Les acheteurs saisissent les opportunités offertes par le marché florissant des propriétés récréatives

Le rapport sur les propriétés récréatives 2015 de Royal LePage montre une demande accrue à l'échelle nationale

TORONTO, le 4 juin 2015 /CNW/ - Pour la deuxième année consécutive, le marché des propriétés récréatives a lentement décollé en 2015, ceci étant dû au climat rigoureux ayant retardé l'activité commerciale dans la plupart des régions jusque tard au printemps, saison des achats. Les courtiers et agents immobiliers spécialisés dans les cottages, cabanes ou chalets connaissent maintenant un pic d'activité puisque les acheteurs rattrapent le temps perdu, selon le rapport sur les propriétés récréatives 2015 de Royal LePage publié aujourd'hui. Contrairement à l'année 2014, au cours de laquelle le très long hiver a fait chuter le volume total des ventes, la hausse des niveaux d'activité ayant eu lieu entre le milieu et la fin du printemps 2015 montre que les acheteurs ont simplement retardé leurs décisions d'achat cette année au lieu d'y renoncer complètement. Il existe des exceptions : en Alberta, certaines zones frontalières de l'est de la Colombie-Britannique qui répondent aux besoins des Albertains, et à Terre-Neuve, où un secteur de l'énergie en déclin a fait baisser les niveaux d'activité et entraîné une pression à la baisse sur les prix. 

Le rapport sur les propriétés récréatives 2015 de Royal LePage réunit des informations provenant d'un sondage pancanadien réalisé auprès de courtiers et d'agents spécialisés dans le marché immobilier des propriétés récréatives. Dans l'ensemble du pays, des conseillers font état d'un regain d'intérêt des acheteurs ayant déjà amorti une grande partie du stock disponible, y compris de nombreuses listes qui demeuraient invendues l'année dernière. Malgré un hiver de nouveau très long, vers la fin du printemps les acheteurs se sont précipités, encouragés par les prix de vente restés relativement stables, année après année. Cependant, les courtiers ont averti que les prix pourraient commencer à augmenter de nouveau puisque le nouvel inventaire ne s'est pas maintenu au niveau du volume des ventes.

« Le rêve de posséder une propriété récréative est bien réel et réalisable à travers tout le pays », fait remarquer Phil Soper, président et directeur général de Royal LePage. « Le marché est principalement dominé par des acheteurs âgés d'une quarantaine ou cinquantaine d'années ayant une famille, qui cherchent à recréer les fins de semaine et les étés idylliques de leur jeunesse. Lorsqu'ils se projettent, nombre d'entre eux voient leur maison de vacances actuelle comme une future résidence principale, à la fois pour avoir un endroit où travailler depuis chez eux alors qu'ils sont de nouveau seuls maintenant que les enfants ont quitté le foyer, et à l'approche de la retraite. »

« Le contexte actuel des faibles taux d'intérêt a contribué à des achats discrétionnaires et ambitieux dans de nombreux secteurs », continue Phil Soper. « Nos agents chargés du marché urbain des résidences de luxe ont été extrêmement occupés cette année. De plus, les adultes canadiens ont accumulé une richesse considérable. Ils achètent des voitures de luxe et des produits tels que de coûteuses montres intelligentes, en nombre record. Alors qu'un cottage est de toute évidence un achat non indispensable, cela est moins égoïste à bien des égards, puisque les avantages d'une maison de campagne reviennent à toute la famille. »

« Cette année, la chute des prix du pétrole profite indirectement au marché des propriétés récréatives », conclut Phil Soper. « L'essence coutant moins cher, la possibilité d'une escapade au bord d'un lac en fin de semaine devient alors plus abordable. Un pétrole bon marché est synonyme d'une baisse du dollar canadien, ce qui conduit les gens à se tourner davantage vers des destinations comme Muskoka, Tremblant et l'intérieur de la Colombie-Britannique, et moins vers la Floride ou l'Arizona. Nous observons même un afflux d'argent vers le nord, en particulier vers la Colombie-Britannique, l'Alberta et le Canada atlantique, sous l'effet d'une devise américaine forte, synonyme d'un pouvoir d'achat américain plus important.

Le rapport de 2015 montre que tous les types de propriétés ont connu un très bon départ au moment de la saison d'achat de propriétés récréatives. Comme les années précédentes, la demande en propriétés au bord de l'eau continue de produire l'appréciation des prix la plus importante. Certains agents immobiliers expérimentés ne manquent pas de faire savoir que le littoral a ses limites, et que le nombre de propriétés qui le bordent n'est donc pas infini.

Chaque communauté a ses particularités. Aussi, les courtiers et les agents spécialisés dans le secteur s'accordent sur un point important au moment de chercher une propriété récréative : réunir toutes les informations possibles avant d'acheter. Par exemple, comprendre ce qu'implique la présence du rivage et le fonctionnement du système sceptique sont deux choses que le propriétaire de chalet doit connaître. Les exigences ne sont donc pas les mêmes pour un propriétaire de chalet que pour un propriétaire de maison urbaine. Il faut aussi noter que chaque région a ses propres règlements en matière de rénovation, de location et d'environnement. Même si les banques ont les fonds nécessaires pour permettre aux acheteurs d'acquérir une résidence secondaire, les exigences et les conditions de prêt ne sont pas les mêmes. Il est donc fortement conseillé aux acheteurs de prendre le temps nécessaire à l'évaluation de leurs besoins, en prenant notamment en compte les temps de trajet, l'exposition au soleil, et les coûts impliqués. Pour ce faire, il est indispensable de faire appel à un agent spécialisé dans le marché local des propriétés récréatives afin qu'il puisse guider les acheteurs au cours de ce processus complexe.

Le rapport sur les propriétés récréatives de Royal LePage consiste en une analyse de marché annuelle concernant les prix des propriétés récréatives, les tendances du marché et l'activité présente sur la sélection de marchés des loisirs dans le pays. 

Le tableau ci-dessous montre une gamme de prix caractéristique, aussi bien pour les propriétés à l'intérieur des terres que pour celles au bord de l'eau, disponibles au Canada en 2015.

Région

Propriété Récréative Standard


Accès au terrain (Bord de l'eau)

Accès à l'eau (Bord de l'eau)

Accès au terrain (Lot arrière)

Île-Du-Prince-Édouard

130 000 - 350 000

N/A

75 000 - 150 000

Terre-Neuve

150 000

200 000

100 000

Nouvelle-Écosse

405 000

300 000

180 000

Nouveau-Brunswick

Fredericton

116 700

N/A

105 800 - 116 000

Perth et Rowena sur Tobique River

200 000 - 400 000

N/A

100 000 - 150 000

Sudest Noveau-Brunswick

150 000

150 000

150 000

Québec

Cantons de l'Est

700 000

N/A

300 000

Lanaudière

250 000

N/A

125 000

Memphrémagog

250 000 - 500 000

150 000 - 300 000

N/A

Mont-Tremblant

500 000 - 1 500 000

500 000 - 1 000 000

225 000 - 350 000

Ontario

Blind River

200 000

150 000

150 000

Péninsule Bruce

275 000 - 450 000

N/A

150 000 - 200 000

Kawartha Est

450 000

350 000

300 000

Haliburton Highlands

350 000

200 000

150 000

Honey Harbour

500 000

300 000

N/A

Kawartha Lakes

370 000

250 000

170 000

Land O' Lakes

315 000

190 000

131 000

Meaford, Thornbury et Collingwood

416 000

N/A

474 000

Muskoka

540 000 - 700 000

390 000 - 450 000

175 000 - 210 000

Niagara-on-the-Lake

600 000

N/A

450 000

Orillia et South Muskoka

530 000

300 000

200 000

Parry Sound

350 000 - 450 000

300 000 - 400 000

275 000 - 350 000

Le Lac Rideau

265 000 - 450 000

175 000 - 350 000

150 000 - 200 000

L'île Saint-Joseph et le lac Huron

175 000

150 000

125 000

Sud-ouest l'Ontario

280 000 - 1 400 000

N/A

168 000 - 750 000

Sudbury

200 000

160 000

100 000

Manitoba

Interlake Area - Lake Winnipeg

215 000

N/A

107 000

Grand Beach District

200 000

220 000

150 000

Lac du Bonnet

290 000

N/A

150 000

Lake Manitoba

175 000

199 000

155 000

Lake Winnipeg

260 000

N/A

100 000

Saskatchewan

Lacs Christopher et Candle

420 000

N/A

210 000

Regina

300 000

N/A

130 000

Alberta

Canmore

1 000 000 - 2 000 000

N/A

650 000 - 1 000 000

Glennifer Lake et Pine Lake

370 000

N/A

310 000

Pigeon Lake

379 000 - 1 490 000

N/A

179 000 - 499 000

Sylvan Lake

1 000 000

N/A

350 000 - 500 000

Wabamun Lake et Lac St. Anne

280 000

525 000

225 000

British Columbia

100 Mile House - South Cariboo

260 000

N/A

100 000

Cranbrook, Sparwood, Kimberly, Fernie

800 000

400 000

300 000

Îles Gulf

100 000

35 000

50 000

Kelowna

1 000 000

300 000

300 000

Rathtrevor Beach et Horne Lake

154 000 - 270 000

280 000

244 000

Vernon

1 000 000

N/A

650 000

À propos de Royal LePage

Au service des Canadiens depuis 1913, et fort d'un réseau de plus de 16 000 professionnels dans le secteur de l'immobilier et dans plus de 600 endroits du pays, Royal LePage est le premier fournisseur de services aux courtiers immobiliers du Canada. Royal LePage est l'unique société immobilière disposant de sa propre fondation caritative : la Fondation Un toit pour tous. Elle est dédiée au financement des centres d'hébergement pour les femmes et les enfants, et au financement de programmes éducatifs visant à éradiquer la violence dans les foyers.
Royal LePage est une compagnie de Brookfield Real Estate Services, un Groupe coté sur TSX, négociant sous le symbole TSX:BRE.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur : www.royallepage.ca.

SOURCE Royal LePage Limited

Renseignements : Thibaut Laporte, Kaiser Lachance Communications, 514-878-2522 x302, Thibaut.laporte@kaiserlachance.com

LIENS CONNEXES
http://www.royallepage.com

Profil de l'entreprise

Royal LePage Limited

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.