L'économie du Québec se dégrade depuis l'arrivée du gouvernement libéral

QUÉBEC, le 28 août 2014 /CNW Telbec/ - Le député de Chicoutimi et chef de l'opposition officielle, Stéphane Bédard, et le député de Rousseau et porte-parole en matière de finances, Nicolas Marceau, demandent au gouvernement libéral d'agir rapidement, soit d'ici le début de la session parlementaire, et de déposer une politique économique crédible, favorisant le développement économique et la création d'emplois.

« La situation économique du Québec se détériore depuis l'arrivée du Parti libéral au pouvoir. Tous les indicateurs du marché de l'emploi sont au rouge; il s'est perdu 27 400 emplois depuis la fin du mois de mars. Les choix libéraux signifient pour les Québécois des pertes d'emplois et l'aggravation de l'état de l'économie. Philippe Couillard doit agir maintenant en déposant un plan clair de développement et de soutien à la création d'emplois », a déclaré Stéphane Bédard.

Le député de Rousseau tient pour sa part à rappeler que le gouvernement a mis la hache dans les politiques de développement économique déposées par le gouvernement du Parti Québécois. « Les libéraux ont passé 18 mois à se plaindre de l'état de l'économie. Depuis qu'ils sont au pouvoir, la situation est pire que prévu. La Banque Laurentienne, ancien employeur du ministre des Finances, Carlos Leitão, a revu à la baisse ses prévisions de croissance économique pour 2015. L'effet libéral n'existe pas; il est temps que le gouvernement l'admette et agisse pour redresser la barre », a-t-il souligné.

À quand une vision pour le développement économique du Québec?
Nicolas Marceau déplore par ailleurs que les cibles de dépenses et de revenus, pour les deux premiers mois de l'année financière, ne sont pas du tout atteintes par le gouvernement. Les chiffres nous indiquent que les dépenses augmentent de 3,2 %, alors que la cible prévue dans le budget était de 1,8 %. En effet, pour avril et mai, les dépenses sont de 169 M$ supérieures aux prévisions et le manque aux revenus atteint 63 M$, pour une impasse totale, par rapport au budget, de 232 M$.

« Ce que l'on constate, en observant les chiffres, c'est que la gestion du gouvernement, en avril et en mai, est synonyme de moins de revenus et de plus de dépenses. Le déficit, après seulement deux mois, est de 1 G$! », a ajouté le porte-parole.

« Il est temps que ce gouvernement ait une véritable vision pour le développement économique. Tout ce que l'on sait, c'est que le ministre des Finances met en péril le modèle québécois. Qu'est-ce que cela impliquera pour nos familles, nos travailleurs, nos régions, pour les plus démunis? Ce gouvernement doit dès aujourd'hui commencer à réfléchir à une façon d'injecter du carburant dans l'économie afin de relancer la croissance, de stimuler la création d'emplois et de soutenir nos régions et nos familles », a conclu le chef de l'opposition.

 

SOURCE : Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.