"L'éducation est un pilier de la prospérité durable à laquelle nous aspirons"
- Monique F. Leroux

SAGUENAY, le 30 avr. /CNW Telbec/ - C'est devant les membres de la Chambre de commerce du Saguenay que la présidente et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins, Mme Monique F. Leroux, a positionné l'éducation au cœur des grands défis collectifs de la société québécoise.

Rappelant la mission d'éducation conférée aux caisses par leur fondateur, Alphonse Desjardins, Mme Leroux a établi un parallèle entre la situation qui prévalait à l'époque et celle d'aujourd'hui. "Bien que les choses aient beaucoup évolué depuis le début du XXe siècle, l'éducation financière demeure encore d'une grande nécessité. Les marchés financiers sont de plus en plus complexes et nous avons vu ces dernières années une multiplication de scandales financiers. L'éducation financière de la population est donc une tâche qui est loin d'être achevée et le Mouvement Desjardins va continuer de mettre ses ressources à contribution pour jouer un rôle actif sur ce plan", a-t-elle affirmé.

Selon elle, l'éducation permet non seulement d'accéder à un meilleur emploi et à un meilleur revenu, mais également d'accéder à une meilleure vie démocratique, à une qualité de débats et à de meilleures décisions collectives. "Par son rôle de formation des esprits et de transmission des connaissances, l'éducation n'a pas seulement pour but de préparer au marché du travail, elle prépare aussi à l'exercice de nos responsabilités de citoyens", de dire Mme Leroux. Cette dernière a en outre rappelé que le Mouvement Desjardins joue un rôle de plus en plus actif en matière d'éducation, notamment par le biais de la Fondation Desjardins, qui a distribué pour plus de 11 millions de dollars en bourses d'études depuis sa création, il y a 40 ans.

Mme Leroux a également affirmé que c'est par l'éducation supérieure que les entreprises d'ici arriveront à relever les défis de la concurrence accrue des pays émergents. "L'innovation, c'est ce qui permet à une entreprise d'augmenter la valeur de production des biens et services qu'elle produit à partir de quantités de ressources fixes, a-t-elle rappelé. Et le premier facteur en importance en cette matière est le capital humain. Ce sont ces individus à la formation plus poussée qui peuvent aider les entreprises à tirer le maximum de l'ensemble de leurs ressources. C'est avec eux que nous augmentons la productivité de nos entreprises et de notre économie".

Reconnaissant le rôle que peuvent jouer les universités dans le développement du capital humain et l'importance d'assurer la pérennité et le développement de telles institutions d'enseignement, elle a cité en exemple la campagne majeure de développement de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), dont elle assume la présidence et qui a connu un excellent départ. C'est grâce à une initiative des étudiants qui a donné le coup d'envoi à la campagne, que de nombreux intervenants du milieu, les retraités et le personnel de l'université, des entreprises ainsi que les caisses Desjardins du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de Charlevoix et de la Côte-Nord ont emboîté le pas tant et si bien, que l'objectif de 15 millions de dollars sera dépassé. "Le large appui accordé à l'UQAC a été encouragé par le fait que c'est une université qui est près de son milieu, qui a axé la recherche sur les réalités régionales et qui a su développer des créneaux qui correspondent aux lignes de force de ce milieu", a-t-elle déclaré.

Enfin, Mme Leroux est d'avis que, même si l'heure n'est plus aux grands investissements tous azimuts, l'éducation doit redevenir une priorité. "Toute solution durable aux problèmes rencontrés par une collectivité doit passer par l'engagement des personnes, par un effort individuel, conscient et volontaire de tous. C'est ce qu'on appelle le self-help, et cette attitude a été à la base de la fondation des caisses Desjardins. En nous mettant tous en mode recherche de solutions, en mode action, en mode coopération, nous offrirons à nos enfants une éducation de qualité qui sera un pilier de la prospérité durable à laquelle nous aspirons", a-t-elle conclu.

À propos du Mouvement Desjardins

Avec un actif de 157 milliards de dollars, le Mouvement Desjardins est le premier groupe financier coopératif du Canada et le sixième dans le monde. S'appuyant sur la force de son réseau de caisses au Québec et en Ontario, ainsi que sur l'apport de ses filiales dont plusieurs sont actives à l'échelle canadienne, il offre toute la gamme des produits et services financiers à ses 5,8 millions de membres et clients. Le Mouvement Desjardins, c'est aussi le regroupement d'expertises en Gestion du patrimoine et Assurance de personnes, en Assurance de dommages, en Services aux particuliers ainsi qu'en Services aux entreprises. L'un des plus importants employeurs au pays, il mise sur la compétence de ses 42 200 employés et l'engagement de plus de 6 200 dirigeants élus. Pour en savoir plus, consultez le site www.desjardins.com

SOURCE Mouvement Desjardins

Renseignements : Renseignements: (à l'intention des journalistes uniquement): André Chapleau, Directeur principal, Relations de presse, Mouvement Desjardins, (514) 281-7229, 1 866 866-7000, poste 7229, andre.chapleau@desjardins.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.