Le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé évalue les effets du milieu de travail sur la santé

Cinquante-neuf pour cent (59 %) des employés mentionnent souffrir d'au moins une maladie ou une affection chronique et parmi eux, 33 % indiquent que l'environnement de travail nuit à leur capacité à prendre en charge leur maladie.

Pour consulter la documentation média, veuillez visiter : http://www.multivu.com/players/fr-ca/7855651-sanofi-aventis-health-survey/ 

TORONTO, le 14 juin 2016 /CNW/ - L'édition 2016 du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé, le sondage le plus important effectué au Canada sur les régimes de soins de santé, présente l'évaluation que les employés et les employeurs cotisant à un régime de soins de santé font de leurs avantages sociaux, des programmes de bien-être en milieu de travail ainsi que des aspects se rapportant à la culture d'entreprise ayant un effet sur la santé et le bien-être. Il recommande également l'importance de revoir les régimes afin d'offrir davantage d'options et de souplesse aux employés, tout en favorisant une plus grande responsabilité individuelle relativement à la gestion de la santé.

« En faisant appel au Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé, nous cherchons à aider les employeurs avec leurs régimes de soins de santé afin que leurs fournisseurs de régime de soins de santé puissent créer d'importants liens entre les avantages médicaux, le bien-être et la gestion des maladies chroniques », mentionne Franca Mancino, responsable, Accès au marché de Sanofi Canada. « Ces liens sont nécessaires pour que les régimes de soins de santé puissent être plus efficaces et durables. Les bienfaits d'une bonne santé vont au-delà de la réduction des coûts. Nous savons que les personnes en santé sont plus satisfaites dans leur vie privée et que celles-ci sont aussi plus productives au travail. Favoriser la santé en milieu de travail est une décision judicieuse d'un point de vue commercial. »

Mettre l'accent sur les maladies chroniques

Le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé signale que les promoteurs des régimes (les employeurs ayant des régimes de soins de santé) peuvent sous-estimer l'impact des maladies chroniques dans le milieu de travail et les effets négatifs du milieu de travail sur la capacité des employés à prendre en charge leurs maladies. Comme le signalaient les résultats obtenus l'année dernière, le sondage révèle qu'il est de la plus haute importance que les employeurs comprennent les données relatives aux maladies chroniques afin de s'assurer de la santé et de la productivité de leurs employés.

  • Les promoteurs des régimes estiment que 32 % de leurs employés souffrent d'une maladie chronique.
  • En parallèle, 59 % des employés mentionnent avoir au moins une maladie ou affection chronique, un taux s'élevant à 79 % parmi ceux dont l'âge se situe entre 55 et 64 ans.
  • Les trois maladies les plus fréquentes sont l'hypertension (21 %), les hauts taux de cholestérol (19 %) et la maladie mentale (comme la dépression, à 19 %).
  • 70 % des promoteurs de régimes souhaitent avoir une meilleure compréhension du fardeau que font peser les maladies chroniques dans le milieu de travail.
  • Parmi les employés souffrant de maladies chroniques, 38 % indiquent que leurs maladies les ont obligés à s'absenter du travail ou ont rendu plus difficile l'accomplissement de leurs tâches. D'un autre côté, 33 % des personnes interrogées signalent aussi que l'environnement de travail nuit à leurs capacités à prendre en charge leur maladie.
  • 84 % des employés souffrant de maladies chroniques souhaitent être mieux informés au sujet de leurs maladies et de la manière d'assurer leurs traitements et 64 % accepteraient de rencontrer un conseiller en santé afin d'obtenir de l'aide si cette option était offerte dans leur régime de soins de santé.

« Le temps est venu de revoir la manière dont nous gérons les régimes de soins de santé afin qu'ils puissent mieux soutenir le grand nombre de personnes souffrant de maladies chroniques, » incite Pierre Marion, membre du conseil consultatif du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé et responsable du marché chez Croix Bleue Medavie. « Soixante-quatre pour cent des membres du régime souffrant de maladies chroniques disent souhaiter davantage de soutien, mais que ce type de soutien n'est pas couvert. »

Il peut s'écouler des mois et même des années avant de modifier des comportements, ce qui est un important élément du traitement des maladies chroniques, comme la perte de poids. Bien qu'en définitive les employés soient responsables de leur propre santé, les recherches démontrent que les gens obtiennent de meilleurs résultats lorsqu'ils ne sont pas seuls, par exemple en faisant appel à des séances d'encadrement avec un conseiller en santé ou en participant à des séances de soutien en groupe. « Des preuves médicales et des données sur les réclamations confirment que les connaissances personnelles ne se traduisent pas toujours en action lorsqu'il s'agit de prendre en charge une maladie chronique. Lorsque des ressources supplémentaires sont disponibles et qu'un soutien est en place, les gens peuvent obtenir de meilleurs résultats », précise Loretta Kulchycki, membre du conseil consultatif et vice-présidente marketing à la Great-West, compagnie d'assurance-vie.

Satisfaction au travail et santé psychologique

Le milieu de travail a un effet sur les comportements sains, particulièrement lorsqu'il s'agit de la gestion du stress. Le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé révèle aussi que la satisfaction au travail peut changer les choses lorsque les employés choisissent d'agir pour améliorer leur santé. Toutefois, le milieu de travail présente actuellement des lacunes pour certains indicateurs clés en ce qui a trait à la santé et à la sécurité d'un point de vue psychologique, comme les charges de travail raisonnables.

  • Les membres des régimes ayant accès à des programmes de santé et de bien-être au travail ont tendance à être plus satisfaits de leurs tâches actuelles (80 %) que ceux qui n'ont pas accès à ces programmes (66 %).
  • Les employés non satisfaits souffrant de maladies chroniques ont davantage tendance à mentionner que leurs maladies les ont obligés à s'absenter du travail ou que celles-ci les ont rendus moins productifs (52 % comparativement à 36 % pour les employés satisfaits). Qui plus est, plus du double des employés non satisfaits mentionnent deux fois plus fréquemment que l'environnement de travail nuit à leurs capacités à prendre en charge leurs maladies (63 % comparativement à 26 %).
  • Quarante pour cent des membres d'un régime mentionnent que l'environnement de travail a une incidence négative sur leur gestion du stress, avec un taux s'élevant à 68 % parmi les gens insatisfaits de leur travail.
  • Généralement, parmi les employés, 67 % mentionnent que leur charge de travail est raisonnable et 66 % précisent que leurs superviseurs les soutiennent dans l'accomplissement de leurs tâches; des résultats qui se situent en dessous du niveau recommandé de 85 % en matière de santé et sécurité psychologique en milieu de travail.

Programmes de bien-être en milieu de travail

La flexibilité des modalités de travail arrive au premier rang de la liste des souhaits en matière de soutien de bien-être des membres; les promoteurs des régimes, d'un autre côté, souhaitent prendre des mesures plus directes relativement à la santé en faisant appel à des services personnels comme les conseillers en santé. « La flexibilité des modalités de travail et les politiques en matière de RH sont des mesures pouvant changer les choses et pour lesquelles les coûts ne posent pas d'obstacle », déclare Nathalie Laporte, membre du conseil consultatif et vice-présidente développement, commercialisation et stratégie, chez Desjardins.

Il est aussi important de prendre note que les aspects liés à la protection des renseignements personnels peuvent être un obstacle moins considérable qu'on ne le pensait. Un nombre important de membres des régimes accorderaient leur consentement à ce que les compagnies d'assurance utilisent les données personnelles de leurs réclamations (par exemple, les médicaments qu'ils prennent) afin de leur permettre d'obtenir du soutien personnalisé en matière de soins de santé (par exemple, des documents informatifs relativement à une maladie chronique particulière).

  • Afin d'assurer leur bien-être personnel, les membres des régimes aimeraient que leurs employeurs leur offrent une flexibilité en matière de modalités de travail (41 %), des aides financières afin de devenir membre d'un centre sportif ou de participer à des séances d'entraînement (36 %) et avoir accès à des aliments sains et à des collations santé sur le lieu de travail (36 %).
  • S'ils le pouvaient, les employeurs aimeraient pouvoir soutenir le bien-être des employés en offrant l'accès à des professionnels de la santé pouvant évaluer leur état de santé personnelle ainsi que les risques de développer des maladies (35 %) en ayant un centre d'entraînement ou une salle de sport au travail (29 %), de même qu'en offrant un accès à des séances d'encadrement avec un professionnel de la santé (27 %).
  • 58 % des membres des régimes acceptent de recevoir des renseignements personnalisés en matière de santé selon leur utilisation de leurs soins de santé de la part des compagnies d'assurance.

L'avenir des régimes de soins de santé

Les promoteurs des régimes souhaitent que la santé prévale sur la gestion de coûts, mais ont besoin de plus de conseils et d'outils pratiques de la part des fournisseurs. Le moment est venu d'intégrer les soins de santé et le bien-être afin d'élaborer des régimes assurant une gestion de la santé en s'appuyant sur le principe de la responsabilité individuelle des employés.« Nous avons une excellente occasion de cesser de considérer le bien-être et les soins de santé comme deux choses séparées et de commencer à envisager des régimes intégrés de gestion de la santé », affirme Lori Casselman, membre du conseil consultatif et vice-présidente adjointe, solutions de santé intégrée à la Financière Sun Life.

Selon Lisa Callaghan, membre du conseil d'administration et vice-présidente, Produits, Assurance collective chez Manuvie : « Il est important que les promoteurs des régimes prennent du recul, fixent à l'avenir un objectif de prévention en ce qui a trait aux réclamations et étudient cela de manière stratégique dans le contexte du concept actuel des régimes. »

  • Les promoteurs des régimes souhaitent davantage investir dans des programmes ou des services permettant d'éviter les réclamations futures (43 %) que dans des programmes ou des services réduisant les réclamations actuelles (18 %).
  • S'ils pouvaient modifier leurs régimes actuels, en mettant de côté tous les obstacles pouvant être posés, les promoteurs des régimes souhaiteraient davantage de soins de santé permettant de prévenir les maladies (36 %) et assurer un soutien en matière de prise en charge des maladies chroniques (31 %).
  • 81 % des promoteurs de régimes souhaitent avoir une meilleure compréhension des éléments responsables des coûts des soins de santé en fonction du profil de santé de leur organisation.

Il y a eu beaucoup de changements depuis la création des régimes de soins de santé au Canada il y a 30 ans, mais l'élaboration des régimes n'a pas suivi cette évolution. « Nous pourrions faire preuve de plus d'audace. Nous avons les connaissances, les outils, la technologie et, à vrai dire, les attentes du marché, pour que nous élaborions de meilleurs régimes de soins de santé. Les indicateurs en matière de santé doivent en faire intégralement partie », mentionne Chris Bonnett, membre du conseil consultatif et directeur, H3 Consulting.

Autres constatations :

  • Les membres des régimes déclarent le plus souvent que les soins de santé en matière de médicaments d'ordonnance (94 %), de soins dentaires de base (93 %) et de soins de la vue (91 %) sont très ou assez importants pour eux.
  • 43 % des membres des régimes ont transmis au moins une réclamation pour un traitement en massothérapie depuis une année, pour une moyenne de 5,1 réclamations. Les employés moins âgés (18 à 34 ans) ont davantage tendance à avoir recours aux massages dans un but de relaxation ou de soulagement des tensions (47 %), tandis que les employés plus âgés (55 à 64 ans) font plus souvent appel aux massages pour faciliter le traitement d'une blessure ou d'un problème de santé (58 %).
  • Les membres des régimes ayant accès à des programmes de bien-être conviennent davantage que leurs régimes de soins de santé répondent à leurs besoins (64 % comparativement à 41 % parmi ceux qui ne bénéficient pas de programmes de bien-être).
  • Les promoteurs des régimes offrant des programmes de bien-être ont davantage tendance à indiquer qu'ils miseront plus sur les soins de santé au cours des cinq prochaines années (41 % comparativement à 27 % parmi ceux qui n'offrent pas de programmes de bien-être).

Note à l'éditeur : Le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé de 2016 peut être téléchargé à partir du site Web www.sanofi.ca.

Méthodologie du sondage :
L'édition 2016 du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé a été réalisée par le groupe de recherche personnalisé Rogers Insights au nom de Sanofi Canada. Le sondage s'est déroulé en ligne, du 4 au 6 janvier 2016. En tout, un échantillon national de 1 500 participants principaux à un régime collectif de soins de santé ont répondu au sondage. Les données ont été pondérées de telle sorte que la répartition en fonction de l'âge, du sexe et du lieu de résidence reflètent la population adulte selon les données du recensement de 2011. Ce sondage a été effectué en même temps qu'un autre sondage en ligne auprès de 500 promoteurs de régimes de soins de santé de partout au pays afin d'obtenir le point de vue des employeurs sur le sujet.

Au sujet du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé
Le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé est le plus important sondage effectué au Canada sur les régimes de soins de santé. Depuis de nombreuses années, il permet de recueillir des renseignements sur l'opinion, les inquiétudes et les comportements des participants aux régimes collectifs de soins de santé. Ce sondage capital, qui en est à sa 19e édition, continue de donner voix aux membres des régimes et aux promoteurs de ceux-ci au Canada. Cette étude n'aurait pas été possible sans le soutien de Sanofi Canada, des Assurances Desjardins, de Manuvie, de la Croix Bleue Medavie, de la Great-West, compagnie d'assurance-vie et de la Financière Sun Life.

À propos de Sanofi : www.sanofi.ca
Sanofi, l'un des leaders mondiaux de la santé, s'engage dans la recherche, le développement et la commercialisation de solutions thérapeutiques centrées sur les besoins des patients. Sanofi est organisé en cinq entités globales : Diabète et Cardiovasculaire, Médecine générale et Marchés émergents, Sanofi Genzyme, Sanofi Pasteur et Merial. Sanofi est coté à Paris (EURONEXT: SAN) et à New York (NYSE: SNY).

Les entités Sanofi au Canada comprennent l'unité commerciale Diabète et maladies cardiovasculaires, l'unité commerciale Médecine générale, produits établis et soins de santé grand public, Sanofi Pasteur (vaccins), Genzyme (maladies rares, sclérose en plaques et oncologie) et Merial (santé animale). Ensemble, elles emploient près de 1 700 personnes. En 2015, les sociétés Sanofi ont investi 133.3 millions de dollars dans la recherche et le développement au Canada, créant ainsi des emplois, de l'activité économique et des perspectives dans tout le pays.

Suivez Sanofi Canada sur Twitter @SanofiCanada et sur YouTube. Cliquez ici pour savoir pourquoi nous sommes parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada en 2016.

 

SOURCE Sanofi-aventis Canada Inc.

Bas de vignette : "Les promoteurs de régime aimeraient mieux comprendre… (Groupe CNW/Sanofi-aventis Canada Inc.)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160613_C7270_PHOTO_FR_711947.jpg

Bas de vignette : "Importance des volets du régime (Groupe CNW/Sanofi-aventis Canada Inc.)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160613_C7270_PHOTO_FR_711943.jpg

Bas de vignette : "Opinions des participants et des promoteurs sur l’'environnement de travail (Groupe CNW/Sanofi-aventis Canada Inc.)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160613_C7270_PHOTO_FR_711945.jpg

Renseignements : Pour en savoir plus ou pour obtenir un exemplaire du Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé, veuillez communiquer avec :Sanofi Canada, Catherine Rose Cunningham, Tél. : 514 956-6120, Catherine.cunningham@sanofi.com; NATIONAL Relations publiques, Kristin Gable, Tél. : 514 843-2378, kgable@national.ca

Profil de l'entreprise

Sanofi-aventis Canada Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.