Les Canadiens atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique n'ont pas confiance en leur inhalateur : 6 utilisateurs sur 10 indiquent éprouver des difficultés

L'utilisation des inhalateurs COMBIVENT® Respimat® et SPIRIVA® Respimat®, premiers dispositifs d'une nouvelle classe d'inhalateurs, est maintenant approuvée au Canada et vise à surmonter ces obstacles.

Les résultats d'un sondage récent mené auprès de patients atteints de MPOC qui utilisent un inhalateur révèlent que1 :

  • 26 % des patients ne sont pas certains de recevoir la dose complète en raison de la difficulté à fournir un effort inspiratoire suffisant;
  • 25 % des patients ne sont pas certains que le médicament est bel et bien libéré de l'inhalateur;
  • 20 % des patients ne sont pas certains de prendre la dose correctement;
  • 17 % des patients estiment qu'il est difficile de coordonner l'inhalation du médicament et la libération de la dose;
  • Parmi les patients qui affirment éprouver des difficultés, 49 % ont peine à déterminer la quantité de médicament qui reste dans l'inhalateur. 

BURLINGTON, ON, le 30 mars 2015 /CNW/ - Imaginez ne pas pouvoir déterminer avec certitude si le médicament que vous prenez pour vous aider à respirer fonctionne véritablement. C'est la réalité à laquelle sont confrontés les Canadiens atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), maladie caractérisée par une obstruction progressive dans les poumons rendant la respiration difficile2. Un sondage récent mené auprès de patients atteints de MPOC qui utilisent un inhalateur révèle que plus d'un tiers (36 %) d'entre eux sont peu enclins à utiliser leur inhalateur en raison des difficultés qu'ils éprouvent1.

« Les résultats de ce sondage démontrent que certains Canadiens peuvent bénéficier de nouveaux dispositifs d'inhalation qui sont récemment arrivés sur le marché, a déclaré le Dr Sean Gilman, pneumologue, Centre universitaire de santé de l'Université McGill (CUSM) et Hôpital de Verdun, Montréal, et directeur du programme d'arrêt tabagique du CUSM. Les traitements pour la maladie pulmonaire obstructive chronique jouent un rôle essentiel dans la prévention des symptômes associés à la maladie. Par conséquent, il est important que nos patients soient confortables avec leur inhalateur et qu'ils prennent leur médicament tel que prescrit. »

Compte tenu de l'homologation de deux médicaments libérés au moyen du nouvel inhalateur de bruine légère Respimat®, les Canadiens atteints de MPOC disposent maintenant d'une nouvelle option de traitement. Le médicament contenu dans SPIRIVA® Respimat®, approuvé par Santé Canada en décembre 2014, et celui contenu dans COMBIVENT® Respimat®, approuvé en janvier 2014, sont libérés au moyen de l'inhalateur  Respimat®3,4. Respimat® est le premier d'une toute nouvelle classe d'inhalateurs appelés inhalateurs de bruine légère, ou IBL, qui utilisent une énergie mécanique pour libérer une bruine légère à déplacement lent permettant ainsi aux patients de prendre plus de temps pour inhaler la dose de médicament et d'améliorer la libération de celui-ci dans les poumons5. L'inhalateur Respimat® est également muni d'un indicateur de doses qui aide à déterminer la quantité approximative de médicament qui reste dans l'inhalateur. Une fois toutes les doses libérées, l'inhalateur se verrouille automatiquement3.

« On fait confiance depuis longtemps à SPIRIVA® et COMBIVENT® pour traiter la maladie pulmonaire obstructive chronique, a déclaré le Dr FitzGerald. Ces médicaments, maintenant présentés sous forme d'un nouvel inhalateur de bruine légère, font en sorte que les Canadiens atteints de cette maladie  peuvent désormais entreprendre un traitement à l'aide d'un inhalateur facile à utiliser qui leur permet de savoir que la dose a bel et bien été libérée. Le nouvel inhalateur Respimat® pourrait résoudre les difficultés soulevées dans le cadre du sondage. » 

Au sujet de la maladie pulmonaire obstructive chronique au Canada
La MPOC touche 1,5 million de Canadiens; toutefois, 1,6 million de Canadiens additionnels se plaignent de symptômes, mais n'ont pas encore été officiellement diagnostiqués6. La MPOC progresse en quatre stades, de légère à très grave7. L'aggravation des symptômes, ou exacerbation, est l'une des raisons expliquant le plus couramment l'invalidité et l'hospitalisation des personnes atteintes de MPOC8.  Les exacerbations peuvent également être mortelles. Par conséquent, il est essentiel que les patients prennent leur médicament tel que prescrit8.

Au sujet du sondage sur les inhalateurs utilisés dans le traitement de la MPOC
Léger Marketing a mené un sondage en ligne parrainé par Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée entre le 18 décembre 2014 et le 1er janvier 2015 auprès de 350 Canadiens atteints de MPOC qui utilisent présentement un inhalateur dans le cadre de leur traitement. Un échantillon aléatoire de la même taille serait associé à une marge d'erreur de +/- 5,2 %, 19 fois sur 201.

Au sujet de SPIRIVA® Respimat® 
SPIRIVA® Respimat® (bromure de tiotropium monohydraté) est indiqué, à raison d'une prise par jour, pour le traitement bronchodilatateur d'entretien à long terme de l'obstruction des voies aériennes chez les patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique, y compris la bronchite chronique et l'emphysème, et pour la réduction de la fréquence des exacerbations3.

La base de données d'études cliniques pour la MPOC comprend 3282 patients traités par SPIRIVA® Respimat® dans le cadre de sept études cliniques contrôlées par placebo dont les périodes de traitement s'échelonnaient de 4 à 48 semaines, pour une exposition totale de 2440 années-personnes. Les patients atteints d'une maladie cardiaque grave et instable, de glaucome à angle fermé, d'hyperplasie de la prostate symptomatique ou d'une obstruction du col de la vessie étaient exclus de ces études3.

SPIRIVA® Respimat® a également été évalué dans le cadre de l'étudeTIOSPIRMC (TIOtropium Safety and Performance In Respimat®), l'une des études internationales sur la MPOC la plus importante jamais menée comprenant plus de 17 000 patients. Recrutés de mai 2010 à avril 2011, les participants ont été répartis aléatoirement pour recevoir un traitement dans plus de 1200 centres de recherche situés dans 50 pays9. L'étude visait à comparer l'innocuité et l'efficacité de l'inhalateur SPIRIVA® Respimat® à 2,5 μg (deux bouffées, une fois par jour) ou de SPIRIVA® Respimat® à 1,25 μg (deux bouffées, une fois par jour) à celles de SPIRIVA® HandiHaler® à 18 µg. Au cours de la période de trois ans de l'étude TIOSPIRMC, il a été démontré que SPIRIVA® Respimat® à 5 μg ou 2,5 µg permettait d'obtenir des résultats en termes d'exacerbation, d'innocuité et d'efficacité comparables à ceux du profil bien établi de SPIRIVA® HandiHaler® à 18 µg dans les cas de MPOC. Dans le cadre d'une sous-étude TIOSPIRMC portant sur la spirométrie et menée auprès de 1370 participants, Respimat® à 5 μg s'est révélé non inférieur à HandiHaler® au chapitre du VEMS, ce qui n'a pas été le cas pour la dose de Respimat® à 2,5 μg9.

Dans le cadre d'études cliniques contrôlées, les réactions indésirables les plus courantes (incidence de plus de 3 % dans les études contrôlées par placebo d'une durée variant entre 4 et 48 semaines) comprenaient la pharyngite (11,5 % vs 10,1 % pour le placebo), la toux (5,8 % vs 5,5 % pour le placebo), la sécheresse de la bouche (4,1 % vs 1,6 % pour le placebo) et la sinusite (3,1 % vs 2,7 % pour le placebo), lesquelles étaient généralement d'intensité légère3.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur SPIRIVA® Respimat®, prière de consulter la monographie du produit ici.

Au sujet de COMBIVENT® Respimat® 
La solution pour inhalation COMBIVENT® Respimat® (bromure d'ipratropium et sulfate de salbutamol) est indiquée pour le traitement du bronchospasme associé à la maladie pulmonaire obstructive chronique4.

L'exposition pour COMBIVENT® Respimat® est fondée sur trois études cliniques bien contrôlées au cours desquelles un total de 3043 patients atteints de MPOC ont reçu au moins une dose du médicament à l'étude4.

Les effets secondaires signalés le plus fréquemment dans le cadre d'une étude multicentrique, à répartition aléatoire, à double insu, à double placebo et à groupes parallèles de 12 semaines comparant COMBIVENT® Respimat® (20/100 mcg), l'aérosol pour inhalation à base de gaz propulseurs de CFC COMBIVENT® (36/206 mcg) et le bromure d'ipratropium libéré par l'inhalateur Respimat® (20 mcg), administré quatre fois par jour chez 1460 patients adultes atteints de MPOC (955 hommes et 505 femmes) âgés de 40 ans et plus, étaient les suivants pour COMBIVENT® Respimat® : céphalée (3 %), irritation de la gorge (<2 %), toux (3 %), sécheresse de la bouche (<2 %), troubles de la motilité gastro-intestinale (<2 %) (y compris la constipation, la diarrhée et les vomissements), nausée (<2 %) et étourdissements (<2 %)4.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur COMBIVENT® Respimat®, prière de consulter la monographie du produit ici.

Au sujet de Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée 
Boehringer Ingelheim, dont le siège social est situé à Ingelheim, en Allemagne, se classe parmi les 20 compagnies pharmaceutiques les plus importantes au monde. Boehringer Ingelheim compte 142 filiales à l'échelle mondiale pour un total d'environ 47 400 employés. Fondée en 1885, la multinationale familiale se consacre à la recherche, au développement, à la fabrication et à la commercialisation de produits thérapeutiques innovateurs de qualité pour la médecine humaine et vétérinaire.

Fidèle à sa culture, Boehringer Ingelheim s'engage à agir de manière socialement responsable en prenant part à des projets sociaux à portée internationale, tels que « Making more Health » et en faisant preuve de compassion envers ses employés. Le respect, l'équité en matière d'emploi et la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale sont à l'origine même de la coopération mutuelle. La protection et la durabilité de l'environnement sont des facteurs intrinsèques à toutes les activités de Boehringer Ingelheim.

En 2013, Boehringer Ingelheim a affiché des ventes nettes d'environ 14,1 milliards d'euros. Les dépenses consacrées à la recherche et au développement représentent 19,5 % des ventes nettes.

Le siège social canadien de la compagnie a été établi en 1972 à Montréal, au Québec, et est maintenant situé à Burlington, en Ontario. Boehringer Ingelheim compte plus de 550 employés au Canada.

Références :
_______________________________
1 Léger Marketing. Sondage parrainé par Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée intitulé De-mist-ifying Inhalers. 7 janvier 2015.
2 L'Association pulmonaire. Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). https://www.poumon.ca/sant%C3%A9-pulmonaire/maladies-pulmonaires/mpoc. Consulté le 11 février 2015.
3 Monographie de SPIRIVA Respimat. 6 février 2015.
4 Monographie de COMBIVENT Respimat. 8 janvier 2014.
5 Panos RJ. Efficacy and safety of eco-friendly inhalers: focus on combination ipratropium bromide and albuterol in chronic obstructive pulmonary disease. Int J Chronic Obstruct Pulm Dis.;8:221-230 (2013).
6 Société canadienne de thoracologie. Faits sur la MPOC. http://www.respiratoryguidelines.ca/sites/all/files/COPD_fact_sheet.pdf. Consulté le 2 février 2015.
7 Statistiques Canada. Maladie pulmonaire obstructive chronique chez les Canadiens, 2009 à 2011. http://www.statcan.gc.ca/pub/82-625-x/2012001/article/11709-eng.htm. Consulté le 4 février 2015.
8 L'Association pulmonaire. Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) - Exacerbations. https://www.poumon.ca/sante-pulmonaire/maladies-pulmonaires/MPOC/poussees-actives. Consulté le 5 février 2015.
9  Wise RA, Anzueto A, Cotton D, Dahl R, Devins T, Disse B, Dusser D, Joesph E, Kattenbeck S, Koenen-Bergnan M, Pledger G. Tiotropium Respimat Inhaler and Risk of Death. N Engl J Med 2013; 369:1491-1501.

SOURCE Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd.

Bas de vignette : "Un sondage récent révèlent que les Canadiens atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) n’ont pas confiance en leur inhalateur. (Groupe CNW/Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd.)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150330_C4891_PHOTO_FR_13679.jpg

Renseignements : Pour plus de renseignements, visitez le site www.boehringer-ingelheim.ca

Profil de l'entreprise

Boehringer Ingelheim (Canada) Ltd.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.