Le retour de Shackleton : l'arrière-petit-fils d'Ernest Shackleton devient la première personne à traverser l'Antarctique en voiture

 
  • Patrick Bergel, arrière-petit-fils d'Ernest Shackleton, a achevé ce que son arrière-grand-père avait commencé il y a plus de 100 ans en devenant la première personne à traverser en voiture le continent le plus froid et le plus sec de la planète.
  • L'expédition de 30 jours, organisée par Hyundai Motor, a été entreprise à bord d'un Hyundai Santa Fe légèrement modifié et équipé d'un moteur diesel de 2,2 litres.
  • Hyundai Motor a réalisé un court métrage de l'expédition que l'on peut visionner ici : www.Shackletonsreturn.hyundai.com ou https://youtu.be/J01mqggN0h8

SÉOUL, le 20 avril 2017 /CNW/ - Patrick Bergel, arrière-petit-fils de l'illustre explorateur Sir Ernest Shackleton, vient de marquer l'histoire en devenant le premier à traverser l'Antarctique à bord d'une voiture de tourisme. L'itinéraire d'une durée de 30 jours, parcouru au moyen d'un Hyundai Santa Fe, a traversé le continent, soit un aller-retour entre Union Camp et McMurdo, achevant l'expédition que Shackleton avait lancée il y plus de 100 ans.

Au cours de l'expédition de 30 jours, organisée par Hyundai Motor, Patrick Bergel et sa petite équipe ont roulé près de 5 800 km sur un terrain glacé et dans des conditions difficiles. Non seulement ils ont eu à couvrir de très grandes distances sous une température atteignant -28 °C, mais ils ont également eu à tracer de nouveaux chemins sur des banquises flottantes sur lesquelles aucun véhicule à roue n'avait jamais circulé.

Patrick Bergel, qui travaille habituellement comme entrepreneur en technologie, a déclaré : « Je ne suis pas un explorateur polaire; je suis une personne d'intérieur. Le changement culturel a donc été important, et cela a été assez extraordinaire d'avoir été le premier à faire cette traversée. Atteindre le pôle Sud a été un moment spécial. Mon arrière-grand-père a tenté plus d'une fois d'y parvenir et une fois que j'y suis arrivé, j'ai senti une véritable connexion. »

« Cependant, ce que nous avons accompli ne représente qu'un millième des difficultés qu'ils ont dû surmonter. Vous savez, il n'y a pas de comparaison, c'est-à-dire en matière d'équipement moderne et de luxe. Mais ce fut une aventure incroyable et un exploit incroyable. »

L'expédition s'est inspirée du voyage transantarctique héroïque effectué en 1914-17 par Shackleton qui, après avoir été devancé au pôle par Roald Amundsen, a tenté d'être le premier à traverser le continent. Son navire a coulé alors qu'il était pris dans une banquise, mais l'explorateur héroïque et cinq hommes ont navigué près de 1 300 km sur une mer ouverte et tumultueuse pour se rendre à l'île de Géorgie du Sud afin de lancer une opération de sauvetage réussie.

L'esprit d'endurance dont a fait preuve Shackleton a inspiré Hyundai Motor à visiter l'Antarctique et à permettre à un membre de sa famille de compléter ce qu'il avait entrepris il y a plus de 100 ans.

Scott Noh, chef du groupe de marketing à l'étranger de Hyundai Motor Company, a déclaré : « Nous connaissions l'histoire de Sir Ernest Shackleton, et son courage et son esprit de pionnier ont trouvé un écho auprès de nous, en tant que société. Notre film célèbre cet esprit et grâce à Patrick, son arrière-petit-fils, permet à Shackleton de réaliser son rêve de traverser l'Antarctique, quoique cent ans plus tard. »

Puisque les artefacts originaux de cette expédition étaient trop fragiles et précieux pour que M. Bergel les apporte, il a opté pour une solution résolument plus moderne.

« Il y avait une boussole, mais malheureusement elle ne pouvait être assurée, tandis que les premières éditions des écrits, des mémoires et d'autres documents n'étaient pas très adaptées au climat de l'Antarctique », a-t-il affirmé. « J'ai donc apporté les journaux... sur un Kindle! Ils étaient fascinants et cela avait plus de signification que de seulement les lire à Londres. »

L'équipe a voyagé de Union Glacier jusqu'au pôle Sud, puis a suivi le glacier Leverett et les monts Transantarctiques, a dépassé le mont Erebus, un volcan fumant, pour enfin se rendre jusqu'à la plateforme flottante de Ross et à McMurdo. M. Bergel a ajouté : « Il y avait des endroits d'une beauté magnifique et seulement une douzaine de personnes ont l'occasion de voir les monts Transantarctiques. Nous étions arrivés à un point qu'aucune personne à bord d'un véhicule à roues n'avait franchi. Mon arrière-grand-père a été le premier à escalader le mont Erebus et j'ai vu des photos quand j'étais enfant. C'est vraiment spectaculaire, avec des panaches de fumée, et c'était plutôt spécial de conduire et de le voir surgir des nuages. »

Le trajet a été soigneusement tracé dans un GPS et les endroits de dangers potentiels ont été examinés lors de réunions pointues avec des experts à Union Glacier avant le départ, mais il subsistait néanmoins de nombreuses embûches sur le chemin.

« Lorsque vous conduisez dans un voile blanc absolu, vous commencez à halluciner, voyant des choses qui ne sont pas là », a expliqué M. Bergel. « Nos cerveaux nous font croire que nous montons une pente, alors que nous sommes en train de descendre. À un endroit, un immense champ de crevasses, nous avons dû relier les véhicules par une corde pour nous assurer que, si un véhicule tombait dans une crevasse, il serait possible de le récupérer. Nous avons vécu un moment terrifiant à cet endroit, mais nous avons réussi à nous en sortir. »

Un des experts en conduite automobile ayant le plus d'expérience en Antarctique, Gisli Jónsson, d'Arctic Trucks, était responsable de gérer la préparation du véhicule avant l'événement, puis a dirigé l'expédition vers l'Antarctique. M. Jónsson a expliqué : « Les personnes qui possèdent beaucoup d'expérience de l'Antarctique connaissent les répercussions sur la machinerie : essentiellement, tout va tomber en pièces. Même les grosses machines se fissurent et se brisent. C'était la première fois que l'on tentait cette traversée complète, encore moins un aller-retour. Bien des gens pensaient que nous ne réussirions pas et, lorsque nous sommes revenus, ils avaient du mal à croire que nous avions effectivement réussi! »

L'expédition, qui s'est déroulée en décembre 2016, a fait l'objet d'un court métrage de Hyundai qui sera présenté pour la première fois ce soir lors d'un événement au Hospital Club à Londres.

On peut regarder le film au www.Shackletonsreturn.hyundai.com ou au https://youtu.be/J01mqggN0h8.

Hyundai Motor
Fondée en 1967, Hyundai Motor Company s'engage à devenir un partenaire à vie en matière de voitures et au-delà. La société est à la tête du groupe Hyundai Motor, une structure d'affaires innovante capable de mettre en circulation des ressources allant du fer en fusion jusqu'aux voitures finies. Hyundai Motor dispose de huit bases de fabrication et de sept centres techniques et de conception dans le monde entier et, en 2016, elle a vendu 4,86 millions de véhicules dans le monde. Avec plus de 110 000 employés à l'échelle mondiale, Hyundai Motor continue d'améliorer sa gamme de produits par des modèles localisés et s'efforce de renforcer son leadership en matière de technologies propres, en commençant par le premier véhicule à hydrogène produit en masse et en série : ix35 Fuel Cell et IONIQ, la première voiture au monde proposée avec trois groupes propulseurs électrifiés partageant la même version de carrosserie.

SOURCE Hyundai Auto Canada Corp.

Renseignements : Hyundai Motor Company 12, Heolleung-ro, Seochogu, Séoul, 137-938, Corée, Téléphone : +82 2 3464 8501, www.hyundai.com

LIENS CONNEXES
http://www.hyundaicanada.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.