Les Canadiens au milieu de l'âge adulte mènent des vies sexuelles actives et épanouies, mais s'exposent au risque de contracter des its selon une étude de Trojan(MC)

L'étude unique en son genre observe les habitudes et les comportements sexuels des Canadiens au milieu de l'âge adulte

TORONTO, le 11 mai 2016 /CNW/ - Les Canadiens parlent de leurs vies sexuelles. Pour la première fois, les Canadiens au milieu de l'âge adulte partagent les détails intimes de leurs attitudes et comportements sexuels. Une récente étude a révélé que le plaisir sexuel ne s'estompe pas avec l'âge. Au contraire, la majorité des Canadiens au milieu de l'âge adulte sont beaucoup plus aventureux qu'il y a dix ans.

Commandée par les fabricants des produits TrojanMC, l'étude constitue le premier sondage sur la santé sexuelle offrant une perspective détaillée de la vie sexuelle des Canadiens de 40 à 59 ans. Élaborée en partenariat avec le Conseil d'information et d'éducation sexuelles du Canada (SIECCAN), l'étude a été réalisée auprès de 2 400 participants, auxquels on a demandé de fournir des détails concernant leur santé, leur épanouissement et leur plaisir sexuels, en plus de décrire leurs habitudes et comportements sur le plan sexuel.

Le plaisir sexuel ne diminue pas avec l'âge. Peu importe le groupe d'âge, 65 pour cent des répondants ont affirmé que le sexe était une expérience très agréable. L'étude a démontré que la grande majorité des Canadiens au milieu de l'âge adulte ont indiqué que leur relation principale est satisfaisante sur le plan émotionnel (46 pour cent ont indiqué qu'elle était très satisfaisante, alors que 87 pour cent ont indiqué qu'elle était relativement satisfaisante). Un peu plus de 50 pour cent des femmes et des hommes interrogés ont indiqué que leur santé sexuelle est excellente ou très bonne et presque tous les répondants (92 pour cent des hommes et 88 pour cent des femmes) croient que la santé sexuelle contribue à la santé générale.

Environ 40 pour cent des répondants mariés/conjoints affirment avoir des relations sexuelles au moins une fois par semaine, tandis que 30 pour cent des célibataires professent la même fréquence. La majorité des Canadiens estiment que leur dernière relation sexuelle avait duré de 16 à 30 minutes (75 pour cent des répondants mariés/conjoints et 87 pour cent des célibataires).

Plus des deux tiers des répondants sexuellement actifs ont déclaré être « très satisfaits » ou « satisfaits » de leur vie sexuelle. Un peu plus de la moitié des répondants célibataires ont affirmé la même chose. La plupart des répondants de 40 à 59 ans étaient sexuellement actifs au cours des trois derniers mois, notamment les répondants mariés ou conjoints.

« De façon générale, le public pense que le sexe devient moins important, moins agréable et moins fréquent avec l'âge, explique la Dre Robin Milhausen, chercheuse en sexualité et en relations à l'Université de Guelph. L'étude révèle que la plupart des Canadiens au milieu de l'âge adulte ont en fait des vies sexuelles actives et satisfaisantes. La satisfaction sexuelle et la qualité de la relation sont étroitement liées - les personnes les plus émotionnellement épanouies dans leur relation ont fait état du plus grand degré de plaisir. Les personnes mariées disent vivre un épanouissement sexuel comparable à leurs homologues célibataires. En réalité, les hommes mariés ont affirmé avoir éprouvé plus de plaisir lors de leur dernière relation sexuelle que les hommes célibataires. L'avenir semble donc prometteur pour les couples de Canadiens au milieu de l'âge adulte. »

La recherche révèle également qu'avec l'âge, les Canadiens au milieu de l'âge adulte deviennent plus aventureux. Plus de la moitié des répondants (63 pour cent) estiment qu'ils sont plus ouverts à essayer de nouvelles avenues pour accroître le plaisir qu'il y a dix ans. On observe une hausse avec l'âge du taux d'utilisation de lubrifiants de 22 pour cent chez les hommes et de 26 pour cent chez les femmes, parmi les répondants âgés de 55 à 59 ans au cours des dernières relations sexuelles. L'utilisation du vibrateur est également répandue, 40 pour cent des femmes ayant rapporté avoir utilisé un vibrateur la dernière fois qu'elles se sont masturbées.

Parlons sexe

Une communication fréquente est fortement associée à la satisfaction sexuelle, selon la recherche. Les personnes s'estimant sexuellement satisfaites étaient également les plus susceptibles de faire état d'une communication fréquente avec leur partenaire, concernant leurs préférences sexuelles, chez les hommes comme chez les femmes.

« Les Canadiens ne parlent pas suffisamment de leur vie sexuelle, explique la Dre Milhausen. Lorsqu'on leur a demandé s'ils ont exprimé directement à leur partenaire leurs préférences sexuelles - par exemple la manière dont ils aiment être touchés, leur volonté de pratiquer le sexe oral et le type de rapports sexuels qu'ils préfèrent -, la moitié des répondants dans cet échantillonnage ont indiqué qu'ils ne se confient pas souvent à leur partenaire. La communication est la clé de la satisfaction et du plaisir sexuels et les données confirment fortement cet énoncé. »

La règle des six minutes

Ce que font les Canadiens au milieu de l'âge adulte après les relations sexuelles constitue l'un des principaux indicateurs de l'épanouissement sexuel découlant d'une relation. Malgré la notion voulant que les préliminaires constituent la clé d'un meilleur rapport sexuel, l'étude révèle que, pour les hommes et les femmes, l'affection témoignée après la relation sexuelle est aussi sinon plus importante pour le plaisir sexuel. C'est notamment le cas chez les femmes, parmi lesquelles 71 pour cent des répondantes ayant eu de six à dix minutes d'affection après leur plus récent rapport sexuel ont estimé avoir éprouvé beaucoup de plaisir, comparativement à 44 pour cent chez celles ayant eu de zéro à cinq minutes d'affection après la relation sexuelle.

Ces données ne signifient pas que les Canadiens devraient délaisser les préliminaires - qui font toujours partie des habitudes sexuelles des Canadiens au milieu de l'âge adulte, peu importe l'état civil. Bien qu'une vaste majorité (94 pour cent) des répondants déclarent avoir démontré de l'affection (câlins et baisers) à leur partenaire avant la relation sexuelle, les célibataires canadiens semblent étirer la durée des préliminaires. Plus de 70 pour cent d'entre eux affirment s'adonner à plus de 10 minutes de préliminaires, comparativement à 54 pour cent pour les couples mariés.

Plusieurs célibataires canadiens au milieu de l'âge adulte s'exposent au risque de contracter des infections transmises sexuellement (ITS)

Selon Statistique Canada, 53 pour cent des Canadiens sont célibataires parce qu'ils sont divorcés, séparés ou ne se sont jamais mariés. On observe une préoccupation grandissante que les femmes et les hommes sexuellement actifs ne se protègent pas contre le VIH et d'autres infections transmises sexuellement (ITS). Les résultats de l'étude confirment que ces préoccupations sont justifiées pour les Candadiens au milieu de l'âge adulte. Les ITS constituent une faible source de préoccupation : 56 pour cent des hommes célibataires et 61 pour cent des femmes célibataires s'estiment « peu inquiets » ou « pas du tout inquiets » de contracter une ITS. Ce manque de préoccupation semble se traduire par un comportement à risque élevé. Plus de la moitié (55 pour cent) des hommes célibataires et 32 pour cent des femmes célibataires ont eu au moins deux partenaires sexuels au cours des 12 derniers mois. Encore plus alarmant, près des deux tiers (65 pour cent) des hommes célibataires et presque les trois quarts (72 pour cent) des femmes célibataires n'ont pas utilisé de préservatif lors de leur dernière relation sexuelle.

« Nous avons beaucoup de travail à faire pour sensibiliser les célibataires canadiens au milieu de l'âge adulte à l'importance de se protéger lors des rapports sexuels, notamment en ce qui a trait à l'utilisation régulière du condom, explique Alex McKay, Ph. D., directeur général, Conseil d'information et d'éducation sexuelles du Canada (SIECCAN). Les célibataires de cet échantillon de Canadiens au milieu de l'âge adulte ont des comportements sexuels comparables à ceux des étudiants universitaires de la dernière étude de TrojanMC, mais leur taux d'utilisation du condom est considérablement inférieur. Cela s'explique peut-être par le fait que les jeunes adultes sont plus susceptibles d'utiliser le préservatif à des fins de contraception et connaissent mieux les ITS. Ils sont notamment plus susceptibles de savoir à quel point les ITS sont répandues et ne présentent aucun symptôme dans certains cas. »  Pour de plus amples renseignements à propos des résultats de l'étude concernant les risques de contracter des ITC, veuillez visiter le site Web du SIECCAN au www.sieccan.org.  

Bien que la majorité des répondants mènent une vie sexuelle active et épanouie, l'étude révèle certains problèmes sexuels communs au sein de ce groupe d'âge. Plus du tiers (42 pour cent) des femmes et 30 pour cent des hommes ayant répondu au sondage ont répondu « Mon niveau de libido (désir sexuel) est moins élevé que je le souhaiterais. » Un tiers des hommes âgés de 55 à 59 (30 pour cent) ont répondu « J'ai de la difficulté à avoir et maintenir une érection ». De façon alarmante, lorsqu'on a demandé aux Canadiens au milieu de l'âge adulte vers qui ils peuvent se tourner pour parler de leurs problèmes d'ordre sexuel, 47 pour cent d'entre eux ont affirmé consulter Internet, tandis que seulement 44 pour cent ont consulté leur médecin de famille.

Parmi les constats notables de l'étude TrojanMC/SIECCAN sur la santé sexuelle, mentionnons ce qui suit :

  • 75 pour cent des répondants ont indiqué avoir eu une relation sexuelle au cours de 12 derniers mois (71 pour cent au cours des 6 derniers mois)
  • 60 pour cent des hommes se masturbent au moins une fois par semaine, comparativement à 23 pour cent des femmes, ce qui constitue un écart important.
  • La fréquence de masturbation diminue avec l'âge, mais 74 pour cent des hommes et 50 pour cent des femmes de 55 à 59 ans ont déclaré se masturber au moins une fois par mois.
  • 47 pour cent des Canadiens au milieu de l'âge adulte ont pratiqué le sexe oral au cours de leur dernière relation sexuelle.
  • Les célibataires pratiquent plus fréquemment le sexe oral que les répondants mariés/conjoints (56 pour cent par rapport à 38 pour cent)

« Nous sommes fiers de former un partenariat avec le SIECCAN pour commander cette étude unique en son genre explorant les habitudes et les comportements sexuels des Canadiens au milieu de l'âge adulte, explique Sherry Fodor, responsable du marketing, Reproduction et Santé sexuelle chez Church & Dwight Canada. À titre de chef de file en matière d'innovation et de promoteur du bien-être sexuel au Canada, TrojanMC s'engage à favoriser le dialogue sur cette question essentielle. Nous avons très hâte de présenter les résultats de la recherche lors de l'assemblée clinique et scientifique annuelle de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada à Vancouver en juin, où les professionnels des soins de santé se réuniront pour partager des connaissances et discuter de la santé au féminin. »

À PROPOS DE L'ÉTUDE TROJANMC/SIECCAN SUR LA SANTÉ SEXUELLE DES PERSONNES AU MILIEU DE L'ÂGE ADULTE

L'échantillon était composé de 2 400 adultes Canadiens au milieu de l'âge adulte (1 200 hommes et 1 200 femmes) âgés de 40 à 59 ans (25 pour cent d'entre eux répartis dans chacune des quatre catégories d'âge : 40 à 44 ans; 45 à 49 ans; 50 à 54 ans; et 55 à 59 ans). 91,5 pour cent des répondants étaient hétérosexuels. Les répondants étaient des panellistes de Léger sélectionnés au moyen d'une méthode de recrutement téléphonique aléatoire parmi 460 000 candidats représentatifs de la population canadienne. Les participants ont répondu à un questionnaire en ligne évaluant leur santé, leur épanouissement et leur plaisir sexuels, ainsi que leurs comportements et l'expérience de difficultés sur le plan sexuel. Les réponses indécises/refus de répondre ont été retirées des données.

À PROPOS DE TROJANMC
Fabriquée par Church & Dwight Co, Inc., TrojanMC est la marque de condoms la plus vendue et la plus recommandée par les pharmaciens au Canada. La marque TrojanMC comporte des produits de la plus grande qualité, disposant de longs antécédents de fiabilité et de satisfaction. Les produits TrojanMC sont distribués par Church & Dwight Canada Corp., un chef de file de médicaments en vente libre et de produits de planification familiale et de soins personnels, sous les marques First ResponseMC, GravolMC, Rub A535MC, OvolMC, OrajelMC, SpinbrushMC, Arm & HammerMC et ReplensMC. Les condoms TrojanMC rehaussent le plaisir tout en réduisant le risque. Pour en savoir davantage, visitez Trojan.ca, weknowsex.ca et churchdwight.ca

 

SOURCE Trojan

Bas de vignette : "SIECCAN (Groupe CNW/Trojan)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160511_C1357_PHOTO_FR_687804.jpg

Bas de vignette : "Trojan (Groupe CNW/Trojan)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160511_C1357_PHOTO_FR_687808.jpg

Renseignements : Annie Martineau, Veritas Communications, Tél. : 514-947-4522, Courriel : martineau@veritasinc.com

Profil de l'entreprise

Trojan

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.