Le travail collectif se poursuit pour le développement de l'érable en 2010

LONGUEUIL, QC, le 5 mars /CNW Telbec/ - La saison 2009, après quatre printemps difficiles, aura été une saison historique, avec une production québécoise de 109,4 millions de livres de sirop d'érable. Les producteurs acéricole se sont réjouis de cette bonne nouvelle, eux qui n'avaient produit que la moitié de ce volume l'année précédente. Bien qu'il soit impossible pour le moment de prévoir le niveau de production de la récolte 2010, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec a de nouveau haussé le contingent de tous les producteurs à 100 % afin de répondre à la demande mondiale. De plus, 300 000 nouvelles entailles sont en voie d'être pratiquées pour 2010 et 2011, ce qui s'ajoutera au contingent actuel de 110 millions de livres, loin des quelque 68 millions de 2003.

La production 2009 a permis de combler la demande mondiale en sirop d'érable. Tous ont poussé un soupir de soulagement, notamment à cause de la rupture des stocks constatée dès la fin 2008, qui a fait monter les prix. Grâce à la bonne récolte de l'an passé, tous les acteurs de la Table filière acéricole du Québec ont pu poursuivre le développement des marchés entamé depuis quelques années, tout en assurant une baisse de pression sur la montée du prix du sirop. Les chiffres publiés par Agriculture et Agroalimentaire Canada indiquent une bonne reprise des exportations des produits de l'érable, au grand bonheur des consommateurs de partout sur la planète.

"Les conditions climatiques favorables, l'épaisseur de neige raisonnable, la hausse des contingents et la préparation optimale des équipements du côté des producteurs a permis d'obtenir une saison record en 2009, a précisé M. Serge Beaulieu, président de la Fédération des producteurs acéricoles. Sans des conditions idéales, nous ne pouvons produire le sirop d'érable, comme cela a été le cas en 2008, par exemple, où les producteurs n'ont pu amasser que 58,7 millions de livres, soit la moitié de la production de 2009."

La poursuite du développement des marchés

En plus de se pencher sur la question du contingent, la Fédération soutient également plusieurs autres projets. L'un de ceux-ci consiste à faire connaître le sirop d'érable autrement. En effet, selon un sondage réalisé en 2007 auprès de 1 000 Québécois, plus de 90 % des ménages consomment les produits d'érable à l'année, mais en majorité dans les desserts. Or, l'érable revêt un grand potentiel à titre d'ingrédient dans les mets principaux compte tenu des nouvelles saveurs qu'il permet de créer en cuisine.

Un deuxième mandat de la Fédération est de poursuivre les investissements en recherche sur l'érable. Les premiers résultats d'analyses fines du sirop d'érable donnent des indications à l'effet que les produits d'érable, consommés avec modération, sont avantageux pour la santé. Les antioxydants sont au menu, tout comme certains minéraux essentiels tels le calcium. Cependant, ces résultats ne sont que partiels et il faut donc aller plus loin. La stratégie Nouvelle génération de l'érable 2020, développée en concertation avec l'industrie canadienne de l'érable permettra d'accroître les connaissances gastronomiques et santé des produits de l'érable. La hausse du prélevé de 2,75 à 4,75 cents, votée par les producteurs à la dernière assemblée générale de la Fédération, témoigne de la détermination des producteurs à développer le plein potentiel acéricole.

Enfin, il importe de valoriser l'acériculture comme moteur de développement économique des régions. C'est cette industrie qui a permis à certains villages de survivre malgré les menaces de fermeture. La crise que vit actuellement le secteur de la forêt privée ne fait qu'accentuer ce besoin de reconnaissance, et ce projet vise à mieux planifier le développement acéricole en région, autant en terres publiques que privées. La FPAQ considère que les travaux forestiers doivent être adaptés à l'acériculture afin que cette industrie puisse poursuivre son développement. Elle estime également que la Loi sur la protection du territoire agricole doit jouer son rôle en gérant les autorisations de coupes en zones vertes et que la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier, actuellement en révision, doit donner sa juste place à l'érable.

À propos de la FPAQ

Fondée en 1966, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec a pour mission de défendre et de promouvoir les intérêts économiques, sociaux et moraux de ses 7 400 entreprises acéricoles, autant d'hommes et de femmes qui travaillent ensemble par la mise en marché collective de leurs produits. Grâce à la qualité de leur travail et de leurs produits, le Québec assure environ 80 % de la production mondiale de sirop d'érable.

/AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo accompagnant ce communiqué est disponible à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/

SOURCE Fédération des producteurs acéricoles du Québec

Renseignements : Renseignements: Johannie Coiteux, Agente de promotion et de communication, Fédération des producteurs acéricoles du Québec, (450) 679-0540, poste 8609, jcoiteux@upa.qc.ca; Source: Simon Trépanier, Directeur adjoint, Fédération des producteurs acéricoles du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.