Le secteur de la construction de l'Ontario devra déplacer des travailleurs qualifiés vers les grands projets pour répondre à ses besoins

TORONTO, le 21 mars 2013 /CNW/ - Le Nord de l'Ontario et la région du Grand Toronto (RGT) seront les principaux centres de construction de la province pour les années à venir, attirant même des travailleurs de l'extérieur pour satisfaire la demande croissante de main-d'œuvre spécialisée.

Selon de nouvelles prévisions sur le marché du travail dévoilées par le Conseil sectoriel de la construction, les besoins varieront selon les régions en fonction des échéanciers et de l'envergure des grands projets, mais, dans l'ensemble, la province pourrait être obligée de recruter quelque 40 000 travailleurs de l'extérieur pour répondre à ses besoins.

« L'activité dans le secteur de la construction se présente de façon particulière dans chacune des régions », affirme le directeur général du Construction Employers Coordinating Council of Ontario, David Brisbin. « L'emplacement, le calendrier des travaux et l'envergure des projets miniers, de services publics et d'infrastructures sont déterminants… Le défi consiste non seulement à répondre aux besoins en main-d'œuvre de ces projets, mais également à déplacer des travailleurs spécialisés et expérimentés vers les grands projets au bon moment. »

Construire l'avenir, Ontario 2013-2021 décrit la situation du marché du travail dans les cinq régions de la province.

D'après l'étude, les besoins en main-d'œuvre de la RGT sont dictés principalement par des projets dans le domaine des transports, la réfection de centrales nucléaires, les lignes de transport d'électricité et d'autres projets de services publics.

Le Nord de l'Ontario connaît en ce moment un essor fulgurant dans le secteur primaire. La demande de travailleurs spécialisés a augmenté de 65 % à la suite du lancement de nombreux projets miniers et d'infrastructures et de l'annonce d'autres projets.

Le marché du travail du centre de la province est en situation d'équilibre ou connaît au mieux une faible croissance.

Dans l'est, la situation de l'emploi dans le secteur de la construction sera stable entre 2013 et 2021. Seule la construction commerciale pourrait accroître la demande de façon durable.

En revanche, les pauses et les reprises dans le sud-ouest, notamment dans les travaux routiers, le pont de Windsor et les projets des services publics, créeront une certaine volatilité dans les principaux métiers et professions.

Selon les prévisions, le marché du travail perdra quelque 75 000 travailleurs en raison des départs à la retraite entre 2013 et 2021. Toutefois, le secteur de la construction devrait attirer 55 000 nouveaux venus au cours de la même période. Le nombre de nouveaux venus a été établi en s'appuyant sur les données du passé. Cependant, leur recrutement pourrait poser un défi en raison de la concurrence des autres secteurs pour les travailleurs de cette génération.

« Vu les départs à la retraite imminents d'un grand nombre de travailleurs, les stratégies de recrutement doivent maintenant cibler les jeunes, les femmes, les Autochtones et les immigrants pour les remplacer », explique le directeur commercial et secrétaire-trésorier du Conseil provincial des métiers de la construction de l'Ontario, Patrick Dillon.

« Nous devons également accorder la priorité aux programmes de formation et d'apprentissage et à des organismes comme le Collège des métiers de l'Ontario qui a été créé pour se pencher, avec le secteur de la construction, sur les besoins en main-d'œuvre actuels et futurs », ajoute-t-il.

Depuis 2009, la construction de nouvelles habitations a enregistré une forte reprise. Selon les prévisions, on enregistrera une légère baisse en 2013 avant de connaître une modeste remontée en 2016. Toutefois, l'activité demeurera inférieure au sommet de 2007.

La baisse globale du secteur de l'habitation s'explique en grande partie par un ralentissement de la croissance démographique et par le choix de logement qui s'ensuit. Même en période de croissance modeste, le secteur doit mettre en œuvre des programmes de recrutement et de formation pour répondre à ses besoins actuels et futurs de main-d'œuvre spécialisée.

Le CSC dévoile, chaque année, des prévisions de main-d'œuvre pour neuf ans à la suite de consultations menées auprès des dirigeants de l'industrie, notamment les propriétaires, les entrepreneurs et les organismes syndicaux, ainsi que les gouvernements et les établissements d'enseignement. Les versions intégrales des rapports nationaux et régionaux seront affichées en ligne à www.previsionsconstruction.ca/produits en mars 2013.

Les données de prévisions sont également affichées à www.previsionsconstruction.ca. En plus de fournir des renseignements sur l'offre et la demande de main-d'œuvre qualifiée, le site Web offre un accès instantané aux données d'investissement dans les secteurs de la construction résidentielle et non résidentielle.

Financé par le gouvernement du Canada dans le cadre du Programme des conseils sectoriels.

SOURCE : Conseil sectoriel de la construction

Renseignements :

David Brisbin, Construction Employers Coordinating Council of Ontario
905-677-6200

Patrick Dillon, Conseil provincial des métiers de la construction de l'Ontario
416-347-8245

Rosemary Sparks, Conseil sectoriel de la construction
905-852-9186

Profil de l'entreprise

Conseil sectoriel de la construction

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.