L'économie Canadienne affaiblie devrait rapidement se remettre des feux de forêt en Alberta, selon les services économiques RBC

TORONTO, le 14 sept. 2016 /CNW/ - L'économie canadienne reprendra rapidement de la vigueur après une contraction au deuxième trimestre, une tendance qui s'accentuera en 2017 en raison de la hausse des prix de l'énergie, de la faiblesse des taux d'intérêt et des mesures de relance du gouvernement fédéral, selon le dernier rapport Perspectives économiques RBC.

Selon les prévisions de RBC, le taux de croissance (annualisé) du produit intérieur brut (PIB) réel du Canada sera de 3,7 % au troisième trimestre de 2016 grâce à la reconstruction en Alberta, mais ralentira à 1,9 % au quatrième trimestre.

« Les feux de forêt en Alberta et l'importante baisse de production du secteur des sables bitumineux en mai ont provoqué une contraction de l'économie canadienne, a déclaré Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, RBC. Celle-ci devrait toutefois connaître une reprise rapide dans la deuxième moitié de 2016, et nous prévoyons que cet élan se poursuivra l'an prochain.

La croissance du PIB canadien devrait passer de 1,3 % en 2016 à 1,8 % en 2017.

Comme l'inflation de base avoisinera probablement le taux cible de 2 % de la Banque du Canada, celle-ci ne prendra vraisemblablement pas de mesures à l'égard des taux d'intérêt. RBC prévoit que la Banque du Canada maintiendra son taux cible du financement à un jour pour le reste de 2016, ainsi qu'en 2017.

Des gains modestes pour le dollar canadien malgré la hausse prévue des prix du pétrole
RBC prévoit que les prix du pétrole augmenteront graduellement à 50 $ le baril en 2016, pour approcher 60 $ le baril en 2017.

Cependant, le dollar canadien ne tirera que peu d'avantages de la montée des prix du pétrole. En effet, la hausse probable des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine au premier semestre de 2017 donnerait un élan au dollar américain, alors qu'on prévoit un maintien des taux par la Banque du Canada.

Les perspectives provinciales deviennent plus équilibrées en 2017
RBC prévoit une contraction accrue des économies de l'Alberta, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve-et-Labrador cette année, alors que les provinces productrices de pétrole demeurent aux prises avec de faibles revenus et des baisses des investissements dans le secteur privé. Toutefois, l'économie albertaine, récemment affaiblie par les feux de forêt à Fort McMurray, devrait prendre le virage vers la croissance dans la deuxième moitié de 2016.

Les économies de toutes les provinces, à l'exception de celle du Nouveau-Brunswick, devraient poursuivre leur expansion en 2016, bien qu'à des rythmes différents.

« Ce printemps, la dynamique a semblé ralentir dans plusieurs provinces consommatrices de pétrole, dont l'Ontario, le Québec et le Manitoba. Nous avons donc revu à la baisse nos prévisions de croissance pour huit provinces en 2016, a ajouté M. Wright. En 2017, nous prévoyons une croissance plus équilibrée dans tout le pays, notamment le retour à une expansion en Alberta et en Saskatchewan, ainsi qu'un ralentissement en Colombie-Britannique. »

À l'extérieur du Canada

Révision à la baisse des perspectives économiques du Royaume-Uni
À l'issue du vote en faveur du retrait de l'Union européenne, RBC prévoit une croissance quasi nulle de l'économie du Royaume-Uni en 2017, une baisse considérable par rapport aux précédentes prévisions de croissance de 2,1 %. La croissance des grands partenaires commerciaux du Royaume-Uni en Europe devrait aussi connaître un ralentissement.

Le vote ne devrait avoir que peu d'effets sur les économies du Canada et des États-Unis en raison des échanges commerciaux moins importants de ces deux pays avec le Royaume-Uni.

Essor de la consommation aux États-Unis
La croissance du PIB réel des États-Unis au premier semestre de 2016 s'est établie, en moyenne, à 1 % à peine, un fait attribuable en grande partie à la faiblesse des investissements des entreprises en immobilisations et en stocks. On y a toutefois observé une montée des dépenses de consommation. La vigueur du marché de l'emploi, l'accélération de la croissance des salaires et les faibles taux de financement devraient continuer de soutenir les dépenses de consommation aux États-Unis.

À court terme, l'incertitude entourant l'issue de la course à la présidence pourrait entraîner des périodes de volatilité pour le dollar américain. Toutefois, RBC maintient que la devise américaine affichera de modestes gains par rapport à l'euro, au dollar canadien et à la livre sterling en raison d'une hausse prévue du taux de la Réserve fédérale au premier semestre de 2017.

Le document Perspectives économiques et financières de RBC pourra être consulté en ligne dans son intégralité à compter de 7 h (HE). Un document distinct intitulé Perspectives provinciales, publié par les Services économiques RBC, évalue les provinces en termes de croissance économique, de croissance de l'emploi, de taux de chômage, de ventes au détail, de mises en chantier et d'indices des prix à la consommation.

Vous trouverez un résumé des perspectives économiques de chaque province dans cette infofiche.

RBC
La Banque Royale du Canada est la plus importante banque au Canada, et l'une des plus importantes banques à l'échelle mondiale, au chapitre de la capitalisation boursière. Elle est l'une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et offre, à l'échelle mondiale, des produits et services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de gestion de patrimoine, d'assurance, aux investisseurs et liés aux marchés des capitaux. Elle compte plus de 80 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 36 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, allez à rbc.com.‎

RBC contribue à la prospérité des collectivités et appuie une grande diversité d'initiatives communautaires par des dons, des commandites et le travail bénévole de ses employés. En 2015, RBC a versé plus de 121 millions de dollars à des initiatives communautaires partout dans le monde.

SOURCE RBC Groupe Financier

Bas de vignette : "Perspectives économiques RBC - L’économie Canadienne affaiblie devrait rapidement se remettre des feux de forêt en Alberta (Groupe CNW/RBC Groupe Financier)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160914_C3538_PHOTO_FR_772385.jpg

Renseignements : veuillez vous adresser à : Craig Wright, premier vice-président et économiste en chef, Recherche économique RBC, 416 974-7457, craig.wright@rbc.com; Dawn Desjardins, économiste en chef déléguée, Recherche économique RBC, 416 974-6919, dawn.desjardins@rbc.com; Catherine Hudon, Communications, RBC, 416 974-5506, catherine.hudon@rbc.com

RELATED LINKS
http://www.rbc.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.