L'embauche progressive se poursuivra au même rythme au cours de la seconde
moitié de l'année, révèle les prévisions de CareerBuilder Canada en matière
d'embauche

- Les employeurs mettront l'accent sur la conservation du personnel et le recrutement pour des postes générateurs de revenus -

TORONTO, le 7 juill. /CNW/ - Les employeurs canadiens sont optimistes quant au marché de l'emploi pour le second semestre de 2010; les tendances d'embauche devraient demeurer stables. Cinquante-huit pour cent des gestionnaires recruteurs canadiens affirment qu'ils ont l'intention de recruter de nouveaux employés au cours des mois de juillet à décembre, selon le dernier sondage de CareerBuilder Canada. Le sondage, intitulé "Prévisions canadiennes de mi-année 2010 en matière d'embauche" (2010 Canadian Mid-Year Job Forecast), a été mené par Harris Interactive du 22 mai au 3 juin 2010 auprès de plus de 200 gestionnaires recruteurs et professionnels des ressources humaines œuvrant pour des entreprises privées.

"Les niveaux de confiance des employeurs s'améliorent, alors que Statistique Canada a révélé des augmentations mensuelles constantes du nombre d'emplois à l'échelle nationale pour la première moitié de l'année", a déclaré M. Brent Rasmussen, président de CareerBuilder Amérique du Nord. "Bien que les entreprises indiquent qu'elles embaucheront davantage de travailleurs au cours de la deuxième moitié de l'année, elles précisent que le processus sera graduel. En outre, elles continueront de mettre l'accent sur les postes générateurs de revenus et la conservation des effectifs actuels dans un effort visant à faciliter la croissance et à soutenir leurs activités jusqu'à la fin de l'année 2010."

Les employeurs cherchent principalement à préserver leur clientèle et à créer de nouvelles possibilités de revenu, et recrutent en premier lieu pour les domaines fonctionnels suivants :

    
    -   TI (30 pour cent des gestionnaires recruteurs)
    -   Service à la clientèle (26 pour cent)
    -   Ventes (22 pour cent)
    -   Administration (19 pour cent)
    -   Développement d'entreprise (17 pour cent)
    -   Comptabilité/Finances (16 pour cent)
    

QUATRE TENDANCES POUR LA DEUXIÈME MOITIÉ DE 2010 :

1. Emplois émergents - Les employeurs recherchent aussi des effectifs pour combler des postes émergents qui ont récemment fait leur apparition sur le marché de l'emploi. Quarante-deux pour cent des employeurs ont indiqué qu'ils recrutaient en vue de combler des postes dans des domaines tels que les médias sociaux, l'énergie verte, la cybersécurité, les relations internationales et la réforme des soins de santé.

2. Changement d'emploi - Les employeurs cherchent à mettre en place des mesures visant à conserver leurs meilleurs employés. Quarante-six pour cent des gestionnaires recruteurs s'inquiètent de voir leurs meilleurs employés quitter l'entreprise à la suite de l'augmentation du nombre d'emplois offerts sur le marché canadien. Leur inquiétude est fondée puisque 29 pour cent des travailleurs prévoient changer d'emploi lorsque l'économie aura repris.

3. Pénurie de main-d'œuvre qualifiée - Plus de la moitié des gestionnaires recruteurs (54 pour cent) ont indiqué que, malgré une réserve de main-d'œuvre abondante, ils ont toujours de la difficulté à trouver des candidats qualifiés pour combler certains postes. Selon les employeurs, les compétences en TI, en service à la clientèle et en ventes sont celles qui font le plus défaut au sein de leurs organisations.

4. Rétablissement de la rémunération - Douze pour cent des employeurs admettent avoir mis en place des mesures de réduction salariale au sein de leurs organisations au cours des 12 derniers mois. Parmi ces employeurs, 34 pour cent ont commencé à rétablir les niveaux de paie au cours de la première moitié de l'année, 31 pour cent prévoient le faire au cours de la deuxième moitié de l'année et 14 pour cent en 2011 et 2012. Dix-neuf pour cent d'entre eux n'étaient pas certains de pouvoir rétablir les niveaux antérieurs ni du moment auquel ils seraient en mesure de le faire.

LA PERSPECTIVE DU TRAVAILLEUR

Tandis que le Canada poursuit sa progression vers une meilleure santé financière, les travailleurs réévaluent leurs situations d'emploi. Vingt-deux pour cent des travailleurs ont avoué qu'au terme de la récession, l'opinion qu'ils avaient de leur employeur s'était détériorée, 14 pour cent ont indiqué qu'ils avaient une meilleure opinion de leur employeur et 64 pour cent affirment que leur opinion est demeurée la même.

Vingt-neuf pour cent des travailleurs prévoient chercher un nouvel emploi lorsque l'économie aura pris du mieux. Trente-et-un pour cent de l'ensemble des travailleurs sont susceptibles de quitter leur organisation au cours des 12 prochains mois.

Plusieurs facteurs ont influé sur ces décisions. Vingt-quatre pour cent des travailleurs ont attribué leur désir de quitter leur emploi à des facteurs liés à la récession, comme le sentiment de surmenage, le changement de l'ambiance dans leur environnement de travail et le ressentiment lié au congédiement d'autres travailleurs.

Près d'un tiers des travailleurs (31 pour cent) ont indiqué qu'ils se sentaient surqualifiés pour le poste qu'ils occupaient actuellement, et 43 pour cent des travailleurs qui cherchent un nouvel emploi ou prévoient de le faire ont déclaré que le manque de travail intéressant était l'un des principaux motivateurs de leur décision de changer d'employeur.

Lorsqu'on leur a demandé ce que leur employeur pouvait faire pour qu'ils restent, les travailleurs ont d'abord parlé d'augmentations de la rémunération. Dans le cas où l'employeur ne serait pas en mesure de rehausser les niveaux de salaire, les travailleurs répondent que la première chose qui les motiverait à rester serait la reconnaissance du mérite des employés. Les points suivants sur la liste touchaient l'importance pour l'entreprise d'investir dans la formation et de fixer des attentes réalistes en termes de rendement, ainsi que des charges de travail raisonnables. Ils ont également mentionnés : prendre le temps d'évaluer le potentiel de l'employé et de discuter de ses objectifs professionnels, et accroître la communication.

Méthodologie du sondage

Ce sondage a été mené en ligne à l'échelle du Canada par Harris Interactive(c) pour le compte de CareerBuilder Canada auprès de 239 gestionnaires recruteurs et professionnels des ressources humaines canadiens (employés à temps plein; n'étant pas travailleurs autonomes; participant de façon importante aux décisions de recrutement, n'étant pas fonctionnaire) et 521 travailleurs canadiens (à temps plein; n'étant pas travailleurs autonomes ni fonctionnaires) âgés de 18 ans et plus, du 22 mai au 3 juin 2010 (les pourcentages pour certaines questions sont déterminés par un sous-ensemble d'employeurs et/ou d'employés canadiens en fonction de leurs réponses à certaines questions). Avec un échantillon aléatoire simple de 239 et de 521, on pourrait dire que, dans une probabilité de 95 pour cent, l'ensemble des résultats aurait respectivement une erreur d'échantillonnage de +/- 6,34 et +/- 4,29 points de pourcentage. L'erreur d'échantillonnage pour les données des sous-échantillons est plus importante et variable.

À propos de CareerBuilder.ca :

CareerBuilder.ca est un site d'affichage d'emplois de premier plan au Canada. Détenues par Gannett Co., Inc. (NYSE : GCI), Tribune Company, The McClatchy Company (NYSE : MNI) et Microsoft Corp. (NASDAQ : MSFT), CareerBuilder.ca fait fonctionner les centres de carrières pour plus de 250 partenaires canadiens qui rejoignent un public appartenant à un créneau spécifique ou à l'industrie, et ce à l'échelle locale et nationale. Ces partenaires incluent des portails de premier plan tels que MSN.ca et Macleans.ca. Les chercheurs d'emploi visitent CareerBuilder.ca chaque mois pour chercher des emplois classés par industrie, lieu, entreprise et type d'emploi, pour s'abonner au service automatisé d'alertes d'emploi par courrier électronique et pour obtenir des conseils sur la recherche d'emploi et la gestion de carrière. Pour obtenir de amples renseignements au sujet des produits et des services de CareerBuilder.ca, veuillez consulter le http://www.careerbuilder.ca.

SOURCE CAREERBUILDER CANADA

Renseignements : Renseignements: Allison Nawoj de CareerBuilder, +1-773-527-2437, allison.nawoj@careerbuilder.com

Profil de l'entreprise

CAREERBUILDER CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.