Le Réseau mélanome Canada (RMC) applaudit la décision des gouvernements du Manitoba et de la Saskatchewan de rembourser le premier traitement personnalisé pour le mélanome métastatique

~ RMC souhaite que le gouvernement du Québec emboîte le pas et permette aux patients de profiter de ce progrès médical dans le traitement du mélanome métastatique ~

MONTRÉAL, le 17 sept. 2012 /CNW Telbec/ - Au Manitoba et en Saskatchewan, les patients atteints d'un mélanome, la forme la plus mortelle et la plus agressive de cancer de la peau, ont désormais accès, via le financement public, à Zelboraf (vemurafenib), un traitement personnalisé prévenant la croissance du cancer chez les patients porteurs de la mutation génétique du gène BRAF. Ce gène est présent chez environ la moitié de tous les patients atteints d'un mélanome. Au Québec,  l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) fera l'annonce de ses recommandations quant au remboursement  de certains traitements contre le cancer, incluant le Zelboraf, dans les prochains jours.

« La décision du Manitoba et de la Saskatchewan d'ajouter Zelboraf à la liste des médicaments remboursés par le gouvernement représente une excellente nouvelle. En attente d'une décision de l'INESSS, les patients québécois atteints d'un mélanome métastatique peuvent retrouver espoir, ces derniers ayant été sans traitement adéquat pendant des années, affirme Patrick Murphy, survivant du cancer et porte-parole pour le Réseau mélanome Canada, au Québec. Nous sommes certains que le gouvernement du Québec donnera aux patients l'accès aux mêmes options de traitement qu'ont les patients des autres provinces. »

Approuvé par Santé Canada en février 2012, Zelboraf est le premier traitement personnalisé pour le mélanome métastatique. Il cible les cellules cancéreuses porteuses d'une mutation génétique spécifique (BRAF), détectable à partir d'un simple test génétique. Il permettant ainsi aux dermatologues de prescrire le traitement le plus efficace pour chacun des patients éligibles.  Environ la moitié de tous les patients atteints d'un mélanome sont porteurs d'une mutation génétique du gène BRAF.

« Avec le Vemurafenib, nous avons maintenant un traitement personnalisé et adapté au patient, offrant ainsi une meilleure réponse et une amélioration considérable de sa qualité de vie, affirme le Dr Joël Claveau, dermatologue à la Clinique du mélanome et des cancers cutanés, à l'Hôtel-Dieu de Québec. La communauté médicale a attendu longtemps l'arrivée d'un traitement efficace comme le Vemurafenib pour le mélanome métastatique. Ce traitement devrait être disponible pour tous les patients du Québec souffrants de mélanome métastatique. »

« Nous invitons tous les Québécois, et spécialement ceux vivants ou touchés de près par le mélanome, à écrire une lettre à leur député de l'Assemblée nationale et au ministre de la Santé pour encourager le financement public des traitements contre le cancer ayant démontrés leur valeur thérapeutique », explique M. Murphy.

Pour plus d'information sur le mélanome ou pour vous impliquer personnellement, visitez-nous au

www.melanomanetwork.ca. Pour plus d'information sur le financement par le régime public de Zelboraf au Manitoba et en Sasktachewan : http://www.gov.mb.ca/health/mdbif/bulletin69.pdf ou http://www.saskcancer.ca/Formulary%2004-09-12.

À propos du mélanome
Le mélanome est l'un des cancers qui évoluent le plus rapidement dans le monde. Il peut frapper n'importe qui, quel que soit le sexe, l'âge ou la race1. Il fait partie des cancers les plus fréquemment diagnostiqués au Canada, ayant touché 5 800 personnes en 2012 et entraîné 970 décès2.

L'incidence du mélanome a augmenté au cours des 30 dernières années3, plus rapidement chez les hommes que n'importe quel autre cancer, et plus rapidement chez les femmes que n'importe quel autre cancer à l'exception du cancer du poumon4.

À propos du Réseau mélanome Canada (RMC)
Organisme dirigé par des patients, le Réseau mélanome Canada (RMC) cherche à prévenir et à éradiquer le mélanome. En collaboration avec des professionnels de la santé, des organismes de services de santé et d'autres intervenants, le RMC se concentre sur l'information, la mobilisation et le financement afin de favoriser un diagnostic précoce et un traitement efficace du mélanome. Il offre notamment des programmes d'éducation et de sensibilisation ainsi que son soutien afin d'améliorer la qualité de vie des patients aux prises avec un mélanome.

Références
_________________________

1 Réseau mélanome Canada. Sommaire des faits. Consulté le 8 août 2012. http://melanomanetwork.ca/page.php?page=14.
2 Ibid.
3 Agence de santé publique du Canada. Faits et chiffres sur le cancer de la peau avec présence de mélanome. Consulté le 8 août 2012.  http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/diseases-maladies/cancer-fra.php
4 Horn-Ross, P.L., Holly, E.A., Brown, S.R., et al. Temporal trends in the incidence of cutaneous malignant melanoma among Caucasians in the San Francisco-Oakland MSA. Canc Causes Contr.1991; 2(5):299-305.

SOURCE : Réseau mélanome Canada

Renseignements :

Marie-Christine Garon
514-315-1981
Marie-christine.garon@edelman.com 

Claudine Duperre
514-315-1991
Claudine.duperre@edelman.com

Profil de l'entreprise

Réseau mélanome Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.