Le secteur mondial des fonds de couverture est en pleine mutation

Les investisseurs institutionnels incitent les sociétés de gestion de fonds de couverture à intensifier leurs activités et à accroître leur transparence

TORONTO, le 19 juin 2012 /CNW/ - Depuis le début de la crise économique, le secteur des fonds de couverture a subi d'importants changements, qui se traduisent par une intensification des activités et une augmentation de la transparence. C'est ce que révèle un rapport produit par KPMG et l'Alternative Investment Management Association (AIMA).

Avant la crise, les fonds de couverture puisaient leurs capitaux surtout auprès d'investisseurs non institutionnels, comme les particuliers fortunés et les entreprises familiales. Aujourd'hui, leurs principaux bailleurs de fonds sont plutôt des investisseurs institutionnels. Ce qui signifie que les gestionnaires de fonds de couverture doivent s'adapter à de nouvelles exigences, notamment en ce qui a trait à l'infrastructure opérationnelle et aux contrôles diligents.

« Les investisseurs institutionnels augmentent leurs exigences en matière de contrôles diligents, et les sociétés de gestion canadiennes en ressentent les effets, affirme Philippe Grubert, associé en audit et leader, Services financiers, KPMG Montréal. Cela dit, le marché canadien des fonds de couverture a toujours été fortement réglementé. Les gestionnaires canadiens sont donc déjà en mesure de faire face à la surveillance accrue des investisseurs, des organismes de réglementation et des autres parties prenantes, alors que les autres acteurs du marché mondial n'en sont qu'à leurs premières expériences. »

Le rapport, intitulé The Evolution of an Industry, se fonde sur les résultats d'un sondage et d'entrevues réalisés auprès de 150 sociétés de gestion de fonds de couverture dans le monde, dont la valeur des actifs sous gestion dépasse les 500 milliards de dollars US. En voici les principales conclusions :

  • Une nette majorité des actifs sous gestion, soit 57 %, provient d'investisseurs institutionnels.
  • Parmi les répondants au sondage, 84 % affirment avoir augmenté leur transparence auprès des investisseurs depuis 2008.
  • Les gestionnaires disent consacrer deux fois plus de temps aux demandes d'enquête diligente des investisseurs qu'en 2008.
  • Les gestionnaires de fonds de couverture (98 % des répondants) ont considérablement augmenté leurs effectifs afin de se conformer aux exigences réglementaires de plus en plus nombreuses et de répondre à la demande croissante des investisseurs en matière de transparence et de contrôles diligents.
  • Depuis 2008, les injections d'argent frais dans les fonds de couverture proviennent principalement de l'Amérique du Nord, de l'Asie-Pacifique et du Moyen-Orient, tandis que la part de l'Union européenne est demeurée stable; celle de la Suisse a diminué.

« On définit l'institutionnalisation comme l'apport continu de nouveaux capitaux provenant d'investisseurs institutionnels. Or, le rapport nous montre que l'institutionnalisation implique aussi une optimisation de l'infrastructure opérationnelle sur les plans de la transparence, de la conformité et du contrôle diligent », explique Gary Ostoich, président, AIMA - Canada.

Il s'agit du second rapport d'une série de deux produits par KPMG et l'AIMA sur l'état du secteur mondial des fonds de couverture. Le premier rapport examinait la performance et la volatilité du secteur, ainsi que la question des risques.

KPMG au Canada
KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative (« KPMG International »). Les cabinets membres de KPMG comptent 145 000 professionnels dans 152 pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante et se décrit comme tel.

L'Alternative Investment Management Association (AIMA)
L'AIMA est une association professionnelle sans but lucratif qui réunit plus 1 300 entreprises du secteur des fonds de couverture (et plus de 6 000 particuliers) disséminées dans plus de 40 pays.

Elle compte parmi ses membres des sociétés de gestion de fonds de couverture, des fonds de fonds de couverture, des maisons de courtage de premier ordre, des cabinets d'avocats, des cabinets comptables, des investisseurs, des administrateurs de fonds et des administrateurs de fonds indépendants. Tous bénéficient de l'influence qu'exerce l'association sur l'élaboration de politiques, de son leadership au sein de l'industrie en ce qui a trait à la formation et à la publication de manuels, et de son excellente réputation auprès des organismes de réglementation. 

AIMA Canada, la section canadienne de l'Alternative Investment Management Association (AIMA), a été formée en mars 2003 pour représenter le secteur des placements non traditionnels au Canada. AIMA Canada compte maintenant plus de 80 membres. D'autres renseignements se trouvent sur le site de l'association à l'adresse www.aima-canada.org.

SOURCE KPMG LLP

Renseignements :

Médias francophones
Pierre Leclerc
Directeur régional, Marketing
KPMG au Canada
pierreleclerc@kpmg.ca
514-840-2652

Médias anglophones
Kathleen Killen
Directrice principale, Relations avec les médias
KPMG au Canada
kkillen@kpmg.ca
416-777-3447

James Burron, CAIA
Chef de l'exploitation
Alternative Investment Management Association (AIMA) Canada
Bureau : 416-364-8420; cell. : 416-453-0111
jburron@aima-canada.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.