Le SPW, la CSPW et le CPO publient le rapport annuel de la deuxième année de la Charte de projet conjointe avec la CODP

TORONTO, le 28 mars 2013 /CNW/ - Un rapport sur les activités entreprises dans le cadre de la deuxième année de l'initiative conjointe de Charte de projet élaborée avec la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) a été publié, aujourd'hui, par le Service de police de Windsor (SPW), la Commission des services policiers de Windsor (CSPW) et le Collège de police de l'Ontario (CPO).

Lancée en février 2011, la Charte de projet en matière de droits de la personne fait participer des représentants des quatre organismes qui, ensemble, s'efforcent de cerner les problèmes d'atteinte aux droits de la personne dans le domaine des services policiers. L'objectif du projet est d'élaborer et de mettre en œuvre des initiatives qui cerneront, élimineront et préviendront toute discrimination éventuelle dans les pratiques d'emploi et la prestation des services du Service de police de Windsor. À cette fin, il faut examiner les politiques et programmes existants, et élaborer des stratégies qui permettront de résoudre les préoccupations existantes ou potentielles en matière de droits de la personne.

Quelques points saillants :

Sous-comité du recrutement, de la sélection, de la promotion et de la fidélisation

  • Une directive sur le recensement au travail qui énonce une politique et une marche à suivre pour la collecte de données démographiques internes;
  • Un recensement au travail du SPW en 2012;
  • Un programme de sensibilisation ethnique et culturelle ciblant les adolescents qui ne travaillent pas encore et issus de diverses cultures, dans le but de favoriser un intérêt pour des carrières dans le domaine des services policiers.

Sous-comité de la responsabilisation

  • Une liste de contrôle relative à la directive sur les droits de la personne pour vérifier les aspects liés aux droits de la personne et veiller à ce que toutes les directives soient conformes au Code des droits de la personne de l'Ontario;
  • Des recherches afin de rassembler les plaintes internes et externes se rapportant aux droits de la personne et les enregistrer dans un répertoire central.

Sous-comité de la liaison avec le public

  • Des consultations communautaires en janvier et mai 2012 sur les droits de la personne dans les services policiers;
  • Un service d'interprétation par téléphone dans plus de 200 langues pour les personnes qui ont une connaissance limitée de la langue anglaise;
  • Un service d'interprétation sur vidéo à distance pour le Langage des signes québécois (LSQ) afin d'assurer une communication immédiate avec les personnes qui utilisent le LSQ;
  • Une brochure sur l'appel d'urgence au numéro 911 à l'attention du public, publiée dans six langues et en format électronique sur le site Web;
  • Un recours accru au site Web et aux médias sociaux afin de sensibiliser le public aux communications en plusieurs langues et aux initiatives de promotion des droits de la personne et de la diversité;
  • Un manuel pour les aumôniers du Service de police de Windsor et une vision pour le programme des aumôniers.

Sous-comité de l'adaptation

  • L'embauche d'un étudiant évaluateur des lieux de travail, chargé d'inspecter le niveau d'accessibilité du quartier général du Service de police de Windsor;
  • L'importance accordée à certains sujets, comme le transport des personnes qui se déplacent en fauteuil roulant ou avec d'autres accessoires, et la détention de personnes qui utilisent un animal de service ou une personne de soutien;
  • Un examen du code vestimentaire interne du point de vue de la conception inclusive;
  • L'élaboration d'une nouvelle politique sur la prise en compte des droits de la personne.

Groupe de formation

  • Une liste de contrôle pour évaluer les programmes de formation du SPW, afin de déceler les atteintes aux droits de la personne, y compris l'introduction d'une formation sur les droits de la personne;
  • Un programme d'apprentissage électronique pour les personnes sourdes, malentendantes ou qui ont des troubles de la parole;
  • Des séances de formation sur les droits de la personne de base, la prise en compte des besoins, l'examen des politiques et la conception inclusive pour les membres du Projet;

« Le deuxième rapport annuel reflète la collaboration entre de nombreux partenaires communautaires qui guide le Service de police de Windsor sur la voie de l'inclusion et de l'équité. Je suis très fier des progrès accomplis à ce jour. » - Le chef Albert Frederick, Service de police de Windsor

« Les efforts conjoints de notre projet et des partenaires communautaires ont poussé le Service de police de Windsor à adopter une nouvelle culture des droits de la personne. Je me réjouis de voir les avantages de cette initiative pour notre collectivité diversifiée. » - Le maire Eddie Francis, président de la Commission des services policiers de Windsor

« Le Collège de police de l'Ontario est heureux et fier de participer à ce projet important. Il faut que la police traite tout le monde de façon égale, mais aussi qu'elle soit perçue comme le faisant. Le Collège et nos collègues feront tout leur possible pour s'assurer que les membres du Service de police de Windsor respectent les droits de la personne du public et des personnes avec qui ils travaillent au quotidien. » - Le directeur Bill Stephens, Collège de police de l'Ontario

« Ce deuxième rapport pointe vers des progrès remarquables. Je me réjouis d'y donner suite et de travailler ensemble pour instaurer des changements positifs en matière de droits de la personne dans les services policiers de Windsor. » - La commissaire en chef Barbara Hall, Commission ontarienne des droits de la personne

Les médias sont invités à se rendre au quartier général du Service de police de Windsor pour l'assemblée de la Commission des services policiers de Windsor, le jeudi 28 mars 2013, à 13 h, à l'occasion de la publication du deuxième rapport annuel. Le chef Frederick et le maire Francis seront présents. Les entrevues auront lieu après l'assemblée.

Also available in English

SOURCE : Commission ontarienne des droits de la personne

Renseignements :

Matthew D'Asti
Agent d'information au public
Service de police de Windsor
519 255-6700, poste 4250

Afroze Edwards
Agente principale des communications
Commission ontarienne des droits de la personne
Communications et gestion des questions d'intérêt
416 314-4528
afroze.edwards@ohrc.on.ca

Profil de l'entreprise

Commission ontarienne des droits de la personne

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.