L'économie intérieure stimule la confiance des exportateurs: Indice de
confiance commerciale d'EDC

OTTAWA, le 17 juin /CNW Telbec/ - La confiance des exportateurs canadiens continue de monter, en s'appuyant sur les gains spectaculaires de 2009, d'après les résultats d'une enquête publiée aujourd'hui par Exportation et développement Canada (EDC).

Mais Peter Hall, économiste en chef d'EDC, a prévenu que l'optimisme est peut-être trompeur.

"La hausse de la confiance est une bonne nouvelle, mais elle masque un malaise croissant face à la conjoncture internationale. La seule raison pour laquelle les exportateurs canadiens sont plus optimistes, c'est parce qu'ils peuvent compter sur un solide marché intérieur, a déclaré M. Hall. En réalité, la confiance dans la conjoncture internationale et dans les débouchés internationaux a baissé ce printemps."

L'indice de confiance commerciale (ICC) d'EDC, établi par une enquête semestrielle, examine les attitudes des exportateurs canadiens dans leurs prévisions de la situation commerciale au cours des six mois suivants, au moyen de cinq composantes : les débouchés commerciaux, les ventes à l'exportation, les ventes sur le marché canadien, la conjoncture au Canada et la conjoncture mondiale.

L'ICC global est monté à 78,8 au printemps de 2010, comparativement à 77,4 à l'automne 2009.

Les attitudes des exportateurs à l'égard des ventes et de la conjoncture au Canada ont été les principaux facteurs de croissance de l'ICC. Plus de 50 % des exportateurs croient que les ventes nationales augmenteront au cours des six prochains mois, soit une hausse de 5 % par rapport à l'automne dernier. Plus de 52 % des exportateurs canadiens croient que l'économie canadienne s'améliorera durant cette période, soit un bond de 8 % par rapport à l'automne.

Les exportateurs canadiens sont prudents au sujet des débouchés internationaux. À peine 40 % d'entre eux croient que ces débouchés augmenteront au cours des six prochains mois, en faible baisse par rapport à l'enquête précédente. Un pourcentage moins élevé, mais en progression, prévoit que la situation se détériorera au cours des six prochains mois. Le cours élevé du dollar canadien et la faiblesse de l'économie américaine pèsent sur la confiance globale.

"Fait intéressant, 25 % des exportateurs pensent que l'expansion sur de nouveaux marchés constitue un important motif d'optimisme, ce qui est plus élevé que les prévisions de croissance de l'ensemble du commerce", a déclaré M. Hall. "Si cette tendance se maintient et se traduit par une réelle diversification des marchés, la croissance globale du commerce passera à une vitesse supérieure."

Interrogés sur leurs ventes à l'exportation au cours des six prochains mois, 50 % des exportateurs ont répondu que leurs exportations augmenteront, un grand nombre d'entre eux indiquant que les marchés émergents présentaient un potentiel de croissance. Mais ils croient que le dollar canadien élevé, les défis économiques continus et la concurrence étrangère accrue pourraient faire dérailler leurs prévisions. Le pourcentage d'exportateurs qui croient que leurs exportations diminueront n'a pas bougé et est resté à 10 %.

"Les exportateurs semblent plus résignés face au dollar canadien élevé. Plus de 80 % des répondants semblent se préparer en fonction d'une parité des monnaies, peut-être même une valeur plus élevée du dollar canadien, a déclaré M. Hall. La principale stratégie consiste simplement à prendre son mal en patience. Mais un nombre croissant d'exportateurs réagissent en s'approvisionnant davantage à l'étranger, en réduisant les coûts et en modifiant les systèmes de production."

Plus de 75 % des exportateurs considèrent que la valeur du dollar canadien est un facteur très important de leurs affaires et de leur capacité de rivaliser sur les marchés étrangers. Près de 50 % des exportateurs canadiens croient que le dollar canadien restera à parité avec le dollar américain au cours des six prochains mois, 34 % croient qu'il s'appréciera et 15 % pensent qu'il se dépréciera.

Les mesures prises par les exportateurs canadiens face à la vigueur du dollar canadien n'ont pas vraiment changé, sauf pour les hausses notables des entreprises qui s'approvisionnent davantage à l'étranger (hausse de 8 %) et qui réduisent les coûts (hausse de 6 %).

"Nous croyons que ces deux hausses sont reliées. Les entreprises canadiennes abaissent leurs coûts en accroissant leurs achats à l'étranger, ce qui est de bon augure pour la diversification et la productivité, a ajouté M. Hall. Cela pourrait aussi signaler une participation accrue des entreprises canadiennes dans les chaînes d'approvisionnement mondiales."

À l'échelle sectorielle, les industries extractives, les transports et les ressources ont été les principaux moteurs de l'ICC, avec des hausses respectives de 7,4 %, 4,7 % et 3,5 %.

"Pour le moment, les prix beaucoup plus bas du pétrole et des métaux de base n'ont pas ébranlé les industries extractives, a indiqué M. Hall. Nous prévoyons que les prix continueront à baisser d'ici la fin de l'année. Les exportateurs du secteur pourraient réagir négativement à cette évolution."

À l'échelle régionale, les provinces de l'Ouest et le Québec étaient les plus confiantes.

Opinion Search Inc. a réalisé l'enquête à la fin d'avril et en mai 2010. Au total, un millier d'entreprises canadiennes ont participé, et l'ICC a été calculé sur un total de 823 répondants. La marge d'erreur est de +/- 3,1 %, 19 fois sur 20.

Pour plus de renseignements sur l'indice de confiance commerciale d'EDC, visitez www.edc.ca/french/docs/ereports/tradeconfidence/country_information_index_f.htm.

Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 8 400 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. Société financièrement autonome, EDC est un chef de file reconnu dans l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique. Elle figure parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la neuvième année consécutive.

SOURCE Exportation et développement Canada

Renseignements : Renseignements: Personne-ressource pour les médias: Phil Taylor, Exportation et développement Canada, Tél.: (613) 598-2904, BlackBerry: ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.