Le RRPO doit reproduire le RPC, selon Unifor

TORONTO, le 11 août 2015 /CNW/ - Bien qu'il soit encourageant que le gouvernement de l'Ontario aille de l'avant avec son projet de revenu de retraite destiné aux deux tiers des Ontariens qui ne bénéficient d'aucun régime de retraite d'employeur, on ne peut que déplorer le nombre élevé d'exceptions prévues au nouveau régime provincial, estime Unifor.

« Un régime universel et obligatoire est la meilleure solution pour tous les travailleurs de cette province, et Unifor continuera de militer en ce sens », a affirmé Katha Fortier, directrice régionale de l'Ontario d'Unifor.

« Ce nouveau régime de retraite ontarien devrait prendre pour modèle le Régime de pensions du Canada, qui a fait ses preuves. »

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a annoncé ce matin que le Régime de retraite de la province de l'Ontario (RRPO), promis lors des élections provinciales l'an dernier, sera graduellement mis en œuvre au cours des prochaines années et exclura les employeurs offrant des régimes de retraite minimes.

« Pour les personnes ne bénéficiant d'aucun régime de retraite d'employeur, c'est un pas en avant, mais cela pourrait être tellement plus », a souligné Mme Fortier.

Le seuil de revenu minimal pour être admissible au régime n'a pas encore été fixé. Selon Mme Fortier, les travailleurs à faible revenu doivent être compris dans le régime, étant ceux qui connaissent le plus de difficultés au moment de la retraite.

La majorité des Canadiens ne sont pas prêts pour la retraite, a indiqué Mme Fortier. Les régimes d'épargne volontaire ne fonctionnent pas : les Ontariens ont accumulé plus de 300 milliards de dollars en droits inutilisés de cotisation à un REER et ils sont peu nombreux à détenir un CELI (compte d'épargne libre d'impôt). Voilà pourquoi un RRPO universel et obligatoire est la meilleure solution, estime Mme Fortier.

De plus, un RRPO ciblé sera complexe à administrer et encore plus coûteux à mettre en œuvre, a précisé Mme Fortier, alors qu'un régime universel et obligatoire serait beaucoup plus efficient et pourrait être intégré au RPC à l'avenir », a-t-elle ajouté.

Mme Fortier a fait remarquer qu'avec les prochaines élections fédérales dans deux mois, il n'y avait aucune raison de se presser pour mettre en place le RRPO. Les néo-démocrates tout comme les libéraux sont en faveur d'un RPC bonifié, ce qui éliminerait la nécessité d'instaurer un régime ontarien. Mme Wynne s'est rangée du côté des autres premiers ministres qui appuient une bonification du RPC.

Pour en savoir plus sur la position d'Unifor par rapport au RRPO et au RPC bonifié, allez à : http://www.unifor.org/fr/passer-a-laction/compagnes/defendre-les-pensions

Représentant plus de 305 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail de 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.


SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements :

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec le représentant national des Communications d'Unifor, Stuart Laidlaw, à Stuart.Laidlaw@Unifor.org ou composer le 647-385-4054 (cellulaire).


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.