Les agents de sécurité veulent être remplacés pendant leur demi-heure de
lunch - "Quand il travaillait à l'hôpital, le ministre Bolduc mangeait-il
dans le corridor à côté d'une civière?" - demandent les agents de sécurité de
l'hôpital de Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 21 déc. /CNW Telbec/ - Des agents de sécurité ont manifesté ce matin devant l'hôpital de Trois-Rivières pour réclamer d'être remplacés lors de leur demi-heure de repas. Une vingtaine d'agents sont affectés à la surveillance de patients agressifs, confus ou dépressifs dans leur chambre, ainsi qu'aux urgences. Or, l'agence de sécurité refuse de les remplacer pendant leur pause de 30 minutes, sous prétexte que la direction de l'hôpital ne veut pas en assumer les coûts.

"On ne tolérerait jamais qu'un préposé aux bénéficiaires, une infirmière ou un médecin mange dans le corridor, à côté de la civière d'un patient agressif ou entre deux paniers de linge sale. Certains des patients sous surveillance arrachent leur soluté, vomissent ou jouent avec leurs excréments. Les agents de sécurité ont le droit d'être remplacés et de manger dans des conditions décentes", souligne la responsable en santé et sécurité de la section locale 8922, Lucie Rochon.

Le Syndicat a réclamé l'intervention de la CSST pour faire respecter le règlement stipulant que les employés doivent pouvoir manger dans un endroit isolé de leur lieu de travail. L'inspecteur n'a cependant pas daigné visiter les lieux et a accepté la version erronée de l'employeur, sans vérifier dans quelles conditions les agents prenaient réellement leurs repas. Le Syndicat des Métallos conteste ses conclusions à la Commission des lésions professionnelles.

"Je me demande si le ministre de la Santé a déjà même pensé à manger dans la chambre d'un patient quand il travaillait dans un hôpital!", s'interroge le permanent syndical, Dominic Lemieux.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec, il représente notamment 12 000 agents de sécurité.

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements : Renseignements: Clairandrée Cauchy, Responsable des communications (Métallos), (514) 774-4001; Dominic Lemieux, Permanent au dossier, (514) 770-0592; Source: Syndicat des Métallos (FTQ)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.