Le SPGQ réitère sa demande d'enquête publique sur l'industrie de la
construction

QUÉBEC, le 26 janv. /CNW Telbec/ - À la lumière des récents reportages concernant le travail au noir dans l'industrie de la construction, le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) réclame à nouveau la tenue d'une enquête publique sur l'ensemble de la situation qui prévaut dans l'industrie de la construction. En effet, les révélations des derniers jours viennent confirmer, si besoin était, que la gangrène qui ronge depuis des années ce secteur d'activité a maintenant pris des proportions endémiques.

La corruption et la fraude y sont érigées en système de telle sorte que des millions de dollars échappent à tout contrôle fiscal et constituent une source faramineuse de gaspillage des fonds publics. En bout de ligne, ce sont les contribuables québécois qui sont pénalisés. "Alors que le gouvernement clame sur tous les toits que les finances publiques sont en crise et que nous courons à la catastrophe, comment peut-il continuer à refuser de tenir une enquête publique sur une situation qui le prive de sommes aussi importantes? C'est bien beau de parler des dépenses, mais il ne faut pas avoir peur de regarder aussi du côté des revenus", a déclaré le président du SPGQ, M. Gilles Dussault.

Seule une enquête publique est à même de faire toute la lumière sur le modus operandi des intervenants du milieu de la construction et de recommander les correctifs appropriés pour assainir cette industrie. Le fait est qu'une commission d'enquête dispose de pouvoirs que ne possèdent pas les forces policières, dont celui de contraindre un témoin à témoigner. De plus, les policiers ne peuvent qu'enquêter sur des cas individuels et, par conséquent, ne sont pas en mesure de contrer un problème devenu systémique.

Le SPGQ invite donc ses membres qui n'ont pas encore signé la pétition ainsi que l'ensemble de la population à poser ce geste citoyen avant la date limite du 4 février 2010. La pétition Demande d'enquête publique sur l'industrie de la construction peut être signée uniquement par voie électronique en se rendant sur le site de l'Assemblée nationale à l'adresse suivante : http://tinyurl.com/petition-construction.

Le SPGQ est le plus grand syndicat de professionnelles et professionnels du Québec. Il représente près de 21 000 personnes, dont plus de 18 000 de la fonction publique et près de 3000 provenant des sociétés d'État, des réseaux de l'éducation et de la santé du Québec, rattachées à 37 unités de négociation.

SOURCE Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Renseignements: Ginette Poirier, conseillère à l'information, (418) 780-5069, (418) 254-5190 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.