Le sprint contre la hausse du RPC/RRQ est gagné, mais nous ne sommes pas au bout de la course - FCEI

La menace d'une hausse éventuelle demeure

MONTRÉAL, le 16 déc. 2013 /CNW/ - Aux quatre coins du Canada, les propriétaires de PME ont sans doute poussé un soupir de soulagement après que les ministres des Finances fédéral, des provinces et des territoires aient annoncé aujourd'hui qu'ils n'iraient pas de l'avant, pour l'instant, avec la hausse proposée des contributions au Régime de pensions du Canada (RPC) et au Régime de rentes du Québec (RRQ). En effet, cette proposition ne recueillait pas la faveur de la plupart des Canadiens et des Québécois, sans compter les conséquences importantes qu'elle aurait eues sur l'économie.

« Même si nous ne sommes pas encore sortis du bois, nous nous réjouissons que les ministres en soient venus à la conclusion qu'une hausse des cotisations au RPC/RRQ des travailleurs et de leurs employeurs serait inappropriée à ce moment-ci », affirme Martine Hébert, vice-présidente, Québec, et porte-parole nationale pour la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). Toutefois, il faut être conscient du fait que la menace d'une hausse éventuelle continue de planer, d'autant plus que le ministre des Finances du Québec, M. Nicolas Marceau s'est prononcé en faveur de la bonification du RRQ. Or, rappelons que les cotisations au Régime des rentes, autant pour les employeurs et que pour les travailleurs, sont appelées à augmenter pour cinq années consécutives jusqu'à 2017, et possiblement jusqu'à 2019, et ce, seulement pour couvrir les coûts des bénéfices actuels. Imaginez quelle hausse serait nécessaire si on devait doubler les bénéfices! »

La majorité des provinces ayant annoncé l'adoption de régimes volontaires d'épargne-retraite, dont les RVER au Québec, la FCEI estime qu'on devrait laisser le temps à ces régimes de faire leurs preuves. Par ailleurs, « avant d'envisager toute hausse du RPC/RRQ, nous demandons aux ministres de s'engager à tenir des audiences publiques étendues, comme cela a été le cas lorsque les cotisations au RPC ont doublé il y a plusieurs années. Nous réitérons que l'on doit se demander SI la hausse des cotisations est la meilleure solution pour accroître l'épargne-retraite, et non plus QUAND et COMBIEN », conclut Mme Hébert.

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.


SOURCE : Fédération canadienne de l'entreprise indépendante

Renseignements :

Amélie Desrosiers, attachée de presse, FCEI 
Téléphone : 514 861-3234 poste 224  |  Cellulaire : 514 817-0228 
amelie.desrosiers@fcei.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.