Le Tribunal canadien des droits de la personne se prononce en faveur de mettre enfin un terme aux inégalités vécues par les enfants des Premières Nations

WENDAKE, QC, le 26 janv. 2016 /CNW Telbec/ - C'est avec grand enthousiasme que la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) accueille la décision du Tribunal canadien des droits de la personne. Après des années de batailles juridiques, les enfants des Premières Nations pourront enfin avoir droit aux mêmes traitements que les autres enfants canadiens. « La décision plaide en faveur des enfants des Premières Nations et enclenche un processus visant à mettre fin aux inégalités vécues par plusieurs d'entre eux. C'est une décision que nous attendons depuis plusieurs années », selon monsieur Michel Paul, président du conseil d'administration de la CSSSPNQL.

Rappelons qu'en 2007, l'Assemblée des Premières Nations (APN) et la Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières Nations du Canada déposaient une plainte auprès de la Commission canadienne des droits de la personne concernant le financement des services d'aide à l'enfance dans les communautés des Premières Nations. Celle-ci a ensuite été référée au Tribunal canadien des droits de la personne. Ce dernier a enfin rendu son verdict ce matin, à Ottawa. « Pourquoi, a-t-il fallu se battre devant les plus hauts tribunaux pour avoir accès au même traitement que les autres Canadiens? Nos enfants doivent avoir accès à des services de qualité, peu importe leur lieu de résidence. Nous ne demandons pas un meilleur traitement, nous demandons un traitement équitable... », a conclu M. Paul, en réaction à la décision du tribunal.

Selon la CSSSPNQL, plusieurs services sont sous-financés en raison de discrimination à l'endroit des Premières Nations. L'écart avec le financement de ces mêmes services à l'extérieur des communautés est estimé à 20 %. Les plaignants allèguent que des enfants privés de services ont dû être placés en foyer d'accueil. Au Canada, de 5 % à 6 % des enfants vivant dans des communautés sont placés en foyer d'accueil, soit huit fois plus que les autres enfants canadiens. Ces enfants sont marqués à jamais, et ce phénomène nous rappelle malheureusement trop souvent l'histoire des pensionnats indiens.

Il est anticipé que ce jugement servira de levier aux Premières Nations dans leurs pourparlers avec les deux niveaux de gouvernement afin de proposer des solutions durables et résoudre les conflits juridictionnels existants.

À propos de la CSSSPNQL

Le rôle de la CSSSPNQL est d'assister les communautés et les organismes des Premières Nations et des Inuits au Québec et au Labrador dans la défense, le maintien et l'exercice des droits inhérents en matière de santé et de services sociaux ainsi que de les aider dans la réalisation et le développement de ces programmes.

 

SOURCE COMMISSION DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR (CSSSPNQL)

Renseignements : Chantal Cleary, agente de communication, CSSSPNQL, Tél. : 418-842-1540, poste 240

Profil de l'entreprise

COMMISSION DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR (CSSSPNQL)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.