Le Syndicat des Métallos préconise l'achat de matériaux nord-américains pour la construction du pont transfrontalier

TORONTO, le 5 juin 2012 /CNW/ - Une politique stricte en matière d'achat nord-américain peut stimuler le secteur manufacturier tant au Canada qu'aux États-Unis », selon Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos. « Le nouveau pont entre Windsor et Detroit constitue notre plus important projet de construction transfrontalière. Il est temps que le gouvernement à Ottawa se porte à la défense des travailleurs canadiens et de l'acier nord-américain. »

« Le Canada doit favoriser l'utilisation de matériaux de construction nord-américains, particulièrement l'acier, pour la construction du nouveau pont. Nous avons accepté de tout payer, alors nous devrions insister pour que les achats soient effectués en Amérique du Nord », a déclaré M. Neumann.

Selon les collaborateurs du gouverneur Rick Snyder du Michigan, dont les propos ont été rapportés dans les journaux de Detroit, le gouvernement canadien, qui finance la part du Michigan dans ce projet de 1,4 milliard de dollars, veut utiliser les matériaux les moins chers possible, notamment de l'acier importé de Chine. Cette question est décrite comme l'un des derniers obstacles à la conclusion d'une entente avant le début des travaux de construction du pont.

« Ottawa et Washington devraient savoir qu'il ne faut pas construire un pont avec de l'acier bon marché importé de la Chine. Prenez l'exemple du nouveau pont de la baie de San Francisco pour lequel jusqu'à 65 % des soudures ont été déclarées non conformes par les inspecteurs. La qualité a un prix. Les matériaux nord-américains permettent de créer des emplois en plus de construire des ponts », a affirmé Leo W. Gerard, président international du Syndicat des Métallos.

« Les conservateurs du gouvernement Harper font passer leur idéologie avant les intérêts des entreprises canadiennes et des travailleurs canadiens », a poursuivi M. Neumann. « Le projet de construction du pont pourrait stimuler l'économie des deux pays s'il est réalisé comme il se doit. »

La société fermée à qui appartient l'actuel pont Ambassador s'oppose à la construction du nouveau pont et a dépensé des millions de dollars pour des publicités télévisées, des activités de lobbying et des dons de campagne, selon le Detroit Free Press.

« L'heure est venue de prendre la défense des emplois et des collectivités. C'est ce qu'Ottawa peut et doit faire pour la construction de ce pont », a conclu M. Neumann.

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements :

Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos, 416-544-5951
Bob Gallagher, Syndicat des Métallos, bgallagher@usw.ca, 416-434-2221


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.