Les agents correctionnels canadiens manifestent à Ottawa - Ne touchez pas à notre programme de congés maladie

OTTAWA, le 17 mai 2016 /CNW Telbec/ - À la veille des élections en octobre 2015 et ensuite plus tard en 2016, le Parti libéral a affirmé haut et fort qu'il comptait négocier de bonne foi avec les employé-es des services publics. Le Syndicat des agents correctionnels canadiens (UCCO-SACC-CSN) doit se rendre à l'évidence qu'il ne s'agissait là que de paroles en l'air.

Plus de 300 agents correctionnels du Québec et de l'Ontario manifestent aujourd'hui à Ottawa pour dénoncer le manque d'ouverture de ce gouvernement en matière de négociation.

UCCO-SACC-CSN qui est sans contrat de travail depuis deux ans était pourtant impatient de négocier avec ce nouveau gouvernement qui se disait fier de sa fonction publique. Le syndicat qui regroupe 7500 membres a rapidement déchanté.

« Les négociateurs du Conseil du trésor n'ont que trois mots à la bouche "congés de maladie", ils ignorent les autres enjeux importants pour nous et ils ne semblent pas avoir le mandat pour en discuter. Nos membres nous ont laissé un message clair lors de notre Assemblée générale nationale la semaine dernière : ne touchez pas à notre programme de congés maladie puisque nos conditions de travail uniques et dangereuses nécessitent un régime de congés maladie distinct. Un régime qui est déjà reconnu par notre convention collective actuelle », explique le président national d'UCCO-SACC-CSN, Jason Godin.

Des premiers répondants

Comme le dit le vieil adage, il faut être deux pour danser le tango et actuellement UCCO-SACC-CSN danse seul. « Le gouvernement ne peut pas faire du mur à mur avec son programme de congé maladie, il doit prendre en considération nos conditions de travail particulières. Nous ne sommes pas des fonctionnaires assis derrière un bureau. Notre travail est beaucoup plus dangereux. Nous sommes des premiers répondants et nous passons nos journées derrière les murs de nos pénitenciers avec les pires criminels au pays. Nous sommes beaucoup plus exposés aux blessures et au syndrome de stress post-traumatique que bien d'autres travailleurs du secteur public. Il faut mal connaître notre milieu pour nous comparer aux autres travailleurs de la fonction publique quand il est question de congé maladie », conclut M. Godin.

UCCO-SACC-CSN espère pouvoir négocier de bonne foi avec ce gouvernement et tend la main au Conseil du trésor afin de trouver un terrain d'entente pour renouveler la convention collective dans l'intérêt de tous les Canadiens.  

 

SOURCE CSN

Renseignements : Dave Parent, conseiller, Service des communications de la CSN, 514 216-9097

RELATED LINKS
www.csn.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.