Le vote des femmes au Québec, une histoire de courage et de détermination

QUÉBEC, le 26 avril 2017 /CNW Telbec/ - Après des dizaines d'années de militantisme acharné, le mouvement féministe québécois, mené par des femmes exceptionnelles comme Thérèse Casgrain et Idola Saint-Jean, obtient le droit de vote pour les femmes le 18 avril 1940. C'est le gouvernement libéral de l'époque, conduit par Adélard Godbout, qui fait franchir au projet de loi accordant aux femmes le droit de vote toutes les étapes du processus législatif et qui l'adopte avec une majorité de 67 voix contre 9.

Il faudra attendre quatre ans avant que les femmes puissent exercer leur droit de vote si durement acquis, et plus de vingt-et-un ans avant qu'une femme siège enfin à l'Assemblée nationale. C'est Mme Marie-Claire Kirkland-Casgrain qui accomplit cette première, en 1961, amorçant ainsi une carrière politique consacrée en grande partie à l'avancement social et juridique des femmes.

Citations :

« Les femmes ont dû faire preuve de patience et de ténacité avant de faire entendre leurs voix de manière démocratique. Fort heureusement pour nous, elles sont aujourd'hui plus présentes sur la scène politique : je les invite d'ailleurs à commencer ou à poursuivre leur engagement politique et à se prononcer sur les grands enjeux auxquels nous devons faire face. Nous nous enrichissons tous, comme société, à leur faire une plus grande place et à intégrer leur vision du monde à l'édification des politiques publiques. »

Rita de Santis, ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des institutions démocratiques

« Nous devons beaucoup aux pionnières qui ont pavé la voie pour que les femmes puissent faire leur place dans la société. Grâce à elles, les femmes sont maintenant reconnues comme citoyennes à part entière et elles peuvent exercer leurs talents dans toutes les sphères d'activité. C'est dans un esprit rassembleur, de collaboration et de concertation que nous devons continuer à œuvrer, ensemble, à faire en sorte que plus de femmes prennent la place qui leur revienne, en politique comme dans les autres domaines.»

Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et de la région de Lanaudière

 

Sources : 

 

Laurence Tôth

Attachée de presse

Cabinet de la ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des institutions démocratiques

418 780-4345

Clémence Beaulieu-Gendron

Attachée de presse

Cabinet  de la vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière

418 654-8351

 

SOURCE Cabinet de la ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des Institutions démocratiques

Renseignements : Laurence Tôth, Attachée de presse, Cabinet de la ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des institutions démocratiques, 418 780-4345 ; Clémence Beaulieu-Gendron, Attachée de presse, Cabinet de la vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière, 418 654-8351


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.