Les agentes et agents correctionnels du Canada réclament leur paye au gouvernement fédéral

MIRAMICHI, NB, le 18 août 2016 /CNW Telbec/ - Des membres du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) manifestent aujourd'hui devant le Centre des services de paye de la fonction publique, à Miramichi. Ils somment le gouvernement de régler, une fois pour toutes, les problèmes qui affluent depuis la centralisation des services de paye en 2014 et qui ont explosés avec l'implantation du logiciel appelé Phénix, en février 2016.

Comme des dizaines de milliers d'autres employé-es de la fonction publique canadienne, de nombreux agentes et agents correctionnels sont victimes des ratés du nouveau système Phénix. Les problèmes sont multiples : employé-es privés de paye, report de l'émission des relevés d'emploi empêchant l'obtention de prestations diverses, non-versement de primes ou d'indemnités, erreurs d'échelon, taux d'imposition erroné, etc. Pour certains d'entre eux, les montants dus par le gouvernement sont considérables, ce qui génère non seulement des problèmes financiers, mais aussi un stress important.

La pression mise par UCCO-SACC-CSN et les autres syndicats de la fonction publique au cours des derniers mois a forcé le gouvernement à ouvrir un bureau satellite à Gatineau et à engager 100 personnes supplémentaires pour y travailler. Mais, pour l'instant, les résultats ne sont pas au rendez-vous et les problèmes subsistent. « Nos membres n'en peuvent plus. Ils ne veulent plus entendre les justifications de la ministre Foote. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et payer ses employé-es, un point c'est tout », a déclaré Jason Godin, président d'UCCO-SACC-CSN.

En se présentant devant les bureaux de Miramichi, les agentes et agents correctionnels tiennent aussi à témoigner leur solidarité aux travailleuses et travailleurs du Centre des services de paye qui se retrouvent, bien malgré eux, au milieu de ce cafouillage énorme et qui, de plus, vivent aussi les mêmes problèmes de paye. M. Godin s'est adressé à eux, au nom de tous les membres d'UCCO-SACC-CSN : « Nous voulons que le message soit clair : notre action d'aujourd'hui cible les politiciens responsables de ce gâchis. Ce sont eux qui doivent mettre les bouchées doubles et non les employé-es du Centre ».

En appui à cette manifestation, les agentes et agents correctionnels de l'ensemble du pays portent aujourd'hui un insigne aux couleurs de leur revendication, sur lequel on peut lire : Assez ! Payez nous. « Nous nous affichons dans tous les établissements carcéraux du Canada. Nous sommes unis dans cette lutte pour recevoir ce qui nous est dû. Nous ne lâcherons pas tant que tous les problèmes de paye ne seront pas résolus », a conclu M. Godin.   

À propos

Le Syndicat des agents correctionnels canadiens (UCCO-SACC-CSN) rassemble plus de 7400 membres, répartis dans cinq grandes régions du Canada : la Colombie-Britannique, les Prairies, l'Ontario, le Québec et l'Atlantique. UCCO-SACC-CSN représente les titres d'emploi de CX1 et CX2 dans 43 établissements fédéraux.

 

SOURCE SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA (UCCO-SACC-CSN)

Renseignements : Martin Petit, Conseiller aux communications - CSN, 514 894-1326, martin.petit@csn.qc.ca

RELATED LINKS
http://ucco-sacc-csn.ca/
http://www.csn.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.