Le Réseau FADOQ demande le retrait du projet de loi 3

MONTRÉAL, le 14 août 2014 /CNW Telbec/ - À quelques jours des travaux de la commission parlementaire sur la restructuration des régimes de retraite municipaux, le Réseau FADOQ demande au gouvernement le retrait du projet de loi 3, puisque son application aurait comme conséquence immédiate d'appauvrir les retraités, ce qui porterait atteinte à une qualité de vie adéquate des aînés.

De plus, le Réseau FADOQ est outré de voir le gouvernement s'immiscer dans la négociation en fixant un cadre rigide et déterminé à l'avance, bafouant ainsi le principe fondamental de la libre négociation. En outre, le gouvernement qui dit encourager la négociation a négligé d'inviter les retraités. « Les règles sont fixées pour les retraités, soit la diminution de leurs acquis, et ce, tout en les tenant à l'écart des négociations. C'est inadmissible », s'insurge Maurice Dupont, président du Réseau FADOQ. En effet, la réduction des rentes de retraite ainsi que l'abolition de l'indexation automatique selon l'inflation affaibliraient leur pouvoir d'achat.

Le Réseau FADOQ craint, par ailleurs, que le projet de loi 3, par son approche « mur à mur », ne crée un précédent quant aux régimes de retraite d'autres secteurs comme ceux des universités et des secteurs public et parapublic. Cela sans compter un autre comité gouvernemental qui se penche déjà sur les régimes du secteur privé. Ce sont des centaines de milliers d'employés et de retraités de plus qui risquent un bouleversement important de leurs acquis.

Aussi, le Réseau FADOQ rejette l'argument voulant que la pérennité même des régimes soit menacée sans les mesures proposées dans l'actuelle mouture du projet de loi. Rappelons que les problèmes actuels concernant la capitalisation des régimes de retraite sont conjoncturels et non structurels. Ils sont le résultat de crises financières. Les employés ont toujours suivi les règles en vigueur.  

Le Réseau FADOQ estime donc que ce projet de loi n'a pas sa raison d'être. En outre, l'organisme réitère la pertinence pour le Québec de cesser le cas par cas et de se doter d'une politique nationale du vieillissement qui permettrait de mieux appréhender les impacts du vieillissement de la population dans sa globalité et qui outrepasserait la seule question des régimes de retraite. « À titre d'exemple, avec une telle politique, selon une approche inclusive, tous seraient invités d'emblée, dont les retraités, à trouver des solutions créatives. On aborderait ainsi la question des rentes mais aussi bon nombre de pratiques qui requièrent une vision de société à long terme pour faire face aux défis devant lesquels se trouve le Québec aujourd'hui », conclut Maurice Dupont.

Le Réseau FADOQ rassemble et représente les personnes de 50 ans et plus dans le but de conserver et d'améliorer leur qualité de vie. Le Réseau défend et fait la promotion de leurs droits, valorise leur apport dans la société et les soutient par des programmes, services et activités. Le Réseau FADOQ compte à ce jour plus de 315 000 membres et est le plus grand organisme d'aînés au Canada.

SOURCE : FADOQ

Renseignements : Brigitte Roussy, Conseillère - Communications, Réseau FADOQ, 514 252-3017, poste 3417, brigitte.roussy@fadoq.ca; Caroline Bouchard, Attachée politique - Dossiers socio-économiques, Réseau FADOQ, 514 252-3017, poste 3440, caroline.bouchard@fadoq.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.