Le terrain accidenté aux extrémités de pistes présente toujours des risques pour la sécurité aérienne

OTTAWA, le 21 juin 2012 /CNW/ - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (A11C0102) sur un dépassement de piste par un Cessna 208B exploité par Missinippi Airways, le 4 juillet 2011 à Pukatawagan (Manitoba).

Au décollage, l'aéronef n'a pu s'envoler à temps et a ainsi forcé le pilote à interrompre le décollage. Ce dernier a cependant été interrompu à un point où il était impossible d'immobiliser l'aéronef avant l'extrémité de la piste. L'aéronef a dépassé l'extrémité de piste puis a descendu une pente abrupte pour terminer sa course dans un ravin. Un incendie s'est déclaré après l'impact, ce qui a détruit l'aéronef et entraîné la mort d'un des passagers ainsi que causé des blessures à huit autres.

« Une fois de plus, cette enquête prouve que le terrain accidenté à l'extrémité de piste peut entraîner des blessures ou même la mort de passagers, déclare Peter Hildebrand, gestionnaire des opérations de la Région centrale (Air). C'est pourquoi, dans notre Liste de surveillance, nous demandons aux aéroports de prolonger les aires de sécurité d'extrémité de piste ou d'installer des systèmes et structures perfectionnés pour immobiliser en toute sécurité les aéronefs qui sortent de la piste ».

Un certain nombre de facteurs, notamment la technique de décollage, un possible changement des conditions de vent et une surface de piste meuble ont contribué à réduire la performance de l'aéronef au décollage. En outre, le passager qui est décédé ne portait pas ses bretelles de sécurité, ce qui a aggravé ses blessures causées par l'impact et entraîné son décès dans l'incendie qui a suivi.

L'exploitant a mis en place une série de mesures pour réduire ces risques, dont une nouvelle procédure de décollage sur terrain court, l'amélioration de la formation des pilotes relativement aux procédures d'atterrissage et de décollage, aux conditions météorologiques et à leurs effets sur le vol à Pukatawagan et une marche à suivre pour confirmer que les passagers portent tant leur ceinture que leurs bretelles de sécurité.

La Liste de surveillance repose sur l'analyse de centaines de rapports d'enquête, de préoccupations et de recommandations du BST en matière de sécurité. Elle repère les problèmes de sécurité dans les transports qui présentent les risques les plus graves pour les Canadiens. Dans chaque cas, le BST a constaté que les mesures prises à ce jour sont inappropriées et que le secteur et les organismes de réglementation doivent adopter d'autres mesures concrètes pour éliminer les risques.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

SOURCE BUREAU DE LA SECURITE DES TRANSPORTS DU CANADA

Renseignements :

Relations avec les médias du BST
819-994-8053

Restez au fait des dernières nouvelles du BST par l'entremise des fils RSS, de YouTube, de Flickr et de Twitter (@BSTCanada).

Profil de l'entreprise

BUREAU DE LA SECURITE DES TRANSPORTS DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.