Le test PROGENSA® PCA3 mis en évidence au congrès de l'Association européenne d'urologie à Paris

Des chercheurs renommés reconnaissent la valeur du biomarqueur PCA3 dans le cadre de l'événement en urologie le plus couru en Europe

QUÉBEC, le 29 févr. 2012 /CNW Telbec/ - DiagnoCure inc, (TSX: CUR), une société des sciences de la vie de Québec qui développe et met en marché des tests diagnostiques à haute valeur ajoutée pour le cancer, a annoncé que le test PROGENSA® PCA3 pour le diagnostic du cancer de la prostate a fait l'objet d'au moins 7 présentations par des professeurs et chercheurs renommés dans le cadre du 27e congrès de l'Association européenne d'urologie (EAU) tenu à Paris. Le test PROGENSA® PCA3 a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) le 15 février dernier et est le premier test urinaire moléculaire permettant de déterminer la nécessité d'une reprise de biopsie de la prostate chez les hommes ayant subi une première biopsie négative. Le test est commercialisé par Gen-Probe, le partenaire commercial de DiagnoCure.

« L'intérêt envers l'utilité clinique et le rendement coût-bénéfice du test PCA3 augmente continuellement », mentionne Dr Yves Fradet, Président et Chef des affaires médicales de DiagnoCure, qui a assisté au congrès de l'EAU. « La récente approbation de la FDA est perçue comme une solide indication de la valeur du test pour la prise en charge des hommes ayant un taux élevé de PSA dans le sang ».

Le test PROGENSA® PCA3 a été au cœur des discussions lors d'une séance plénière de l'EAU consacrée au dépistage, au diagnostic et au traitement du cancer de la prostate à un stade précoce. Au cours de cette séance, le Professeur Alexandre de la Taille du service d'urologie de l'hôpital Henri Mondor de Créteil en France a mentionné que le test PROGENSA® PCA3 pourrait s'avérer une solution permettant de surmonter les limites actuelles de la pratique médicale en matière de dépistage et de diagnostic. Un des défis actuel lié au dépistage du cancer de la prostate, est que, pour sauver une seule vie, plus de 1 000 hommes doivent être évalués et parmi eux, près de 250 doivent subir une biopsie. Un test PCA3 de routine pourrait permettre d'atténuer ce désagrément pour les patients et réduire les coûts pour les systèmes de santé. Le Professeur de la Taille a présenté les données provenant d'une étude européenne multicentrique démontrant que, si on avait recours au test PCA3 avant une première biopsie, au moins 40 % des hommes ayant un PSA élevé pourraient éviter la biopsie. Chez ces patients, seulement 2 % des cancers de haut grade n'auraient pas été détectés en utilisant, pour le score PCA3, le seuil de 25 que la FDA a pris en considération pour les hommes ayant déjà eu un résultat négatif lors d'une biopsie.

Le professeur de la Taille a aussi présenté les résultats de l'étude clinique qui a mené à l'approbation récente aux États-Unis du test PCA3 pour les hommes ayant déjà eu un résultat négatif lors d'une biopsie. Selon les recommandations de la FDA pour l'utilisation du test PROGENSA® PCA3, un seuil inférieur à 25 correspond à une probabilité de 90 % qu'une biopsie soit négative, permettant ainsi de réduire d'au moins 50 % le nombre de reprises de biopsies. Au cours de sa présentation, le professeur de la Taille a exprimé l'opinion que l'approbation de la FDA pourrait éventuellement avoir un impact favorable pour le remboursement du test PCA3 dans les pays européens. Le test PROGENSA® PCA3 est commercialisé en Europe sous marquage CE.

Le biomarqueur PCA3 a fait l'objet de 6 autres présentations dans le cadre du congrès de l'EAU. Au cours de l'une de ces présentations, le professeur Bertrand Tombal du service d'urologie de l'Université catholique de Louvain à Bruxelles en Belgique, a démontré que le PCA3 permet de réduire les reprises de biopsies tout en préservant la possibilité de détecter des cancers à haut grade de malignité. Le test PCA3 a réussi à faire significativement mieux qu'un groupe de 12 urologues renommés s'appuyant sur les données cliniques d'une étude portant sur 1 000 patients conçue dans le but d'identifier les plus susceptibles d'obtenir un résultat positif lors d'une reprise de biopsie.

Le congrès annuel de l'EAU, tenu à Paris du 24 au 28 février, est l'événement en urologie le plus couru en Europe. Il permet à la communauté internationale des urologues de partager leurs connaissances les plus récentes et les plus pertinentes avec l'ensemble des experts médicaux. Cette année, environ 14 000 urologues de plus de 130 pays ont pris part à l'événement.

Le test PROGENSA PCA3 et le cancer de la prostate

Selon l'American Cancer Society (ACS), le cancer de la prostate est, après le cancer de la peau, la forme de cancer la plus fréquemment diagnostiquée chez les hommes américains et, après le cancer du poumon, la principale cause de décès relié au cancer chez l'homme. Un homme américain sur six est susceptible d'avoir le cancer de la prostate au cours de sa vie et un homme sur 36 en mourra. L'ACS estime à 241 000 le nombre d'Américains qui recevront un diagnostic de cancer de la prostate en 2011 et à 34 000 le nombre qui en mourront.

PCA3 est un gène fortement surexprimé dans le cancer de la prostate. La mesure de la quantité du gène PCA3 et de l'antigène prostatique spécifique (PSA) dans un échantillon d'urine obtenu à la suite d'un toucher rectal permet de générer un score PCA3. Les études ont démontré que le gène PCA3, qui est très spécifique au cancer de la prostate, permet de prédire le résultat des reprises de biopsies, pour des patients ayant déjà eu une ou plusieurs biopsies négatives de la prostate, avec davantage de précision que le traditionnel essai mesurant le niveau de PSA dans le sang. Les données de plus de 80 articles évalués par des pairs suggèrent que l'utilisation conjointe des résultats du test PCA3 et d'autres renseignements sur le patient peut aider les urologues à aborder des problèmes bien connus liés à l'identification des cancers de la prostate tout en réduisant le nombre de reprises de biopsies.

Le test PROGENSA PCA3 de Gen-Probe est le premier test diagnostique moléculaire effectué sur un échantillon d'urine permettant de déterminer la nécessité d'une nouvelle biopsie. La commercialisation du test aux États-Unis, au Canada et au sein de l'Union européenne a reçu l'accord des autorités réglementaires.

DiagnoCure a octroyé les droits exclusifs mondiaux pour l'utilisation du gène PCA3 à des fins diagnostiques à Gen-Probe en novembre 2003. Gen-Probe prévoit faire le lancement officiel du test PROGENSA® PCA3 en 2012. Selon les termes de l'entente, DiagnoCure reçoit des redevances de 8 % sur les ventes, pourcentage qui augmentera à 16 % lorsque les ventes cumulatives atteindront 62,5 millions; près de la moitié de ces ventes ayant déjà été réalisée.

À propos de DiagnoCure

DiagnoCure inc. (TSX : CUR) est une société des sciences de la vie qui développe et met en marché des tests diagnostiques à haute valeur ajoutée pour le cancer qui accroissent le niveau de confiance des médecins et de leurs patients dans la prise de décisions importantes relatives au traitement. En 2008, la Société a mis en marché PrevistageMC GCC, test de stadification du cancer colorectal, par l'entremise de son laboratoire américain CLIA. En juin 2011, DiagnoCure a octroyé les droits mondiaux exclusifs sur ce test à Signal Genetics. La Société a également conclu une entente stratégique avec Gen-Probe (NASDAQ : GPRO) pour le développement et la commercialisation d'une deuxième génération d'un test du cancer de la prostate fondé sur le PCA3, un marqueur moléculaire sur lequel DiagnoCure détient les droits exclusifs. Le test PROGENSA® PCA3 est commercialisé en Europe sous marquage CE et sa commercialisation est maintenant autorisée au Canada et aux États-Unis. Des renseignements supplémentaires peuvent être obtenus au www.diagnocure.com.

Déclarations prospectives

Le présent communiqué contient des déclarations de nature prospective qui sous-tendent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des hypothèses, lesquels pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent substantiellement des résultats prévus. De par leur caractère prospectif, ces déclarations sont basées sur des anticipations et hypothèses et comportent également des risques et incertitudes, connus et inconnus, dont plusieurs se révèlent hors du contrôle de DiagnoCure. En conséquence, les investisseurs sont mis en garde contre le risque d'accorder une crédibilité excessive à ces déclarations prospectives. Les déclarations de nature prospective concernant la résultante des projets de recherche et développement, les études cliniques et les revenus futurs sont fondées sur les prévisions de la direction. De plus, le lecteur est prié de se reporter aux risques et incertitudes de nature générale décrits dans la plus récente notice annuelle de DiagnoCure sous la rubrique « Facteurs de risque ». DiagnoCure décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les déclarations prospectives contenues aux présentes, à moins d'y être tenue par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

SOURCE DIAGNOCURE INC.

Renseignements :

Investisseurs     
DiagnoCure Inc.    
Chantal Miklosi
Chef de la direction financière
(418) 527-6100
communications@diagnocure.com

Média 
Morin Relations Publiques
Steven Ross
(514) 289-8688 poste 236
steven@morinrp.com

Profil de l'entreprise

DIAGNOCURE INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.