L'épineuse question du REER : les priorités d'aujourd'hui sont un obstacle à l'épargne pour la retraite de demain, révèle un sondage de la Banque CIBC

Trois Canadiens sur quatre craignent ne pas épargner suffisamment en vue de leur retraite; un tiers seulement prévoient cotiser à un REER cette année

TORONTO, le 22 févr. 2016 /CNW/ - À quelques jours du 29 février, date limite de cotisation à un REER, un nouveau sondage de la Banque CIBC (TSX : CM) (NYSE : CM) révèle que seulement 37 % des Canadiens cotiseront à un REER pour l'année d'imposition 2015, et ce, bien qu'une large majorité (75 %) de Canadiens se disent préoccupés par la retraite.

Pour ceux qui ne cotisent pas cette année, d'autres exigences financières en sont la principale raison. Deux Canadiens sur cinq (41 %) disent qu'ils n'ont tout simplement pas l'argent nécessaire et 14 % qu'ils ont d'autres priorités financières comme le remboursement de leurs dettes, des rénovations domiciliaires ou l'achat d'une maison. Cela va dans le sens d'un récent sondage de la Banque CIBC qui révélait que le remboursement des dettes était la principale priorité financière des Canadiens pour 2016.

« Bon nombre de Canadiens consciencieux mettent de l'argent de côté en prévision de leur retraite, mais d'autres craignent de ne pas épargner suffisamment et certains sont incapables d'économiser parce qu'ils s'efforcent de régler leurs dettes et de gérer leurs frais de subsistance quotidiens », explique Christina Kramer, vice-présidente à la direction, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises CIBC.

« C'est ironique, mais pour certains Canadiens, la vie les empêche d'économiser pour leur retraite. »

Voici quelques points saillants du sondage :

  • Trente-sept pour cent (37 %) des Canadiens déclarent qu'ils prévoient cotiser à un REER
  • Treize pour cent (13 %) ne sont pas sûrs de pouvoir le faire
  • Cinquante pour cent (50 %) des Canadiens déclarent qu'ils ne cotiseront pas à un REER. Les raisons avancées sont notamment les suivantes :
    • Quarante et un pour cent (41 %) n'ont pas d'argent
    • Dix-sept pour cent (17 %) préfèrent investir dans un CELI ou une autre option de placement
    • Quatorze pour cent (14 %) ont d'autres priorités financières comme le remboursement de leurs dettes

La génération X « inquiète » se voit prise à la gorge dans des années où il est crucial d'épargner pour la retraite

Le sondage a révélé que 75 % des Canadiens craignent de ne pas épargner suffisamment en vue de la retraite, dont :

  • 77 % des 18 à 34 ans
  • 86 % des 35 à 54 ans
  • 62 % des 55 ans et plus

Les Canadiens de 35 ans à 54 ans - appartenant à la génération X - sont plus préoccupés par l'épargne en vue de la retraite que les post-boumeurs et les bébé-boumeurs. Bien qu'épargner soit un objectif, avec 48 % de Canadiens de la génération X qui cotisent à un REER, des budgets plus serrés peuvent être une source d'inquiétude. Dans cette tranche d'âge, parmi ceux qui ne cotisent pas, trois sur cinq (59 %) disent ne pas avoir l'argent nécessaire.

« Le problème pour bon nombre de Canadiens de la génération X est qu'ils ont atteint les années où il est important d'épargner, années qui coïncident avec celles où leur niveau de dépenses est maximal, qu'il s'agisse de rembourser leur hypothèque, de subvenir aux besoins de leurs enfants ou d'aider leurs parents âgés, ce qui les entraîne dans des directions contraires », poursuit Mme Kramer. « Si vous êtes préoccupé, parlez à un conseiller afin de comprendre les options d'épargne qui s'offrent à vous aujourd'hui et pour savoir comment vous pouvez commencer à économiser un peu et vous constituer un coussin de retraite pour demain. »

La Banque CIBC vous offre des conseils pour vous aider à épargner plus facilement pour la retraite

  1. Quelle est la date limite pour le REER? La « date limite » ne concerne pas tout le monde
    Vous pensez être en retard pour planifier votre épargne cette année? N'oubliez pas que le 29 février est la date limite uniquement pour que vos cotisations à un REER soient prises en compte dans votre déclaration de revenus pour 2015. Si vous n'avez pas besoin de cotiser pour des raisons fiscales, et si vous ne pouvez pas respecter l'échéance, vous pourrez cotiser n'importe quand. L'essentiel est de commencer et d'établir un plan pour effectuer vos cotisations.
  2. Cotisez régulièrement
    Notre sondage a révélé que 31 % des Canadiens qui prévoient cotiser à leur REER cette année le font par des versements réguliers. Un plan d'investissement régulier - que ce soit dans un REER, un CELI ou un autre moyen de placement - vous permet de choisir le moment et la fréquence de vos cotisations. C'est une excellente façon d'accroître votre épargne et de faire en sorte qu'investir demeure une priorité.
  3. Fixez-vous des objectifs d'épargne
    Si vous n'êtes pas sûr du montant d'argent dont vous aurez besoin à la retraite, vous pourriez commencer par utiliser le Calculateur de retraite CIBC. Cet outil peut vous aider à savoir si les cotisations actuelles et futures à votre REER, ainsi que les autres revenus de retraite que vous recevrez, vous permettront d'atteindre le revenu visé pour votre retraite.
  4. Demandez l'aide d'un conseiller
    Rencontrez une conseillère ou un conseiller pour élaborer un plan qui vous aidera à gérer des priorités financières multiples et à comprendre quelles sont vos options.
  5. Gérez et faites le suivi de vos dépenses quotidiennes
    Examinez votre budget sans complaisance; l'épargne en vue de la retraite peut signifier qu'il faut reporter certains achats à plus tard. La Banque CIBC offre également des ressources financières utiles en ligne au moyen de son Centre de conseils. En moins de cinq minutes, vous pouvez effectuer l'Évaluation de santé financière CIBCMD en répondant à quelques questions simples et obtenir des conseils personnalisés fondés sur vos objectifs financiers, des astuces en matière de gestion financière et l'accès à un conseiller.

Examinez votre budget sans complaisance; l'épargne en vue de la retraite peut signifier qu'il faut reporter certains achats à plus tard. La Banque CIBC offre également des ressources financières utiles en ligne au moyen de son Centre de conseils. En moins de cinq minutes, vous pouvez effectuer l'Évaluation de santé financière CIBCMD en répondant à quelques questions simples et obtenir des conseils personnalisés fondés sur vos objectifs financiers, des astuces en matière de gestion financière et l'accès à un conseiller.

PRINCIPALES CONCLUSIONS DU SONDAGE :

Pourcentage de Canadiens qui prévoient cotiser à un REER pour l'année d'imposition 2015 :

  Tous De 18 à 34 ans De 35 à 54 ans 55 ans et plus
Oui 37 % 44 % 48 % 21 %
Non, je ne cotise pas à un REER pour l'année d'imposition 2015 50 % 38 % 39 % 71 %
Je ne sais pas encore 13 % 18 % 14 % 8 %

Raison principale donnée par les Canadiens qui ne cotisent pas à un REER pour l'année d'imposition 2015 :

  Tous
Je n'ai pas l'argent nécessaire 41 %
Je préfère investir dans un CELI ou dans une autre option de placement en raison de la possibilité de faire des retraits sans être pénalisé et des avantages fiscaux à long terme 17 %
J'ai d'autres priorités financières (p. ex., remboursement de dettes, rénovations domiciliaires, achat de maison) 14 %
Autres 21 %

Proportion de Canadiens, par tranche d'âge, ne cotisant pas à un REER pour l'année d'imposition 2015, qui donnent comme raison principale qu'ils « n'ont pas l'argent nécessaire » :

  Tous De 18 à 34 ans De 35 à 54 ans 55 ans et plus
Je n'ai pas l'argent nécessaire 41 % 49 % 59 % 27 %

Dans quelle mesure les Canadiens se disent inquiets de ne pas avoir suffisamment d'argent pour la retraite :

  Tous De 18 à 34 ans De 35 à 54 ans 55 ans et plus
Inquiets (très et un peu) 75 % 77 % 86 % 62 %
-     Je suis très inquiet 26 % 24 % 33 % 21 %
-     Je suis un peu inquiet 49 % 53 % 53 % 41 %
Je ne suis pas du tout inquiet 25 % 23 % 15 % 38 %

Les 9 et 10 février 2016, un sondage en ligne a été réalisé auprès de 1 501 adultes canadiens choisis au hasard parmi les panélistes du Forum Angus Reid. La marge d'erreur, qui mesure la variabilité d'échantillonnage, est de +/- 2,5 %, 19 fois sur 20. Les responsables du sondage ont pondéré statistiquement les résultats en fonction des données du recensement relatives aux études, à l'âge, au sexe et à la région (et, au Québec, à la langue) pour créer un échantillon représentatif de la population adulte du Canada. Les écarts dans les totaux ou entre ceux-ci s'expliquent par le fait que les chiffres ont été arrondis.

Banque CIBC

La Banque CIBC est une importante institution financière canadienne d'envergure mondiale qui compte 11 millions de clients, tant des particuliers que des entreprises. Par l'intermédiaire de ses trois principales unités d'exploitation, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises, Gestion des avoirs et Marchés financiers, la Banque CIBC offre une gamme complète de produits et de services au moyen de son réseau étendu de services bancaires électroniques, de ses centres bancaires et de ses bureaux dans tout le Canada, aux États-Unis et dans le monde entier. Vous trouverez d'autres communiqués et d'autres renseignements sur la Banque CIBC dans notre Centre des médias, sur le site Web de l'entreprise, à www.cibc.com

SOURCE Banque CIBC

Renseignements :

Olga Petrycki, directrice en chef, Communications externes, 416 306-9760 ou olga.petrycki@cibc.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.