusivement au financement des centres d'hébergement pour femmes et au soutien des programmes d'éducation et de prévention de la violence. Société affiliée, Brookfield Real Estate Services Fund est une fiducie de revenus inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole "BRE.UN". Pour en savoir davantage, visiter le site www.royallepage.ca

SOURCE Services immobiliers Royal LePage

Renseignements : Renseignements: Pour obtenir de plus amples renseignements ou un exemplaire du Rapport sur les propriétés récréatives 2010 de Royal LePage, veuillez communiquer avec: Tammy Gilmer, Directrice, Relations publiques et Communications nationales, Services immobiliers Royal LePage, (416) 510-5783; Valérie Dupuis, Fleishman-Hillard Canada, (514) 866-6776, poste 312


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.