Le segment des maisons de luxe fait un bond prodigieux au Canada en 2010

Des records de vente sont établis dans 69 pour cent des marchés au premier trimestre

LAVAL, QC, le 26 avr. /CNW/ - Les ventes de maisons de luxe ont monté en flèche au premier trimestre de 2010, signe que les acheteurs fortunés profitent des conditions avantageuses du marché à l'échelle du pays, selon le rapport émis aujourd'hui par RE/MAX.

Le rapport de RE/MAX sur les tendances 2010 du marché des maisons de prestige, qui met l'accent sur les ventes et les tendances dans treize grands centres canadiens et cinq sous-marchés, conclut que l'amélioration du rendement économique, l'augmentation de la richesse personnelle, l'immigration et les investissements étrangers sont autant de facteurs qui ont contribué à la nette progression des ventes. De janvier à mars, presque tous les secteurs ont enregistré des hausses notables, parfois de l'ordre de centaines de pour cent, par rapport au même trimestre en 2009. Neuf des treize marchés examinés (69 pour cent) ont fracassé les records, établissant de nouveaux sommets pour l'activité dans le secteur haut de gamme au premier trimestre.

"La part de marché que représentent les ventes de maisons de luxe a augmenté régulièrement au cours des dernières années - sauf en 2009, a déclaré Sylvain Dansereau, vice-président exécutif de RE/MAX Québec. Avec la reprise économique, nous nous attendons à ce que le nombre des bien nantis commence à gonfler, après le repli des deux dernières années. Le marché des résidences de luxe ne s'en portera que mieux."

S'il est vrai que les comparaisons se font avec les résultats des pires trimestres jamais enregistrés - il importe de préciser que le rebondissement dans de nombreux secteurs tels que Montréal, le Grand Vancouver, Victoria, Winnipeg, London-St. Thomas, le Grand Toronto, Ottawa, Halifax-Dartmouth et St. John's - permet de surpasser les records des dernières années. Kelowna arrive en tête pour ce qui est de la hausse des pourcentages de vente (700 pour cent), suivie de l'île de Montréal (300 pour cent), Victoria (275 pour cent), le Grand Toronto (263 pour cent), le Grand Vancouver (184 pour cent), Hamilton-Burlington (169 pour cent), Edmonton (164 pour cent), London-St. Thomas (125 pour cent) et Ottawa (121 pour cent).

"La remontée dans le marché immobilier haut de gamme est pour le moins spectaculaire, a indiqué Elton Ash, vice-président exécutif régional de RE/MAX of Western Canada. C'est ce segment qui avait été le plus durement touché au moment de la récession - mais il revient en lion. Il est manifeste que les mentalités ont changé et que la confiance est de retour. Il suffit de jeter un coup d'œil à la flambée des prix pour saisir la vertigineuse ascension."

Le rendement de l'économie constitue un facteur déterminant dans l'important regain de confiance des consommateurs. Le côté tangible des actifs immobiliers a aussi joué un rôle dans les records de ventes - une tendance qui s'est amorcée en 2008 lorsque les acheteurs fortunés ont un peu délaissé le marché des actions pour se concentrer davantage dans l'immobilier. La reprise de la bourse et la remontée des portefeuilles de placement dans les mois à venir intensifieront encore plus l'activité du marché résidentiel.

"L'immobilier continue de trouver un écho chez les acheteurs de toutes les catégories de prix", a ajouté Michael Polzler, vice-président exécutif, RE/MAX Ontario-Atlantic Canada. Si le marché des propriétés de prestige a mis les gaz, chaque segment du secteur résidentiel fonctionne maintenant en tandem. Malgré la relance, il y a toujours de bons achats à faire - particulièrement dans la couche supérieure du marché - et c'est pourquoi les acheteurs sont si motivés."

L'immigration et les investissements étrangers ont aussi eu un impact sur le segment des maisons de luxe - et, dans certains marchés, ils ont sérieusement soutenu les ventes. Les acheteurs du Moyen-Orient, les investisseurs de la Chine continentale et les Européens- dans une moindre mesure - sont représentés dans presque tous les marchés à l'échelle du pays. Le Canada, avec son solide système bancaire, sa stabilité politique et son dollar vigoureux, attire les investissements étrangers - et le secteur immobilier résidentiel haut de gamme en profite.

Les gens d'affaires, les entrepreneurs et les professionnels ont été les plus actifs en 2010. L'emplacement a été le critère numéro 1 pour la classe supérieure, suivi d'une préférence pour des résidences plus récentes ou alors vendues clés en main (donc complètement rénovées). Sauf à Toronto, les acheteurs peuvent être relativement exigeants et prendre leur temps avant de se décider étant donné que les marchés sont équilibrés à l'échelle du pays. Comme les stocks sont adéquats, les prix devraient se maintenir ou alors enregistrer une faible majoration dans la plupart des marchés en 2010.

Au Canada, les marchés des résidences de prestige commandant les prix les plus élevés se répartissent de manière égale entre l'est et l'ouest. Le Grand Vancouver vient au premier rang dans la catégorie haut de gamme avec des niveaux de prix commençant à 2 M$, suivi du Grand Toronto et de Montréal à 1,5 M$. Les marchés haut de gamme abondaient principalement au Canada atlantique et dans de petits centres en Ontario : les prix de départ des maisons de luxe commençaient à 400 000 $ à St. John's, 450 000 $ à Halifax-Dartmouth, 500 000 $ à London St. Thomas et 750 000 $ à Ottawa et à Hamilton-Burlington. Winnipeg et Edmonton représentaient de bonnes valeurs dans l'ouest, à 500 000 $ et 850 000 $ respectivement.

Au premier trimestre, c'est dans le Grand Vancouver que la plus forte somme a été déboursée pour l'achat d'une maison par l'entremise du service interagences (SIA). La propriété - une résidence de 11 600 pi(2) sise sur un terrain de 3/4 d'acre dans Westside, a été cédée pour la coquette somme de 10,06 M$. Voici d'autres exemples de vente à des prix dignes de mention : 7,25 M$ dans la banlieue de Mississauga du Grand Toronto, 6,25 M$ au cœur de Toronto, 5,75 M$ à Calgary, 5,5 M$ à Montréal et 5,3 M$ à White Rock/South Surrey. Les inscriptions les plus élevées enregistrées par SIA se trouvent à West Vancouver (29,9 M$), dans le Grand Toronto (23 M$ dans Bridle Path), dans le secteur Shaughnessy de Vancouver Westside (22 M$) et à Victoria (19 M$).

    

    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes de résidences de prestige - Premier trimestre

    -------------------------------------------------------------------------

                      Niveaux
                          des  Ventes/ Ventes/ Ventes/ Ventes/ Ventes/
    Marché               prix      06      07      08      09      10  % +/-
    -------------------------------------------------------------------------
    Grand Vancouver     2 M$      92       97     181      80     227    184
    -------------------------------------------------------------------------
      - Vancouver
         Westside       3 M$      12       20      38      11      54    391
    -------------------------------------------------------------------------
      - West
         Vancouver      2 M$      46       31      63      20      45    125
    -------------------------------------------------------------------------
      - White Rock/
         South Surrey  1,3 M$    S.O.      29      32      19      28     47
    -------------------------------------------------------------------------
    Victoria            1 M$      46       45      58      20      75    275
    -------------------------------------------------------------------------
    Kelowna             1 M$      18       19      13       2      16    700
    -------------------------------------------------------------------------
    Edmonton        850,000 $     12       33      41      14      37    164
    -------------------------------------------------------------------------
    Calgary             1 M$      86      124      86      35      67     91
    -------------------------------------------------------------------------
    Winnipeg        500,000 $      7        6      16       9      23    155
    -------------------------------------------------------------------------
    London          500,000 $     16       27      25      16      36    125
    -------------------------------------------------------------------------
    Hamilton-
     Burlington     750,000 $    S.O.      76      50      16      43    169
    -------------------------------------------------------------------------
    Grand Toronto      1,5 M$    123      157     157      74     269    263
    -------------------------------------------------------------------------
      - Oakville       1,5 M$     16       14      24       4      19    375
    -------------------------------------------------------------------------
      - Mississauga    1,5 M$      8        8      15       6      20    233
    -------------------------------------------------------------------------
    Ottawa          750,000 $      7       23      33      19      42    121
    -------------------------------------------------------------------------
    Montréal (Île)     1,5 M$      8       11      10       6      24    300
    -------------------------------------------------------------------------
    Halifax-
     Dartmouth      450,000 $     31       36      46      41      59     44
    -------------------------------------------------------------------------
    St. John's      400,000 $      3        8       6      19      27     42
    -------------------------------------------------------------------------

    Source : RE/MAX, Associations immobilières locales

    -------------------------------------------------------------------------

    

Cliquez ici pour le rapport complet (disponible en anglais seulement): http://files.newswire.ca/348/UpperEndReport2010.pdf

Pour une vue d'ensemble du marché de Montréal, cliquez ici: http://files.newswire.ca/348/MontrealReport.pdf

RE/MAX est l'entreprise immobilière numéro un au Canada, avec plus de 17 500 agents immobiliers répartis dans plus de 680 franchises indépendantes et bureaux au pays. Le réseau de franchises RE/MAX, qui existe depuis 37 ans déjà, est une organisation immobilière d'envergure mondiale, présente dans 80 pays. Plus de 6 450 franchises emploient au-delà de 92 000 agents immobiliers, qui se distinguent au sein de l'industrie par leur professionnalisme, leur expérience et leur rendement. Ces agents offrent des services immobiliers dans les secteurs résidentiel et commercial, de même qu'en relogement. Pour plus d'information, visitez www.remax.ca.

SOURCE RE/MAX Québec

Renseignements : Renseignements: Geneviève Grégoire, RE/MAX Québec Inc., (450) 668-7743; Eva Blay, Charlene McAdam, Point Blank Communications, (416) 781-3911

Profil de l'entreprise

RE/MAX Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.